Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Isabelle Balkany avoue avoir fraudé le fisc et détenir une somptueuse villa à Saint-Martin évaluée à 3 millions d'euros. Mais d'où vient le pognon ? Héritage, HLM des Hauts-de-Seine, Uramin et Françafrique ?

par Sam La Touch 11 Juin 2014, 12:21 Articles de Sam La Touch Balkany Garde à vue Saint-Martin Maroc Dar Gucy Centrafrique Françafrique Areva

Isabelle Balkany avoue avoir fraudé le fisc et détenir une somptueuse villa à Saint-Martin évaluée à 3 millions d'euros. Mais d'où vient le pognon ? Héritage, HLM des Hauts-de-Seine, Uramin et Françafrique ?

Mais d'où provient l'oseille ? C'est la question auquelle la justice devra répondre. En effet, Isabelle Balkany a reconnu en garde à vue, le 21 mai, n'avoir jamais déclaré au fisc une propriété estimée à 3 millions d'euros dans l'île antillaise de Saint-Martin. Cette propriété était détenue par le biais d'une société-écran au Liechstenstein. Le couple ne s'est donc, depuis 17 ans, jamais acquitté de l'impôt sur la fortune. Et la justice française doit enquêter sur l'origine de l'argent investi dans ce petit nid caraibéen bien douillet (voir vidéo).

Mais une autre affaire couve. Elle concerne le somptueux Riad prénommé Dar Gyucy qu'aurait acquis le couple au Maroc en 2008, selon Le Canard Enchaîné, via une société panaméenne pour un montant estimé entre 2,5 (MdP) et 5,5 millions (Le Canard).

"La saisie de Dar Gucy, le grandiose palais de Marrakech découvert par "Le Canard", où le couple a pris l'habitude d'aller se prélasser, sera peut-être plus délicate. Cette proprité pour mégalos est censée appartenir à une société panaméenne. En fait les enquêteurs ont établi qu'elle avait été achetée, via une fiduciaire suisse, par un certain Jean-Pierre Aubry, ancien directeur de cabinet de Patrick Balkany, Aubry est aujourd'hui directeur général de la Senarelp, la société d'économie mixte municipale chargée des chantiers immobiliers de Levallois. Mis à son tour en examen, l'ami obligeant se retrouve dans la seringue. Soit il balance les véritables propriétaires, soit il prend tout sur lui, et risque de se voir condamné lourdement pour blanchiment de fraude fiscale. Dans ce cas, notre homme devra aussi expliquer au Tribunal sous le sabot de quel cheval il a trouvé les 5,5 millions d'euros nécessaires à l'achat du gourbi de Dar Gucy..." (Le Canard Enchaîné du 28 mai 2014, Les Balkany bientôt SDF ? Au programme des juges : levée de l'immunité de Patrick Balkany et saisie des biens du couple).

L'avocat des Balkany prétend qu'il s'agirait de l'héritage d'Isabelle Balkany (une succession familiale à l'étranger) mais d'aucuns disent qu'il aurait été épuisé depuis longtemps. Selon "la grande presse", les juges voudraient savoir s'il s'agit de fonds détournés des marchés publics des HLM des Hauts-de-Seine. Quant au Canard, il évoque en filigrane la piste françafricaine.

" A tout hasard, d'autres investigations ont été lancées. Aussi bien sur les marchés publics passés par la mairie de Levallois que sur les périples africains de Patrick Balkany, qui est soupçonné d'avoir servi d'intermédiaire entre Areva et le président (ex-dictateur Bozizé mis en place par la France en 2006 puis récemment débarqué par la France via la Séléka en 2013, ndlr[1]) centrafricain dans le dossier Uramin. Avec un compteur Geiger et un détecteur de pognon..." (Le Canard Enchaîné, Ibid).

Selon Bakchich, l'affaire françafricaine d'Uramin pourrait remonter plus haut et ne mettrait pas seulement en cause l'intermédiaire Balkany.

"Un éminent serviteur de l'Etat sous les radars de la justice, les magistrats parisiens en chassent d'autres. Le parquet national a été saisi par la cour des comptes de possibles irrégularités dans la gestion du nucléaire français Areva. Plus particulièrement, les magistrats financiers s'interrogent sur le rachat d'Uramin, société canadienne immatriculée aux îles vierges britanniques, pour 1,8 milliards d'euros en 2007, entre les deux tours de la présidentielle. Désormais, la boîte est estimée à moins du quart de sa valeur d'achat. Un irradiant dossier. De nombreux intermédiaires, français, africains, belge et pakistanais se sont affairés autour du dossier. Sans compter les services secrets tricolores, le chef d'Etat d'alors, Nicolas Sarkozy, son intime Patrick Balkany et bien sûr l'ancienne Sherpa de Mitterrand, Anne Lauvergeon, présidente d'Areva jusqu'en 2011". (Bakchich, Des frères Tomi à Uramin, la Françafrique a le vent en poupe)

On espère que la justice pourra faire la lumière sur ces étranges affaires mais rien n'est moins sûr. La couverture médiatique sera-t-elle réduite à sa portion congrue si les juges devaient s'aventurer dans les eaux troubles de la Françafrique ?


Bakchich évoquait déjà les intermédiaires envoyés par Atomic Anne pour faciliter la transaction avec l'ex-dictateur Bozizé.

"En 2008, pour mettre fin aux réticences de Bozizé, Anne Lauvergeon a en effet fait appel à d'irradiants intermédiaires afin de trouver un arrangement. Et récupérer les droits d'exploitations d'Uramin. Au rang des négociateurs sont ainsi apparus Patrick Balkany, se découvrant une passion africaine, Fabien Singaye ou encore Georges Forrest. Ex-diplomate rwandais fidèle à la famille Habyarimana, l'ami Fabien était alors conseiller sécurité de Bozizé et ne manquait pas de déjeuner, sitôt qu'il passait à Paris avec Anne. Longtemps consul honoraire de France au Katanga, Georges Forrest a bâti son immense fortune dans le secteur minier. Son nom émarge même officiellement au bas d'un document exhumé par Bakchich. Un protocole d'accord entre la République de Centrafrique, Areva, sa filiale Uramin alors représenté par Sébastien de Montessus et Henri de Dinechin. Au menu de l'accord, un chèque immédiat de dix millions d'euros pour la Centrafrique et 50 millions d'avances payables de 2008 à 2012 mais remboursables entre 2013 et 2017." (Areva, de l’affaire Uramin au trésor de guerre de Bozizé (Bakchich) )

A suivre ...

Lire aussi :
1. Comment la France a fait et défait les dictatures en Centrafrique : de Bokassa à Djotodia en passant par Bozizé

Villa des Balkany à Saint-Martin aux Antilles

commentaires

Haut de page