Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une radio anti-cubaine émet depuis Issoudun (France) (L'Humanité)

par L'Humanité 9 Mai 2014, 15:25 France Radio anti-cubaine TDF Issoudun

Une radio anti-cubaine émet depuis Issoudun (France)
José FORT
L'Humanité 

 

 


On savait le gouvernement français capable d’interdire le survol de l’Hexagone à l’avion présidentiel bolivien à la demande de Washington fantasmant sur la présence à bord d’Edward Snowden. Cette fois, on apprend qu’une radio anti gouvernementale cubaine « Radio Republica », porte voix d’un groupe établi à Miami (« Directoire démocratique cubain », financé par la « Fondation nationale pour la démocratie » qui a pris le relais de la CIA) émet depuis le sol français. Plus précisément depuis le centre émetteur de radio en ondes courtes d’Issoudun dans l’Indre, géré par TDF. Ce trafic des ondes a lieu dans la discrétion la plus absolue. Le député André Chassaigne vient d’interpeller la ministre de la Culture et de la communication, Mm Aurèlie Filipetti sur « la légalité de l’émission d’une radio étrangère à partir d’un émetteur TDF ». En attendant la réponse, il n’est pas interdit ou plutôt il est recommandé de poser quelques questions.

Le « directoire démocratique cubain » et sa radio « républica » ?

Cette organisation basée à Miami regroupe des éléments violemment hostiles au gouvernement de La Havane, allant jusqu’à commettre des actes terroristes sur le sol cubain. Objectifs : campagne de propagande notamment à l’aide de la radio « républica », actions subversives et de déstabilisation Le financement de ce groupe est assuré par la Fondation nationale pour la démocratie (NED).

La NED, c’est quoi ?

Cette « respectable » fondation a pris le relais de la CIA à l’instigation de Ronald Reagan en 1982. Son financement est voté par le Congrès. Elle se veut un outil moins voyant que la CIA en poursuivant les actions secrètes sous un paravent de « coopération » avec le même objectif : déstabiliser les « gouvernement non amis » par le financement des oppositions comme en Ukraine actuellement. Les fonds sont gérés par un conseil d’administration où sont représentés le Parti républicain, le parti démocrate, la chambre de commerce des Etats-Unis et le syndicat AFL-CIO. La fondation entretient des relations avec des institutions dans le monde entier. En France, avec la Fondation Jean Jaurès et la Fondation Robert Schuman.

Le centre TDF d’Issoudun ?

Il a été créé avant la Seconde guerre mondiale et a pris un réel essor dans les années 1950. Surveillé de très près par les gouvernements, il assurait la diffusion de Radio France International, particulièrement en direction de l’Europe de l’Est. RFI se tournant vers le satellite et la modulation de fréquence ainsi que la fin de l’URSS ont modifié les objectifs de TDF à la recherche de nouveaux clients.

Tous les contrats signés par TDF sont soumis pour approbation aux instances gouvernementales. Un accord entre la NED, des autorités françaises et la radio a donc obligatoirement été signé. Par qui ?

Une affaire qui tombe mal  

Laurent Fabius a effectué, il y a peu, un court séjour à La Havane annonçant un renforcement des relations franco-cubaines. Le ministre français des Affaires étrangères n’a pas fait le déplacement pour la beauté de l’île, encore moins pour témoigner à Cuba de sa solidarité face au blocus yankee. Il y est allé, et c’est tant mieux, pour accélérer la signature de nouveaux contrats craignant, à juste titre, d’arriver trop tard pour un éventuel partage du gâteau. Mais la révélation sur l’émission d’une radio étrangère depuis la France vers la Grande Ile ne risque-t-elle pas de gâter l’avenir ?

La radio anti-cubaine émettant depuis la France : premiers éclaircissements

On commence à y voir un peu plus clair dans l’affaire de la radio anti gouvernementale cubaine « Radio Republica », porte voix d’un groupe établi à Miami (« Directoire démocratique cubain », financé par la « Fondation nationale pour la démocratie », relais de la CIA) qui émet depuis le sol français. Plus précisément depuis le centre émetteur de radio en ondes courtes dit « d’Issoudun » géré par TDF, plus précisément encore sur le territoire de la commune de Saint-Aoustrille dans l’Indre. Rappelons que le député André Chassaigne vient d’interpeller la ministre de la Culture et de la Communication, Mme Aurèlie Filipetti sur « la légalité de l’émission d’une radio étrangère à partir d’un émetteur TDF ».

Comment expliquer qu’une radio installée à Miami à quelques encablures de Cuba utilise des installations françaises éloignées de plusieurs milliers de kilomètres ? La puissance des structures de TDF Issoudun permet d’arroser en ondes le monde entier contournant ainsi les brouillages éventuels. D’autres questions sont posées.

TDF, c’est quoi ?

Anciennement Télédiffusion de France, TDF est la marque légale de l’entreprise depuis 2004. Principaux clients : les chaînes de télévision, les stations de radios, les opérateurs de téléphonie mobile. Radio France internationale utilisait ces structures préférant désormais le satellite et la modulation de fréquence. L’actionnariat se présente ainsi : Texas Pacific Group, aujourd’hui TPG Capital (42%), Caisse des dépôt et consignations (24%), Ardian (ex Axa, 18%), Charterhouse Capital Partners (14%), divers (2%).

TPG Capital, c’est quoi ?

Il s’agit du plus important fonds d’investissement nord-américain né en 1992. Il gère environ 30 milliards de dollars. Parmi ses principaux conseillers figure Bernard Attali (frère jumeau de Jacques) qui a occupé des fonctions allant de la Datar à la Cour des Comptes, de la Deutsche Bank au Gan, de Bankers Trust France à Air France… Chez TPG Capital, il a le titre de « senior advisor », conseiller spécial pour la France.

TPG Capital et la Fondation nationale pour la démocratie ?

La Fondation nationale pour la démocratie (NED), créée par Ronald Reagan en 1982 est l’une des vitrines légales de la CIA ayant officiellement pour objectif l’aide aux oppositions des « gouvernement non amis ». Elle dispose de crédits alloués par le Congrès. Pas seulement : elle établit des « partenariats » avec des institutions, des banques, des associations nord-américaines et dans le monde entier. TPG Capital est un « partenaire » de choix de la NED.

Est-il possible de refuser un service à ses amis ?

Dans le cas de la radio anti cubaine émettant depuis le territoire français, nous pouvons aider les services de la ministre de la Culture et de la Communication à préparer la réponse au député Chassaigne. La Fondation nationale pour la démocratie (NED) constatant des difficultés de réception de « Radio Républica » a demandé à son partenaire TPG Capital d’intervenir comme actionnaire principal auprès de TDF pour ouvrir un espace à la radio anti gouvernementale cubaine. Bref, du « partenariat » avec l’actionnaire principal. Le ministère de tutelle ne manquera pas de répondre à la question essentielle : TDF étant placée sous le contrôle du gouvernement français qui a signé l’autorisation d’émettre ? Le « senior advisor » ? Un haut fonctionnaire ? Un ministre ?

José Fort


Une radio anti-cubaine émet depuis Issoudun (France) (L'Humanité)

commentaires

Haut de page