Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ukraine : La campagne étasunienne contre la Russie est bloquée sans l’intervention de la Russie et le soutien de l’Allemagne. (Moon of Alabama)

par Moon of Alabama 9 Mai 2014, 14:47 Ukraine Russie Allemagne USA

Ukraine : La campagne étasunienne contre la Russie est bloquée sans l’intervention de la Russie et le soutien de l’Allemagne. (Moon of Alabama)
Ukraine : La campagne étasunienne contre la Russie est bloquée sans l’intervention de la Russie et le soutien de l’Allemagne. 
Moon of Alabama

Il y a deux jours une foule soutenue par les fascistes du Secteur Droit a assassiné plus de 30 fédéralistes ukrainiens à Odessa en les chassant de leur camp et les poussant dans un bâtiment auquel ils ont ensuite mis le feu. Ceux qui échappaient au massacre, et pas les coupables, étaient arrêtés pas la police. Aujourd’hui des pro-fédéralistes ont assiégé la commissariat de police d’Odessa jusqu’à ce que la police relâche ceux qu’elle avait emprisonnés précédemment.

Dans l’est, des combats sporadiques ont opposés des unités de l’armée et de la Garde Nationale contrôlées par le gouvernement et des fédéralistes, mais en ce moment il semble que les forces gouvernementales se replient à nouveau. Des agences d’une banque privée ont été attaquées à l’est parce que leur propriétaire, un oligarque connu, est soupçonné de financer les paramilitaires fascistes du Secteur Droit.

Le plan des Etats-Unis semble être de pousser la Russie à envahir l’Ukraine. Cela détruirait la relation entre la Russie et l’UE, donnerait des ailes à l’OTAN et aiderait les Etats-Unis à maintenir l’UE sous son contrôle dans le rôle d’un partenaire de seconde zone. Il y aurait aussi beaucoup d’avantages économiques si les Etats-Unis y parvenaient. Et l’augmentation des ventes d’armes et de leur part sur le marché de l’énergie ne serait que l’apéritif.

Il y a deux raisons de penser que ce plan va échouer :

Premièrement : La Russie ne se laissera pas appâter. Les gens qui réclament plus d’autonomie en Ukraine sont parfaitement capables de se battre tout seuls. Lorsque quelques uns mourront, comme à Odessa, davantage se lèveront. A part le Secteur Droit qui inclut maintenant la Garde Nationale, il n’y a plus de troupes loyales que le gouvernement de Kiev issu du coup peut envoyer contre le peuple. L’énorme erreur de ce gouvernement - la même que les Etats-Unis ont commise en Irak - a été de démanteler la police fédérale anti-émeute Berkout. Ces combattants bien entraînés désormais sans emploi ainsi que d’anciens soldats soviétiques eux aussi bien entraînés, forment la colonne vertébrale des fédéralistes. Il n’y a donc aucune nécessité pour la Russie d’intervenir ouvertement. Le gouvernement de Kiev issu du coup est déjà moribond.

Deuxièmement : Beaucoup d’Européens ont éventé le pernicieux complot des Etats-Unis et s’élèvent contre le servile suivisme des Etats-Unis par leurs politiciens. La pression politique contre le Russia bashing grandit. Tous les articles pro-OTAN et anti-Russes qui paraissent dans les médias, et il y en a beaucoup, sont traînés dans la boue dans les commentaires. Une partie des élites européennes est en train de se retourner ouvertement contre la propagande anti-russe induite par les Etats-Unis. Bild, le tabloïd le plus atlantiste d’Allemagne, a même publié aujourd’hui un reportage* révélant que des dizaines d’agents de la CIA et du FBI mènent la danse à Kiev. Le reportage se base sur des "sources de la sécurité allemande", ce qui me conduit à penser que le gouvernement allemand cherche à contrer les manoeuvres de Washington. Steinmeier, le ministre allemand des Affaires Etrangères, vient d’appeler (ici en Allemand**) à une seconde conférence de Genève pour résoudre la situation.

Sans l’intervention russe et le soutien allemand, la campagne étasunienne contre la Russie a peu de chances d’atteindre son second objectif qui est d’isoler la Russie. Elle a déjà raté son premier objectif, le port de Sébastopol en Crimée, quand la Russie et la presqu’île se sont réunifiées.

La seule chose qui reste à faire à Washington est de créer plus de chaos en Ukraine en espérant que le chaos total engendrera une situation dont ils pourront à nouveau rendre la Russie responsable. Mais par manque de réelle direction, cette stratégie n’a pas grande chance d’aboutir non plus.

Notes :

* http://www.bild.de/politik/ausland/nachrichtendienste-usa/dutzende-age...

** http://www.tagesschau.de/inland/bab-steinmeier100.html

En complément, voir l’analyse de Philippe Grasset qui commente entre autres cet article : http://www.dedefensa.org/article-notes_sur_une_crise_qui_prend_ses_ais...

Traduction : Dominique Muselet

commentaires

Haut de page