Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Crash du MH17. Washington ignorera les questions de l'armée russe (RIA Novosti)

par RIA Novosti 24 Juillet 2014, 12:34 Ukraine Crash Vol MH17 Russie USA Guerre

Crash du MH17. Washington ignorera les questions de l'armée russe (RIA Novosti)
Crash du MH17. Washington ignorera les questions de l'armée russe
RIA Novosti

Le département d'Etat américain n'envisage pas de répondre aux questions de l'Etat-major de l'armée russe relatives au crash du Boeing 777 malaisien dans l'est de l'Ukraine, a annoncé lundi aux journalistes la porte-parole de la diplomatie US Mary Harf.

Selon cette dernière, les déclarations publiques de la partie russe ne méritent aucune confiance, Moscou étant impliqué "dans la propagande et la désinformation".

Selon la diplomate américaine, les Etats-Unis restent fidèles à leur position selon laquelle les insurgés ukrainiens "possèdent un missile sol-air SA-11 (Bouk), le tir ayant été effectué depuis le territoire contrôlé par les séparatistes", a indiqué la diplomate.

Elle a de nouveau accusé la Russie de livrer aux insurgés de l'est de l'Ukraine des armements, y compris des systèmes de DCA, précisant que d'après les informations du département d'Etat, les insurgés avaient reçu le missile en question le 14 juillet au plus tard.

L'Etat-major russe a publié lundi ses données sur le crash du Boeing. Selon lui, l'avion a dévié de l'itinéraire initialement prévu et une activité excessive des radars ukrainiens a été constatée près de la zone de la catastrophe. Par ailleurs, selon l'armée russe, un avion de combat ukrainien évoluait dans le couloir aérien réservé aux vols de l'aviation civile peu de temps avant le crash du Boeing malaisien.

Un Boeing 777 de Malaysia Airlines reliant Amsterdam à Kuala Lumpur s'est écrasé le 17 juillet dans la région de Donetsk (est de l'Ukraine). L'avion avec 283 passagers et 15 membres d'équipage volait à 10.050 mètres d'altitude. Les autorités de Kiev accusent les forces d'autodéfense populaire de Donetsk d'être à l'origine du crash, mais les insurgés affirment ne pas disposer de systèmes capables d'abattre un avion à cette altitude.

commentaires

Haut de page