Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Selon un analyste, l'Occident pourrait avoir à souffrir des répercussions du terrorisme qu'il a soutenu en Syrie (Press TV)

par Sam La Touch 7 Juin 2014, 21:53 Articles de Sam La Touch Syrie USA UE Terrorisme Milices Islamsites Effet boomerang

Selon un analyste, l'Occident pourrait avoir à souffrir des répercussions du terrorisme qu'il a soutenu en Syrie (Press TV)
elon un analyste, l'Occident pourrait avoir à souffrir des répercussions du terrorisme qu'il a soutenu en Syrie
Article originel : West to suffer backlash of Mideast terrorism: Analyst 
Press TV

Traduction SLT

Selon un analyste de Press TV, le soutien états-unien à des groupes terroristes en Syrie et au Moyen-Orient risque de produire un effet boomerang dans le monde occidental.

"Les États-Unis soutiennent clairement des organisations terroristes qui sont une menace non seulement pour la Syrie, mais pour les intérêts états-uniens au Moyen-Orient et risque aussi d'être une menace terroriste grave pour l'ensemble de l'Europe," a déclaré Gordon Duff dans une interview samedi à Press TV.

L'analyste a fait valoir que cette politique va mettre en péril les intérêts à long terme des États-Unis.

Duff a décrit la récente victoire de Bachar al-Assad à l'élection présidentielle de la Syrie comme "une honte pour Israël et les Etats-Unis" et a noté que "Les États-Unis refusent de reconnaître que la Syrie a organisé une élection présidentielle largement soutenue et équitable et que (les Syriens) ont élu le chef de l'exécutif ... qui leur semblent être le plus à même de les faire avancer vers la paix".

Le mercredi, il a été annoncé que Bachar al-Assad avait remporté 88,7 pour cent des voix lors de l'élection présidentielle qui a eu lieu le mardi.

La Syrie a été saisie par la violence meurtrière depuis mars 2011. Plus de 160.000 personnes ont été tuées et des millions ont été déplacées en raison de la violence alimentée par les milices soutenues par l'étranger.

Selon plusieurs rapports, les puissances occidentales et leurs alliés régionaux - en particulier le Qatar, l'Arabie saoudite et la Turquie - soutiennent les miliciens opérant à l'intérieur de la Syrie.

commentaires

Haut de page