Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Michel Atangana dépose plainte contre la dictature de Paul Biya à Paris

par RFI 22 Mai 2014, 12:23 Michel Atangana Détention Cameroun Dictature Paul Biya France

Michel Atangana dépose plainte contre la dictature de Paul Biya à Paris
Michel Atangana réclame justice pour sa détention arbitraire de 17 ans
RFI

Après avoir passé dix-sept ans derrière les barreaux au Cameroun, Michel Atangana n'a retrouvé la liberté qu'en février dernier. Interpellé en 1997 à Yaoundé pour détournement de fonds publics, il a choisi de déposer plainte en France pour détention arbitraire. Il a été entendu par la police judiciaire à Paris.

6 123 jours de détention, dont 56 jours de garde à vue, dix-sept années au total passées dans une cellule de quelques mètres carrés, ont certes usé Michel Atangana. Mais l'homme d'affaires franco-camerounais, bientôt cinquante ans, reste combatif. Son seul crime, dit-il : avoir entretenu une trop grande proximité avec Titus Edzoa, l'ennemi juré du président Paul Biya.

Désormais, il veut que ses geôliers paient. Il l'a dit aux policiers de la brigade de répression de la délinquance sur la personne chargée de l'enquête préliminaire. Marie Darcourt, son avocate, détaille :

« M. Atangana a dit qu'il souhaitait désormais retrouver sa dignité. Il entendait par là que son processus de réconciliation avec la société nécessite pour lui que les responsables de cette détention et toutes les personnes qui ont contribué à cette détention arbitraire soit jugés, bien entendu, mais également que lui soit indemnisé. M. Atangana a également donné un certain nombre de noms de personnes qui seraient prêtes à témoigner des conditions de sa détention, mais également des conditions de l'ensemble des procédures dont il avait fait l'objet au Cameroun, et il appartient maintenant au parquet de décider des suites à donner à cette affaire. »

Michel Atangana cible notamment trois ministres camerounais. Une affaire néanmoins délicate pour le parquet de Paris, qui n'a encore jamais eu à traiter ce genre de plainte.

commentaires

Haut de page