Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Syrie : Israël fait chanter Washington! (Irib)

par Irib 13 Avril 2014, 12:44 Syrie USA Israël Palestine

Syrie : Israël fait chanter Washington! (Irib)
Syrie : Israël fait chanter Washington!

Irib

IRIB- Tel-Aviv, qui soutient l’opposition au gouvernement du Président Bachar al-Assad, depuis le début de la crise, en Syrie, essaie d’arracher des concessions aux Etats-Unis, sous prétexte de ce qui se passe, en Syrie, depuis plus de trois ans.Des sources diplomatiques occidentales révèlent que l’administration Obama a demandé au régime israélien d’empêcher l’avancée des unités de l’armée syrienne vers les positions des groupes terroristes basées sur les hauteurs du Golan où ils reçoivent la formation militaire que leur offre l’armée américaine. Aujourd’hui, personne ne doute que les Etats-Unis et le régime sioniste s’accordent sur le renforcement de la coopération stratégique entre les Etats-Unis et Israël, au Moyen-Orient. Les visites successives des autorités de l’administration américaine, en Palestine occupée, surtout, après les progrès enregistrés dans les négociations nucléaires entre l’Iran et les 5+1, témoignent du renforcement de la coopération stratégique entre Washington et Tel-Aviv. Pourtant, des divergences de vue persistent, encore, sur certains dossiers, dont le processus de compromis entre Tel-Aviv et les Palestiniens. Washington et Tel-Aviv partagent, certes, le même point de vue, en ce qui concerne le règlement de la crise, en Palestine, mais il existe entre eux des différends tactiques, en ce qui concerne l’application de leur plan commun : tandis que les Etats-Unis souhaitent donner des droits très limités aux Palestiniens, à l’intérieur de la ligne de démarcation de 1967, le régime sioniste s’oppose à l’idée de la moindre souveraineté, pour les Palestiniens, même dans ce cadre très restreint. Il y a quatre jours, le secrétaire d’Etat américain, John Kerry, a critiqué le régime sioniste, pour avoir mené à l’impasse le processus de compromis du Proche-Orient, notamment, pour s’abstenir de libérer les prisonniers palestiniens, à la date prévue, et d’avoir approuvé un nouveau projet de construction de 700 logements, pour des colons sionistes. Washington estime que cette attitude des dirigeants israéliens constitue un obstacle majeur devant la réussite des négociations de compromis avec les Palestiniens. Parallèlement, les Sionistes veulent arracher des concessions à leurs alliés américains, sous prétexte des risques de la propagation de la crise syrienne. Depuis des mois, les conseillers militaires américains ont formé des milliers de rebelles armés, en Jordanie, et ils veulent, maintenant, les envoyer, progressivement, à l’intérieur de la Syrie. Dans ce cadre, les dirigeants américains demandent au régime sioniste d’entrer, directement, en guerre contre le gouvernement syrien, en soutenant, activement, les groupes terroristes qui sont basés sur les hauteurs du Golan. Mais le gouvernement et l’armée du régime sioniste ont fait entendre qu’ils ne veulent pas entrer en conflit, directement, avec l’armée syrienne. Selon des observateurs, il s’agit plutôt d’une tentative, de la part du régime sioniste, pour obliger les Américains à donner des avantages à Tel-Aviv, en échange d’une implication plus active du régime sioniste, dans la crise syrienne.

commentaires

Haut de page