Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Soldat de la paix (si, si) / le dictateur Sassou N'Guesso décoré par Bayrou (Le Gri-Gri)

par Le Gri-Gri 23 Juillet 2014, 12:30 Sassou Nguesso Congo-Brazzaville Dictature Françafrique France Bayrou

Soldat de la paix (si, si) / le dictateur Sassou N'Guesso décoré par Bayrou (Le Gri-Gri)
Soldat de la paix (si, si) / Sassou N'Guesso décoré par Bayrou

Le Gri-Gri

Ça a été mis en ligne le 15 juillet dernier sur le site présidentiel de Denis Sassou N'Guesso - aussi appelé "Le Black Milosevic", "Le Cobra Suprême" ou, plus sobrement, "Le Son of the Beach".

Source

Brazzaville 15 juillet 2014 – L’Association internationale des soldats de la paix (AISP) a honoré ce 15 juillet à Brazzaville, le président de la République Denis Sassou N’Guesso à la dignité de Grand Croix de la Commémorative de la paix. Ainsi, l’écharpe et l’insigne de cette distinction honorifique lui ont été remis par le président de l’AISP, Laurent Attar Bayrou.

Cette décoration est une reconnaissance de l’AISP de l’implication du président Sassou N’Guesso dans la préservation de la paix, la résolution des conflits et les luttes de libération des peuples d’Afrique sous l’emprise de la colonisation et de l’apartheid.

Evoquant le parcours du président Sassou N’Guesso, Laurent Attar Bayrou a indiqué : «En obtenant la signature du protocole de Brazzaville qui a permis les accords de New York qui ont débouché sur l’indépendance de la Namibie, la fin de l’apartheid, le retrait des troupes cubaines en Angola et la libération de Nelson Mandela, quel parcours !».

Le président de l’AISP a également évoqué la participation des soldats congolais aux missions internationales de maintien de la paix et de résolution des conflits en Afrique. C’est notamment le cas en Angola, en Côte d’Ivoire, en République centrafricaine (RCA), au Rwanda, au Tchad et au Soudan.

Le chef de l’Etat congolais a remercié le président de l’AISP. «Vous avez, monsieur le président, en m’accordant votre prédilection, reconnu la modeste part que j’ai pu apporter pour la préservation de la paix et la sauvegarde de la liberté dans mon pays et au-delà», a-t-il déclaré.

«Je voudrais simplement et sincèrement vous dire merci d’avoir voulu au cours de cette cérémonie symbolique, célébrer, honorer la paix et la liberté, afin que nous n’oublions jamais que ces deux valeurs sont les moteurs de la vie. Voici donc pourquoi, ici, au Congo, nous avons toujours inscrit notre action et nos ambitions collectives dans la quête permanente de la paix et de la liberté», a-t-il ajouté.

L’AISP regroupe tous les casques bleus dans le monde et sert de force de proposition des Nations Unies. Cette association a également décoré les ministres Pierre Oba et Rodolphe Adada pour leurs efforts en faveur de la paix aux côtés du chef de l’Etat congolais. L’un ayant participé aux négociations de paix pour l’indépendance de la Namibie, l’autre ayant été représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies au Darfour (Soudan).

Parvenu là, l'honnête lecteur reste perplexe devant ce Bayrou à peu près inconnu. Heureusement, votre satirique favori a mené, non pas une enquête, mais une petite fouille en règle des liens renvoyant à ce monsieur.

En voici le plus sûr portrait à ce jour :

Laurent Attar - Bayrou n'est en tout cas pas un simple prête-nom. Son parcours est assez atypique : jardinier botaniste, il se porte volontaire pour être casque bleu à la fin de son service militaire. Destination Sud-Liban. À la fin d'une garde, il surprend une partie de roulette russe dans une chambrée. "Un des gars a pointé l'arme vers moi en disant qu'il y avait trois balles dans le barillet et a tiré". Il est touché en pleine tête. "La balle a éclaté à l'intérieur, elle y est encore". Il perd un œil et découvre alors un "parcours du combattant" pour faire reconnaître ses blessures. Il crée alors une association d'anciens soldats. Puis l'association internationale des anciens soldats de la Paix, un budget minuscule, mais 30 000 membres dans le monde et une reconnaissance de l'ONU, où il siège à différentes commissions. Professionnellement, il travaille jusqu'en 2006 au jardin botanique du parc de la Tête d'Or, avant de prendre une retraite pour incapacité. Politiquement, il se dit "de centre-droit", a participé à la campagne présidentielle de Barre en 1988, à celle de Christian Philip aux dernières législatives, a apprécié celle de son cousin en 2007... Mais ne lui dites surtout pas qu'il est fait pour les causes perdues. La claque est paraît-il un réflexe ancré dans la famille. (SOURCE)

Et oui : Laurent-Attar Bayrou, décorateur à jamais de Sassou N'Guesso en "Soldat de la Paix", n'est autre que le cousin de François...ministre de l'Éducation dont on retiendra qu'il fit retirer Discours sur le colonialisme de Césaire des programmes scolaires, parce qu'il avait le tort d'oser rappeler qu'Hitler n'avait, en somme, que fait aux Européens ce qu'eux-mêmes pratiquaient allègrement sur l'Indien, l'Algérien et le Nègre...

Il fallait au moins deux Bayrou pour réussir tous ces exploits.

commentaires

Archambaut 18/11/2014 11:03

Un précision importante cet Attard Bayrou n'a rien à voir avec François Bayrou. Pour le reste qui est cet individu pour se permettre de décorer un chef d'Etat étranger? Là on marche sur la tête, ce type est vraiment bizarre mais c'est surement dû à son "accident" au Liban!!!

Haut de page