Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les rebelles touaregs ont repris le contrôle de Kidal au Nord Mali. (Mondafrique)

par Jacques Marie Bourget 20 Mai 2014, 05:39 Mali Guerre France Touareg Serval Kidal Reprise de Kidal

Les rebelles touaregs ont repris le contrôle de Kidal au Nord Mali. (Mondafrique)
Les rebelles touaregs ont repris le contrôle de Kidal au Nord Mali.
Mondafrique
Par Jacques Marie Bourget

Alors que les autorités françaises n'ont cessé de vanter la pacification et la victoire au Mali, le Mouvement National pour la Libération de l’Azawad (MNLA) vient de reprendre le contrôle de la ville de Kidal au Nord Mali. Cette nouvelle interroge sur la suite des événements et sur les objectifs du mouvement rebelle touareg.

Le Mouvement National pour la Libération de l’Azawad (MNLA), un mouvement politico-militaire qui entend représenter les populations touaregs du Nord Mali, a repris le gouvernorat et le commissariat de Kidal. Cette ville de 30 000 habitants, sur le passage de la route principale de Bamako à la frontière Algérienne, en passant pas Gao, est surtout la « capitale du nord » et celle des touaregs. C’est ici que les soldats français de l’opération Serval ont établi leur camp de base pour lancer leurs actions contre les djihadistes installés dans la région. C’est ici également que nos deux confrères de RFI , Ghislaine Dupont et Claude Verlon ont été assassinés le 2 novembre 2013, par des hommes d’AQMI, un touareg, Baye Ag Bakabo ayant sans doute organisé l’enlèvement et le crime.

L’information selon laquelle le MNLA a pris le contrôle de locaux symboliques, en chassant les soldats qui représentent le pouvoir central de Bamako indique, le « dialogue national » étant dans l’impasse, que le mouvement touareg a décidé de reprendre ses cartes en main. Reste à savoir qui va appuyer ces rebelles du Nord ? L’Algérie, Moscou, les pays du Golfe ou, plus simplement, le MNLA va-t-il réactiver son ancienne alliance avec les djihadistes salafistes qui veulent imposer un califat et la charia au Mali ? Cette information tombe comme un avis de tempête pour les forces françaises qui, en cas de montée du conflit, seront en première ligne.

commentaires

Haut de page