Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Donald Trump s'adresse aux Etats-Unis : préparez vous à la "ruine financière" (Examiner.com)

par Sam La Touch 19 Juillet 2014, 17:50 USA Economie Donald Trummp Ruine financière Articles de Sam La Touch

Donald Trump s'adresse aux Etats-Unis : préparez vous à la "ruine financière" (Examiner.com)
Donald Trump s'adresse aux Etats-Unis : préparez vous à la "ruine financière"
Article originel : Donald Trump to America: Prepare for ‘financial ruin’
Examiner.com

Traduction SLT 

 

Ce n'est pas tous les jours que des personnalités et des dirigeants de renommée mondiale font des déclarations apocalyptiques concernant les États-Unis et l'économie mondiale. C'est pourquoi, lorsque l'une de ces personnes le fait elle devrait faire la une des journaux. Bien que le dernier avertissement n'a pas exactement fait la une des informations internationales, elle a tout de même circulé.



S'exprimant dans une récente interview à Fox News, le milliardaire magnat de l'immobilier, Donald Trump, a averti que les Etats-Unis sont sur le point d'entrer dans une "ruine financière" et sur la voie d'un effondrement à la manière de la Grèce antique en raison de ses immenses niveaux d'endettement. Il a reconnu que les Etats-Unis ne sont plus une nation aussi prospère que par le passé.



«Nous allons atteindre jusqu'à 16 milliards de milliards de dollars [de dette] très bientôt, et elle sera beaucoup plus élevée avant qu'elle s'arrête de grimper», a expliqué Trump. "Lorsque vous avez [une dette] aux alentours de 21 à 22 billions de dollars, vous parlez d'un déclassement, peu importe comment vous le réduisez ".



Mis à part les énormes chiffres de la dette et l'érosion du crédit, le taux de chômage, qui selon lui est bien en deça dela réalité, est un autre problème qui doit être abordé. Trump fait valoir que le taux de chômage réel se situe autour de 16 pour cent et peut-être même à plus de 20 pour cent.



"En ce moment, franchement, le pays ne va pas bien", a noté Trump. "La récession est sans doute un mot gentil."

commentaires

Haut de page