Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Centrafrique: une vingtaine de morts dans des attaques dans le Nord (AFP)

par AFP 3 Mai 2014, 16:20 Centrafrique Séléka Massacres

Centrafrique: une vingtaine de morts dans des attaques dans le Nord (AFP)
Centrafrique: une vingtaine de morts dans des attaques dans le Nord
AFP



Bangui (AFP) - Au moins 20 personnes ont été tuées au cours d'attaques de plusieurs villages entre mercredi et vendredi dans le nord de la Centrafrique, par des individus armés assimilés à l'ex-rébellion Séléka et aux peuls armés, a appris l'AFP samedi de source militaire.

Selon un officier de la force africaine Misca, "des hommes armés assimilés aux ex-Séléka et Peuls armés ont attaqué près de dix villages de Markounda au nord (...) entre mercredi et vendredi. Ces hommes armés ont tué au moins vingt personnes, selon un bilan provisoire qui pourrait éventuellement s'alourdir, puisque les violences ne se sont pas encore arrêtées".

"Les habitants du centre de Markounda ont tous fui pour se réfugier dans les régions voisines ou en brousse. La force africaine a dépêché des hommes à Paoua, une ville voisine où les mêmes violences sont perpétrées, pour tenter de sécuriser les populations civiles. Mais beaucoup reste à faire pour stopper ces violences", a ajouté la source...


Lire la suite

Bangui (AFP) - Au moins 20 personnes ont été tuées au cours d'attaques de plusieurs villages entre mercredi et vendredi dans le nord de la Centrafrique, par des individus armés assimilés à l'ex-rébellion Séléka et aux peuls armés, a appris l'AFP samedi de source militaire.

Selon un officier de la force africaine Misca, "des hommes armés assimilés aux ex-Séléka et Peuls armés ont attaqué près de dix villages de Markounda au nord (...) entre mercredi et vendredi. Ces hommes armés ont tué au moins vingt personnes, selon un bilan provisoire qui pourrait éventuellement s'alourdir, puisque les violences ne se sont pas encore arrêtées".

"Les habitants du centre de Markounda ont tous fui pour se réfugier dans les régions voisines ou en brousse. La force africaine a dépêché des hommes à Paoua, une ville voisine où les mêmes violences sont perpétrées, pour tenter de sécuriser les populations civiles. Mais beaucoup reste à faire pour stopper ces violences", a ajouté la source.

commentaires

Haut de page