Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le plan secret concocté par le Pentagone pour l’Afrique (Irib)

par Irib 12 Juin 2014, 16:07 Africom USA Plan secret Libye

Le plan secret concocté par le Pentagone pour l’Afrique (Irib)
Le plan secret concocté par le Pentagone pour l’Afrique
Irib

Le département américain de la Défense a engagé un programme de formation d’unités d’élite anti-terroristes, en Libye, au Mali, au Niger et en Mauritanie, pour aider ces pays à lutter contre les groupes terroristes de la région, a indiqué mardi le quotidien "New York Times".

Assuré par les unités des Opérations spéciales américaines, dont, notamment, les Bérets verts et la Delta Force, ce programme de près de 70 millions de dollars a été lancé l’année dernière, pour contribuer à l’instruction et l’équipement de centaines de commandos sélectionnés, dans les quatre pays en question.

«La formation de forces locales, pour lutter contre les menaces terroristes, dans leur propre pays, est la chose que nous devons faire», a dit l’un des initiateurs de ce programme, Michael Sheehan, qui est, actuellement, le Président du Centre de lutte contre le terrorisme de l’académie militaire de West Point, (New York).

Mais concernant la Libye, la tâche paraît plus difficile pour le Pentagone, pour plusieurs raisons, a-t-on expliqué. Tout d’abord, ces entraînements ont dû être interrompus, depuis le mois d’août dernier, et les instructeurs américains sont retournés aux Etats-Unis, après qu’un groupe de miliciens armés libyens, bénéficiant de complicité, a attaqué un centre d’entraînement des élites anti-terroristes, pour s’emparer de centaines d’armes automatiques, ainsi que de lunettes de vision nocturne et de véhicules et autres équipements fournis par les Américains.

Dans le sillage de cette formation avortée et du chaos qui règne, encore en Libye, les responsables militaires américains estiment qu’ils sont amenés à repenser les critères de sélection des effectifs, pour bénéficier d’une formation de lutte contre le terrorisme, en Libye.

Ils ont concentré ces dernières années leur attention sur le continent africain. Pour ce faire, ils ont mis au point un centre de commandement US en Afrique, appelé «AFRICOM».

C’est en octobre 2007 que le Président américain de l’époque, George W. Bush, a émis l’ordre de créer ce centre, entré officiellement en vigueur un an plus tard, en octobre 2008.

Le QG de l’AFRICOM se trouve dans une base militaire, dans la ville allemande de Stuttgart. Les autorités sécuritaires et militaires US estiment que la présence militaire des Etats-Unis en Afrique permettra à ce pays de garantir ses intérêts, à long terme, et de contrer l’influence d’autres puissances, comme la Chine.

commentaires

Haut de page