Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le terrorisme islamiste en Afrique est-il instrumentalisé par les forces atlantistes ?

par Nick De Bessou 8 Juin 2014, 07:05 Nigeria Afrique Terrorisme OTAN France USA Isra¨l

Le terrorisme islamiste en Afrique est-il instrumentalisé par les forces atlantistes ?
Afrique: Terrorisme islamiste: Mythe ou Realite?

Par Nick De Bessou
Juriste & Anthropologue Politique.
Président du FDRC.
[Forum pour la Démocratie et la Résolution des Crises

Depuis bientôt une décennie, le terrorisme islamiste a connu une publicité adverse voire perverse de la part des media occidentaux. L’Afrique fut particulièrement ciblée et taxée de sanctuaire privilégié pour les nouveaux terroristes internationaux. L’on parlera tantôt des groupes islamistes somaliens ou tantôt des groupes séparatistes Touareg comme An Sardine et ou Boko Haram.

Le terrorisme, traditionnellement lié aux pays du Moyen-Orient est devenu, selon les occidentaux, une affaire des africains. Depuis lors, les occidentaux multiplient les actions sur le terrain afin d’installer des bases et camps militaires pour lutter contre le terrorisme islamiste en Afrique. Les américains par exemple ont décidé d’installer la plus grande ambassade de l’Afrique de l’Ouest en Côte D’Ivoire et aussi une unité spéciale d’intervention rapide baptisée AFRICOM. Les français de leur côté, ont décidé en plus des bases existantes, d’installer une nouvelle base spécialement consacrée à la lutte contre le terrorisme islamiste en Afrique, basée en Côte D’Ivoire. Les anglais eux-aussi se préparent activement à s’installer au Kenya, pays où ils ont une base servant pour la formation et l’acclimatation des soldats combattant en zone humide ou tropicale. Depuis lors, l’Afrique est devenue une zone militarisée par les forces étrangères, prétendant aussi apporter leur expertise aux armées locales ou nationales.

En réalité, ces armées étrangères servent de pont ou écran afin d’espionner et saboter l’arsenal militaire des armées africaines, afin que seules les armées étrangères soient vues comme les forces les plus aptes, aguerries et compétentes à mener la lutte contre le terrorisme. Cette pratique fut tentée en Syrie, où les ambulances de la Croix Rouge furent utilisées afin d’infiltrer des troupes sionistes et américaines et par ricochet saboter les installations militaires de la Syrie. La riposte du Président Bachar Al Assad fut de pilonner les ambulances de la Croix Rouge, car ne transportant pas de blessés de guerre mais plutôt des troupes étrangères. Aussi il a formellement interdit tout accès aux agences internationales sur les sites et installations militaires, suite à la prétendue utilisation du gaz sarin par l’armée syrienne.

En clair, les organisations occidentales fantoches telles la Croix Rouge, Médecins-sans-frontières, Amnesty International et autres sont souvent infiltrées par des agents de la CIA, MI5, DST française ou du Mossad pour des missions de reconnaissance, d’infiltration et de sabotage. Ce fut encore le cas ces derniers jours en Ukraine où l’armée ukrainienne utilisa le logo des Nations Unies afin de survoler la Crimée. En Côte D’Ivoire, l’ONUCI transportait les rebelles ivoiriens afin de les déployer sur les fronts ou derrières les forces régulières ivoiriennes, comme ce fut le cas à Abobo, avec le Commando Invisible d’IB.

La stratégie militaire des occidentaux est l’installation des bases et autres centres d’espionnage en Afrique, surtout dans des états dits stratégiques afin de mieux espionner les activités des gouvernants et exercer suffisamment de pressions sur les tenants du pouvoir ou encourager, former et financer des rébellions et ou coups de force soit pour intimider les régimes dits hostiles ou les renverser.

Cependant, les prétextes souvent avancés par ces états occidentaux, en récession depuis 2008, sont d’apporter la sécurité au continent à travers la lutte contre le terrorisme islamiste, l’instauration de la démocratie, la protection des civils ou des droits de l’homme sous le chapitre IV de la Charte de l’ONU.

En réalité, le chapitre en question donne exclusivement l’autorisation expresse aux armées étrangères esclavagistes et capitalistes d’engager des combats et ou guerres civiles aux états concernés ou ciblés. C’est dire que les détenteurs du droit de veto à savoir les Etats Unis D’Amérique, la France et la Grande Bretagne sont les seuls états autorisés à faire usage de violence ou agression sur les autres états membres et souverains de l’organisation universelle, afin d’imposer la démocratie, la protection des droits de l’homme ou la protection des civils souvent pris à partie par les soldats réguliers.

Ce chapitre est en lui-même très sélectif dans la mesure où la Chine et la Russie ne sont pas autorisées en faire usage, sous prétexte que cela pourra être mal interprété par la communauté internationale.

La réalité est que ces pays occidentaux sont des pays en récession et cherchent désespérément des nouvelles sources ou ressources naturelles pour le bon fonctionnement de leurs industries ou multinationales. En annexant les nouveaux territoires, les occidentaux imposent le prix des ressources naturelles aux vaincus ou aux vainqueurs installés à la tête de nos états. C’est le cas de Bouygues bénéficiant d’un contrat de 225 milliards CFA au détriment du contrat chinois d’une valeur de 34 milliards pour la construction du 3e pont et l’échangeur de la Riviera. Au Mali, l’Uranium est acheté à vil prix comme c’est le cas au Niger avec Areva.

L’Uranium centrafricain est pratiquement offert gratuitement à la France, suite à la nomination de Dame Catherine Samba-Pana, une ressortissante camerounaise, de père centrafricain et née au Tchad, à la tête de l’état centrafricain. Ceci n’est pas un fait nouveau car les français avaient réussi l’exploit d’imposer un burkinabè aux ivoiriens comme Chef d’état. Ils l’ont encore fait en RDC avec la montée du Jeune Joseph Kabila. En d’autres termes, les occidentaux nous imposent des valets et autres collaborateurs afin de mieux exploiter nos richesses naturelles. Ils s’en foutent des notions de démocratie, des droits de l’homme et ou la protection des civils. La preuve en est que les territoires envahis depuis l’Iraq, l’Afghanistan, la Libye, la Côte D’Ivoire, le Mali, la Centrafrique et un peu plus loin la Syrie, tous ces pays ne connaissent aucune démocratie, aucune protection des civils ou des droits de l’homme. Les massacres des populations se succèdent et jamais, la soit disant communauté internationale ne lève le petit doit afin de critiquer, dénoncer ou sanctionner les états criminels. C’est le cas en RDC, en Côte D’Ivoire et en Centrafrique. En clair, les occidentaux lèvent uniquement le ton ou sanctionnent un état si celui-ci ne partage pas leur vision ou leur philosophie négrière et capitaliste. Ce fut le cas de l’administration Gbagbo, bombardée par des milliers de tonnes pendant la crise ivoirienne. Cependant, les crimes des pro-Ouattara ne sont jamais sanctionnés par cette même communauté internationale, censée être ou prétendant être le gendarme du monde. C’est justement cette hypocrisie qui créa le durcissement de ton des russes en Syrie et plus tard dans la crise ukrainienne. C’est en cela que les pays membres des BRICS ou BRICA ont apporté leur soutien indéfectible à la Russie, sous la direction éclairée de Poutine. Ceci est devenu du jour au lendemain le nouvel ordre mondial avec comme leader militaire et économique le bloc des BRICS.

Les occidentaux sont en grande partie responsables des guerres civiles, coups d’état, rébellions et génocides en Afrique. Ils le font soit ouvertement ou sous le couvert de l’ONU ou par groupes ou états interposés. L’unique objectif de ces occidentaux est de sécuriser ou garantir une nouvelle source de richesses naturelles à vil prix. Ce sont des pays capitalistes, il ne faut jamais l’oublier.

Le capitalisme est la véritable source des malheurs et tribulations de la race noire depuis la traite négrière, la Conférence de Berlin de 1884-1885, la colonisation et de nos jours le néocolonialisme abusivement baptisé le village planétaire. En quelques sortes un village dans lequel n’existe pas de frontières, d’états mais plutôt une communauté partageant tout comme sous l’ère communiste.

En réalité, les occidentaux durcissent le ton en termes de lois sur l’immigration clandestine ou le droit d’asile en Europe par exemple. Ils multiplient la construction des centres de détention pour les nouveaux arrivants africains afin de les humilier et les décourager voire dissuader à ne jamais emprunter la direction de l’Europe des 28.

Le fascisme et le racisme ont refait surface et protégés par des articles ou lois ou des constitutions. Pour faire beau ou paraitre tolérants, des lois sans poids et sens sont passées, forçant les citoyens à respecter la race ou la dignité des minorités en public. En privé, les européens sont libres d’exprimer leur goût prononcé pour le racisme ou le fascisme. La plupart des états européens, ont des fascistes et racistes à la tête de l’appareil étatique. C’est le cas au Royaume Uni, en France, en Grèce, en Italie et bien d’autres pays de l’est ayant adhéré l’Union Européenne tels la Pologne.

Le terrorisme international ou islamiste est la résultante de la politique étrangère hypocrite, humiliante et déshumanisante des occidentaux à travers le monde. La recherche de ressources naturelles à moindres coûts afin de maintenir le niveau de vie de leurs populations et maintenir les industries ou multinationales, pousse les états détenteurs du droit de veto à prendre des risques énormes en envahissant les états les plus faibles économiquement ou militairement ou encore à déstabiliser des gouvernements légitimes ou démocratiquement élus, ne partageant pas leur vision hégémonique ou esclavagiste. Ce fut le cas de l’agression armée contre l’Iraq sous les prétextes fallacieux de la menace ou l’existence des armes de destruction massive. Jusqu’à nos jours, ils n’ont pas encore produit un semblant de preuves de ces armes de destruction massive en Iraq. Ils ont avancé ce prétexte afin de renverser Saddam Hussein puis l’assassiner et enfin détruire toute sa lignée généalogique, à savoir ses deux fils ou héritiers.

Ce fut encore le cas en Libye avec l’assassinat du guide libyen, le Colonel Mouammar Kadhafi et ses fils. Il fut accusé de génocide sur ses populations et aussi poser une menace à la sécurité et à la paix internationales.

Le plus chanceux fut le Président ivoirien, échappant à un assassinat programmé, après le bombardement de sa résidence de fonction pour une question d’élections. C’est cela la triste réalité des corollaires du capitalisme. La recherche du gain facile ou du profit, pousse les occidentaux à détruire des états, des institutions, des communautés entières. Au finish, les états sont abandonnés à eux-mêmes, laissant aucun contrôle à l’exploitation abusive des ressources naturelles des pays annexés.

Les forces combattantes se transforment pour la circonstance en forces exploratrices de ressources naturelles et d’unités de sécurité et de protection des multinationales, de leurs installations et du personnel diplomatique sans oublier la main d’œuvre occidentale, généralement issue des rangs des chômeurs occidentaux, afin de leur donner ou garantir un avenir plus radieux et prospère en Afrique. Ces derniers seront baptisés des coopérants ou expatriés ou opérateurs économiques.

En réalité, les occidentaux ne pouvant plus s’offrir le luxe de maintenir leur politique de sécurité sociale en plein récession, tentent de réduire le chômage en encourageant les chômeurs à s’installer en Afrique ou dans les états annexés, au compte de leurs nations respectives. En d’autres termes, l’occident nous mène la guerre afin de réduire le chômage de ses populations et maintenir leur train de vie.

L’Afrique est par excellence le continent payant pour l’incompétence ou les erreurs économiques de l’occident. L’Afrique soutient l’économie des états occidentaux. C’est en cela que ce continent doit être sécurisé à tout prix afin d’empêcher l’avancée de la Chine et des BRICS en Afrique. Ne pouvant pas exercer de pressions ou de force sur les BRICS, ce sont les états faibles qui subissent la violence ou les agressions de toutes sortes.

Le terrorisme est en réalité une invention des occidentaux afin de se frayer une voie en Afrique.

Comment ne pas comprendre qu’un peuple abusivement exploité et humilié puisse poser des actes terroristes?

L’on ne peut pas poser des actes criminels et s’attendre à des félicitations et ou remerciements. La seule façon d’exprimer son mécontentement devant une force supérieure à la vôtre, est de faire la guérilla ou de poser des actes terroristes. Les occidentaux le savent très bien mais pour des questions de survie, ils feignent ne pas savoir les causes du terrorisme en Afrique ou dans le reste du monde.

Les occidentaux sont aveuglés par le capitalisme. C’est cela la véritable raison ou cause du terrorisme dans le monde. Les frustrés s’expriment autrement que par les moyens conventionnels. Dès l’instant où les moyens ne sont plus conventionnels, l’on fait de la guérilla ou du terrorisme.

Historiquement, l’Afrique est étrangère au terrorisme islamiste ou international. Les années 80 après le coup de force de l’armée libyenne sur la monarchie et conséquemment l’opposition farouche des occidentaux à la création d’un état panarabe, idée ou idéologie soutenue par le Colonel Mouammar Kadhafi, obligea nombreux arabes ou encore des ressortissants des pays arabes au nord de l’Afrique à multiplier les actes ou attaques terroristes.

Cependant, le terrorisme tire son origine du Royaume Uni, à l’époque ou supposée époque d’un certain Robin des Bois, frustré par les grands seigneurs imposant abusivement des taxes aux populations. Ceci fut repris plus tard par les irlandais, considérés comme des sous-hommes et au même titre que les esclaves et noirs de la traite négrière. Ces irlandais avaient été témoins de l’annexion de leur territoire par les anglo-saxons, faisant de l’Irlande du Nord, un royaume au sein de l’Union.

Longtemps, les irlandais ont exigé leur indépendance, toujours refusée. En lieu et place, les anglais réprimaient sauvagement les irlandais séparatistes. Ceci créa une frustration poussant à la mise en place d’une organisation terroriste, l’IRA ou Sein Fein afin d’arracher la liberté aux anglais. Les tactiques terroristes avaient du succès car la psychose avait gagné le fondement de l’union. L’indépendance irlandaise suite aux attaques terroristes a connu un écho favorable et un soutien de taille à travers le monde, particulièrement aux Etats Unis où se trouve une forte population d’Irlandais.

Les Basques et ou Corses se sont eux-aussi inspirés du succès irlandais en créant l’ETA au sud de la France et en Espagne, afin d’exiger la création d’un état indépendant.

En clair, le terrorisme part toujours de la frustration. Les causes immédiates du terrorisme, sont le capitalisme, le profit et l’annexion des états ou des ressources naturelles des états pauvres ou faibles militairement. Ne pouvant engager de combats conventionnels devant la puissance de feu des capitalistes, les populations et ou l’élite de la classe dirigeante sont ciblées afin de créer la terreur et conséquemment obtenir la satisfaction de leurs doléances ou revendications.

En d’autres termes, les capitalistes sont les premiers et uniques responsables du terrorisme actuel à travers le monde. Aussi, ils ne se cachent même plus à sympathiser avec des terroristes ou des groupes terroristes afin d’évincer des gouvernements. Ce fut le cas en Syrie et au Mali ces deux dernières années. La France a ouvertement armé les rebelles syriens contre le pouvoir du Président Bachar al Assad. C’est aussi le cas en Ukraine, où les occidentaux sympathisent avec les fascistes ukrainiens.

Selon le Canard Enchainé du 17 Mai 2014, pris sur le Blog de Sam La Touch:

“ Le Canard Enchaîné confirme le soutien indirect de la France à Boko Haram

by Sam La Touch May 17 2014, 11:28 Articles de Sam La TouchNigeria France François HollandeFrançafrique Boko Haram Arabie Saoudite Terrorisme Syrie

Alors que l'ex-first lady, Trierweller, défile sur le Trocadéro pour soutenir la campagne #BringBackOurGirls, le "chef de guerre" François Hollande a réuni un aéropage de chefs d'état africain pour lutter contre la secte Boko Haram. Une autre information est passée inaperçue au moment où l'Occident vole sur son beau cheval blanc au secours du Nigeria, c'est celle du soutien indirect de la France à Boko Haram. En effet, la France avec Israël et les Etats-Unis sont des soutiens militaires, diplomatiques et politiques de l'Arabie Saoudite principal soutien financier de Boko Haram.

Cette information a été passée à la trappe par les médias racialistes atlantistes. Seul le Canard, dont on connait la proximité des sources avec l'Elysée et les services de renseignement, a révélé en douce le pot aux roses dans son article : "Chef d'Etat militaire "incapables" au Nigeria, en page 3 de l'édition de cette semaine (14 mai 2014).

"...les services français de renseignement ont, depuis longtemps, signalé que les salafistes (sunnites) de Boko Haram avaient reçu le soutien des monarchies pétrolières du Moyen-Orient, amies - en principe - de la France et de la Grande Amérique...".

Le Canard Enchaîné, 14 mai 2014, ("Chef d'Etat militaire "incapables" au Nigeria).

Le "en principe" est un euphémisme, la France vend des armes massivement à l'Arabie Saoudite et comme Israël et les USA a soutenu et entraîné les djihadistes se revendiquant d'Al-Qaïda en Syrie. Le double jeu du "chef de guerre" se confirme donc. Un sommet africain de la sécurité qui apparaît comme une grande hypocrisie françafricaine noyée dans les stratégies atlantistes. Pauvre Nigeria!”

Que recherchent-ils, ces occidentaux, à créer des foyers de tension et le terrorisme dans le monde?

Selon Camer.be du 19 Mai 2014:

“ AFRIQUE: BOKO HARAM EST LE FALLACIEUX PRETEXTE DES OCCIDENTAUX POUR OCCUPER MILITAIREMENT LE CONTINENT AFRICAIN POUR SES RICHESSES‏ : AFRICA

Le Qatar et l’Arabie saoudite ne sont pas les idiots utiles des pays occidentaux à travers lesquels sont financés les mouvements extrémistes islamistes à travers le Monde mais des dictatures protégées par les armées occidentales prêtes à mater toute volonté de démocratie dans ces pays qui offrent des arguments aux Occidentaux pour mettre leur grappin sur les richesses du Monde, celle de ces deux monarchies leur étant déjà acquises puisque les avoirs de ces pays loin de profiter aux peuples soutiennent les industries des pays occidentaux et garnissent leurs banques.

Le pétrole du Golfe de Guinée n’échappe pas à la convoitise des multinationales pétrolières occidentales, c’est le pétrole qui est derrière 99 % des guerres dans le Monde depuis 150 ans, la secte Boko Haram reçoit le financement du Qatar et l’Arabie Saoudite et mieux encore les grosses rançons versées par le gouvernement camerounais après l’enlèvement des Français Moulin Fournier dont on n’a pas encore compris ce qu’ils faisaient dans la cambrousse où ne vont jamais des Camerounais ni du Père Georges Vandenbeuch ont permis à ce groupe de renforcer son arsenal militaire et recruter d’autres bandits armés appelés localement Zaraguinas ou coupeurs de route.

Ces Zaraguinas ou coupeurs de route sont du pain béni pour les Occidentaux qui utilisent toujours la même ruse pour coloniser les pays qu’ils convoitent depuis le dix-huitième siècle c’étaient les Mamelouks avec Napoléon Bonaparte en Egypte, les Pavillons noirs en Indochine e à l’époque et les Kroumirs pour occuper militairement la Tunisie comme nous le rappelle déjà en 1971 l’historien français Henri Guillemin dont les vidéo conférences restent terriblement d’actualité, on dit bien que le mensonge prend l’ascenseur mais la vérité utilise l’escalier et finit par le rattraper”.

Le terrorisme international prend donc sa source dans les activités nocives, meurtrières et déstabilisatrices des occidentaux à maintenir un système économique très défaillant, le capitalisme.

Longtemps, le capitalisme a orienté la politique étrangère des occidentaux à prendre des risques inutiles ou énormes à soit financer des groupes rebelles ou séparatistes ou des frustrés ou s’engager ouvertement dans des conflits, usant de fallacieux prétextes sous le couvert de l’ONU ou l’OTAN, facilitant l’agression armée ou l’annexion des territoires convoités par l’Ouest.

Le capitalisme est pour la recherche du profit. Le profit peut s’obtenir avec moins d’investissements vue la récession aiguë dont est victime l’Ouest.

Par le passé, plus l’on investit, plus le profit s’accroit. De nos jours, le capital servant d’investissements fait gravement défaut, menaçant la survie du profit. Les multinationales occidentales perdent beaucoup d’argent soit par manque de ressources naturelles, manque de capitaux pour l’investissement et aussi la compétition farouche avec les pays émergents issus des BRICS ou BRICA. Dans un souci de pallier à ce déséquilibre financier, le minimum de capital disponible est mis à contribution afin de financer les guerres civiles et ou rébellions ou coups d’états pour sécuriser de nouvelles sources ou ressources naturelles à vil prix. Les frustrés de la société seront instrumentalisés, formés, financés et armés afin de déstabiliser de l’intérieur les états convoités par les multinationales. Ces frustrés seront souvent considérés comme des combattants de la liberté et leur cause ou prétendue cause abusivement médiatisée afin d’attirer la sympathie de la communauté internationale mais mieux de préparer cette même communauté internationale à l’éventuelle agression armée afin de “ rétablir l’ordre, instaurer la démocratie, protéger les civils ou protéger les droits de l’homme ou encore pour lutter contre le terrorisme international ou islamiste ou l’extrémisme ou la dictature voire la tyrannie”.

La communauté internationale étant témoin malgré elle de la diabolisation des états ou des Chefs d’états visés ou ciblés, acceptera sans réfléchir les résolutions fantoches du Conseil de Sécurité, sous le chapitre IV de la charte universelle de 1945. Ainsi, le trio occidental détenteur du droit de veto, ouvrira les hostilités en toute quiétude contre les états et ou les Chefs d’états n’épousant pas leur idéologie capitaliste ou hégémonique. Ces leaders du tiers-monde seront taxés de dictateurs, génocidaires, communistes, d’extrémistes, d’anticapitalistes, de terroristes ou de menace à la sécurité et la paix internationales. Ce fut le cas de Saddam Hussein, Mahmoud Ahmadinejad, de Mouammar Kadhafi et de Bachar Al Assad. Quant aux africains sanctionnés par l’occident, il faut compter les Chefs d’état Robert Mugabé dont le pays, le Zimbabwé est sous embargo et sanctions économiques depuis des décennies pour avoir restitué les terres annexées par les colons blancs à leurs propriétaires autochtones ou noirs, d’Omar Al Bashir, malicieusement accusé du génocide soudanais mais en réalité sanctionné par la CPI pour son refus de faire du pétrole soudanais une source intarissable de l’occident à vil prix, du Président Gbagbo, actuellement détenu à la CPI pour avoir refusé toute coopération et soumission à la France, lui aussi malicieusement accusé d’être un dictateur et génocidaire, en l’absence totale de preuves accablantes.

Cependant, la communauté internationale si prône à dénoncer et sanctionner les états et Chefs d’état pour violation des droits de l’homme et génocides, se fait implicitement et tacitement coupable et ou complice des violations des droits de l’homme et génocides en RDC, en Centrafrique, en Libye et en Côte D’Ivoire. Ailleurs en Syrie et en Ukraine, elle apporte son soutien logistique aux groupes fascistes et djihadistes, lesquels groupes, elle prétend souvent combattre ouvertement. C’est donc cette attitude ou cette politique étrangère qui favorise le terrorisme de tous genres.

Fait à Londres le 20 Mai 2014.
Nick De Bessou
Juriste & Anthropologue Politique.
Président du FDRC.
[Forum pour la Démocratie et la Résolution des Crises

Le terrorisme islamiste en Afrique est-il instrumentalisé par les forces atlantistes ?

commentaires

Haut de page