Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Swiss Economic Forum : Sarkozy chez les Helvètes se fait tacler par Ogi

par Sam La Touch 9 Juin 2014, 18:47 Articles de Sam La Touch Sarkozy Ogi Le Matin Interlaken Swiss Economic Forum

Swiss Economic Forum : Sarkozy chez les Helvètes se fait tacler par Ogi

Vendredi dernier, Sarkozy est allé faire un petit tour chez les Helvètes. Il intervenait au Swiss Economic Forum, à Interlaken, dans le canton de Berne. Une intervention qui s'est vite transformée en "one man show" selon de nombreux participants et en discours paternaliste de l'ex-monarque de la République française envers ses hôtes considérés quasiment comme des subordonnées. Se croyant sans doute au "Chateau", il a intimé l'ordre aux organisateurs de ne pas être filmé ni sollicité sur les questions de politique nationale. «Pas de journalistes, pas de questions, pas de photos, pas d'interruptions. Juste sa voix et l'écho des montagnes d'Interlaken», ironise lundi l'éditorialiste du Matin.
Fort de ces prérogatives, l'ex-monarque de la Vème s'est mis à pérorer et à critiquer le système politique suisse en expliquant "que la Suisse devait entrer dans l’Union européenne. Qu’un pays ne peut pas être gouverné par un président qui change chaque année. Ou que notre système avec sept conseillers fédéraux est inefficace, désuet…". Il s'est alors attiré les foudres de l'ex-président de la Confédération Helvétique, Adolf Ogi, qui l'a cloué net dans son long monologue. «Il est allé trop loin. Il fallait dire stop. Je l'ai interrompu» a déclaré Ogi au Matin. Sentant son pays bafoué, l'ex-président de la Confédération, tel un patriote sur son grand cheval blanc, a rappelé à l'ex-monarque de la Vème quelques rudiments de démocratie directe et du système politique helvétique.

Il faut dire que l'ex de la Vème dans son discours avait proposé aux Suisses, un système présidentiel à la française, avec "un président fort à la tête de l'Etat". Ce qui signifie politiquement : la sanctuarisation du pouvoir exécutif (avec toutes les dérives qui en découlent), une justice aux ordres du Parquet et un Parlement qui marche au pas. En somme une démocratie au rabais, une démocratie du pauvre...pas sûr que les Helvètes apprécient ! En tous les cas, certainement pas leur ex-président.

«En tant que président du Forum, je devais m’assurer que tout se passe bien. Monsieur le président, lui ai-je dit, je ne suis pas journaliste. Je ne souhaite pas entrer dans le petit jeu des questions-réponses. Comme vous, je suis un ancien président. Un ancien président qui avait des relations privilégiées avec vos prédécesseurs, M. Mitterrand comme M. Chirac.»

Et vlan ! Sarko va retourner à ses chères études en matière de démocratie et d'humilité !

Sources :
AFP Sarkozy agace Ogi en dispensant ses conseils
Le Matin Adolf Ogi cloue le bec de Sarkozy

commentaires

Haut de page