Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les filières terroristes vers la Syrie étaient soutenues par les services français

par Sam La Touch 2 Mai 2014, 12:48 Articles de Sam La Touch Jihadistes Filières terroristes Etat islamique du levant Al-Quaïda

Les filières terroristes vers la Syrie étaient soutenues par les services français

Selon le journaliste David Thomson, les services français étaient parfaitement au courant des filières jihadistes et auraient laissé faire. Ces filières alimentaient les réseaux terroristes de l'Etat islamique du Levant et d'Irak se réclamant d'Al-Quaïda.

Le journaliste a déclaré au JT de 12h30 de France 3, le 02.05.14 :
"La France est en train de changer de stratégie vis à vis du phénomène jihadiste en Syrie partant du constat que les autorités se sont laissés totalement débordés par le phénomène. Tout simplement parce que jusqu'à maintenant jamais les autorités françaises n'ont vraiment essayé d'empêcher le phénomène. La stratégie des services de renseignement c'était de dire laissons les tous partir en Syrie, parce qu'ils partent combattre une ennemi commun et parce qu'ils ne sont pas en France avec le risque qu'ils commettent une opération armée sur le sol français, laissons les partir et nous verrons au retour".

Laissons les partir ou bien organisons leur transfert vers les réseaux al-quaïdistes ? C'est toute la question qu'une commission d'enquête devrait soulever.

Ces informations du journaliste David Thomson confirment les propos d'Alain Marsaud sur le fait que les terroristes en Syrie sont nos alliés et qu'ils ont enlevé des journalistes français libérés suite à une forte rançon selon l'hebdomadaire allemand: Focus.

- Alain Marsaud, député UMP, déclare sur BFM TV : "Ce sont nos alliés (proches d'Al-Quaïda en Syrie) qui ont enlevé nos journalistes"
- La France aurait versé une rançon de 13 millions d'euros à ses "alliés" terroristes en Syrie pour la libération des quatre otages français

- Paris a payé 18 millions de dollars pour libérer les otages français en Syrie (Focus)

commentaires

Haut de page