Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Désinformation et enfumage ukrainien... (Entrefilets.com)

par Entrefilets.com 5 Mai 2014, 11:45 Ukraine Désinformation ropagande Médias occidentaux

Désinformation et enfumage ukrainien... (Entrefilets.com)
Désinformation et enfumage ukrainien...
entrefilets.com


Pour faciliter le travail de ré-information sur la crise ukrainienne, nous avons compilé ici les principaux éléments à charge pour démonter la propagande de la presse-Système bobo-atlantiste.

______

La Stratégie US en trois points

1. Face à la montée en puissance des pays émergeants et pour tenter de freiner leur déclin, les USA ont décidé de fracturer l’Eurasie pour empêcher tout rapprochement entre l’UE et la Russie. Le but est de court-circuiter définitivement la constitution pourtant naturelle d’un Bloc concurrent Euro-BRICs.

2. L’idée est aussi de garantir sur le long terme la soumission de l’UE à l’égard de l’Oncle Sam tant sur les plans sécuritaire qu’économique. Administrativement, le Traité Transatlantique en préparation viendra bientôt parachever l’arrimage définitif de la docile Europe au Titanic étasunien.

3. Le coup d’Etat de Kiev et le déclenchement de la crise ukrainienne représentent le coup d’envoi opérationnel de cette stratégie de division. Les Etats-Unis vont maintenant tenter de fixer une guerre de basse intensité à la frontière européenne pour pérenniser la détérioration des relations entre l’UE et Moscou. La propagande hollywoodienne et la presse-Système du corporate power ont été mobilisées pour convaincre les peuples occidentaux que la Russie est le grand méchant de l’histoire.

Les préparatifs

Encerclement de la Russie Depuis la fin de la Guerre froide et malgré la dissolution du Pacte de Varsovie, l’OTAN a été artificiellement maintenu en activités et les USA ont tout fait pour incorporer un maximum des anciennes républiques soviétiques dans le Bloc atlantiste au travers de leur intégration à l’UE et/ou à l’OTAN. Avec le développement parallèle de son fameux bouclier anti-missile, la Russie s’est ainsi retrouvée littéralement encerclée et stratégiquement menacée par les avancées militaires atlantistes.
Pièce à conviction http://www.les-crises.fr/video-le-bouclier-antimissile/

5 milliards de dollars investis Dans une conférence sur le thème «Ukraine in Washington 2013» Victoria Nuland, sous-secrétaire d’État pour l’Europe et l’Eurasie d’Obama, a confirmé qu’en 5 ans, les Etats-Unis avaient injecté plus de 5 milliards de dollars US pour pousser les cœurs ukrainiens vers l’UE…
Pièce à conviction http://www.youtube.com/watch?v=eaR1_an9CnQ#t=17

Le coup d’Etat

Le facteur déclenchant (ou fenêtre d’opportunité) Le 21 novembre 2013: l’Ukraine de Ianoukovitch (Président démocratiquement élu avec la bénédiction de l’OSCE) a rejeté le traité de libre-échange avec l’UE. Dans les négociations, l’UE avait notamment refusé à l’Ukraine un prêt de 20 milliards et le Traité européen aurait en fait décimé la base industrielle du pays. Il était de fait nettement moins attrayant que L’Union douanière proposée par Moscou.

Le 18 décembre 2013, le président russe Vladimir Poutine annonçait d’ailleurs la levée des barrières douanières entre l’Ukraine et la Russie, ainsi que son intention de baisser le prix de son gaz et d’offrir au gouvernement ukrainien un prêt de 15 milliards de dollars.

Les manifestations commencent donc sur Maïdan dès la fin novembre et ont immédiatement été présentées en Europe comme une volonté collective des Ukrainiens de la rejoindre (les 5 milliards investis par les USA ont porté leurs fruits en permettant une mobilisation rapide et massive grâce aux associations ainsi financées…).

Soutien occidental aux néonazis Rapidement, les Occidentaux ont compris que c’était sur les partis d’extrême-droite, les néonazis, qu’ils allaient pouvoir s’appuyer pour radicaliser la crise. Tout le gotha de l’élite atlantiste a donc mouillé la chemise pour aller soutenir les franges radicales de l’opposition dans une manifestation d’ingérence d’une obscénité remarquable. Nuland, Ashton, McCain et consorts se sont ainsi relayés aux côtés des néonazis sans discontinuer durant des semaines.
Pièce à conviction : http://www.les-crises.fr/ukraine-oaodvd-3-2/

Les USA choisissent le nouveau gouvernement L’interception et l’enregistrement d’une conversation téléphonique autour du 25 janvier 2014, entre l’ambassadeur américain en Ukraine Geoffrey Pyatt et Victoria Nuland, montrent que ces derniers travaillaient d’arrache-pied à la composition du nouveau gouvernement ukrainien à mettre en place sitôt le putsch réalisé. C’est accessoirement le fameux enregistrement dans lequel Mme Nuland se lâche en disant : «Au fait, vous savez : Fuck the EU».
Pièce à conviction: http://www.youtube.com/watch?v=9OUg5zsqouE#t=185

Les snipers de Maidan étaient ceux de la vertueuse opposition Très vite, une violence organisée a pris le pas sur les contestations pacifiques de Maidan. Des armes sont apparues dans les rues jusqu’à ces fameux jours de la fin février où des snipers ont provoqué un bain de sang qui devait déboucher sur l’accord bidon entre Gouvernement et opposition, puis sur la fuite de Ianoukovitch.

Des snipers présentés par toute la presse-Système comme membres de la police de Ianoukovitch bien sûr.
Pourtant, très tôt et au plus haut niveau, de sérieux doutes apparaissent sur cette version.

Dans une conversation piratée entre le ministre estonien des Affaires étrangères, Urmas Paet, et la cheffe de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, le ministre révèle ainsi qu’on lui a montré des preuves que les snipers actifs à Maidan «tiraient sur les deux camps». Et, surtout que «la conviction est de plus en plus forte que ce n’était pas Yanoukovitch qui était derrière les snipers, mais quelqu’un de la nouvelle coalition».
Pièce à conviction https://www.youtube.com/watch?v=vEJFp0lUIQg

Une enquête de la chaîne allemande ARD a récemment enfoncé très profondément ce clou.
Pièce à conviction http://www.dailymotion.com/video/x1q...

L’après coup d’Etat

Des oligarques corrompus pro-UE remplacent désormais des oligarques corrompus pro-Ukraine.
Pièce à conviction http://www.les-crises.fr/ukraine-oaodvd-5-2/
Une de leur première décision a été de libérer Timochenko, l’égérie de la première so called «révolution colorée» que l’UE adore, alors même que son parcours pue le souffre à plein nez (corruption massive, suspicion de meurtres, etc…).
Pièce à conviction http://www.les-crises.fr/timochenko/

Offensives anti-russes Une autre décision immédiate de la junte de Kiev aura été de supprimer la langue russe comme deuxième langue officielle du pays alors que toute la partie Est de l’Ukraine est massivement russophone. Pour la Russie, il était donc clair que cette «nouvelle Ukraine» pilotée par Washington serait fondamentalement antirusse, et qu’elle faisait dès lors peser sur sa sécurité une menace stratégique en compromettant la pérennité du stationnement de sa flotte en Crimée, et donc son accès aux mers chaudes.
Pièce à conviction http://fr.ria.ru/world/20140223/200560426.html

Le contre coup-d’Etat

Rattachement légal de la Crimée Dès lors, la réaction russe était prévisible. Et le référendum d’indépendance de la Crimée, puis son rattachement à la Russie, ont été la réponse du berger à la bergère, et qui plus est dans le respect de la légalité internationale, au grand dam des propagandistes occidentaux qui s’acharnent à faire croire le contraire.
Pièce à conviction http://www.youtube.com/watch?v=4ZIBy9vPbOg

Propagande schizophrénique du Bloc L’un des paradoxes que doivent gérer aujourd’hui les propagandistes atlantistes de l’opération est d’expliquer pourquoi, en janvier-février derniers, ceux qui érigeaient des barricades et mettaient le feu à des bâtiments administratif à Kiev étaient de vertueux démocrates, freedom fighters à leurs moments perdus ; alors que ceux qui le font aujourd’hui dans l’Est de l’Ukraine sont d’épouvantables terroristes à la solde de Moscou.

Accusations sans preuve

Des montages photos pour justifier les sanctions Dans l’Est de l’Ukraine, la situation est en train d’évoluer vers la guerre civile. De leurs côtés les pyromanes occidentaux ne cessent de jeter de l’huile sur le feu à coups de sanctions qu’ils justifient en accusant la Russie de fomenter ces troubles. Pour l’heure toutefois, ils n’ont pas été capables d’apporter la moindre preuve à leurs allégations, et ont dû se rabattre sur des montages photos ridicules pour étayer leurs accusations.
Pièce à conviction http://www.les-crises.fr/le-scandale-des-photos-ny/

L’accélération vers l’inéluctable

Le Bloc atlantiste piloté par les Etats-Unis a donc construit, et continue de construire, de toutes pièces une situation explosive qui met aux prises des puissances nucléaires dont aucune ne peut désormais se permettre de plier l’échine.

Mais il est clair que quoi qu’il advienne, la responsabilité en incombera complètement à l’agression étasunienne, et au suivisme et à la lâcheté des Européens.

Notre conviction est toutefois que l’évolution logique de l’Histoire ne sera en rien contrariée par ces opérations, et qu’au contraire elles agiront comme une sorte d’accélérateur vers l’inéluctable.

Et l’inéluctable c’est, à termes, l’implosion de l’OTAN, peut-être celle de l’UE, mais surtout l’effondrement des Etats-Unis et du Système qu’ils ont mis en place et qui a conduit le monde au bord du gouffre.

entrefilets.com

commentaires

Haut de page