Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ukraine. Démission de Iatseniouk : sauve qui peut (VDR)

par VDR 27 Juillet 2014, 03:50 Ukraine Rada Démission de Iatseniouk

Ukraine. Démission de Iatseniouk : sauve qui peut (VDR)
Démission de Iatseniouk : sauve qui peut
Voix de la Russie

C’est le refus de la Rada de soutenir les initiatives du cabinet visant à remplir les caisses de l’Etat et de financer la soi-disant opération antiterroriste au sud-est du pays qui a en fait poussé M. Iatseniouk à démissionner.

Le premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk a annoncé sa démission. Celle-ci intervient après l’effondrement de la coalition majoritaire au sein de la Rada, parlement ukrainien : le parti Udar de Vitali Klitchko et le mouvement nationaliste d’extrême droite Svoboda ont quitté la coalition. A défaut d’une nouvelle majorité parlementaire, soit 226 députés, d’ici un mois le président Porochenko peut dissoudre la Rada. Dans ce cas les législatives pourraient avoir lieu dès le 26 octobre. Selon les experts, la campagne électorale risque de se dérouler sur fond de chaos politique.

En effet, l’exécutif et le législatif se trouvent paralysés en Ukraine, explique le directeur du Centre des études eurasiatiques Vladimir Kornilov.

« Je ne crois pas qu’il y ait une tentative de créer une nouvelle coalition parce que cela n’a pas de sens pour ceux qui ont aujourd’hui un poids quelconque au sein de la Rada. […] Les principaux partis, les forces pro-présidentielles vont bien sûr faire tout pour organiser les élections au plus vite. Parce qu’ils ne sont pas certains de pouvoir jouer ensuite un rôle plus ou moins important sur l’arène politique ».

L’effondrement de la coalition parlementaire est donné comme la cause formelle de la démission du premier ministre. C’est pourtant le refus de la Rada de soutenir les initiatives du cabinet visant à remplir les caisses de l’Etat et de financer la soi-disant opération antiterroriste au sud-est du pays qui a en fait poussé M. Iatseniouk à démissionner.

« De la part de Iatseniouk il pourrait par ailleurs s’agir d’une démarche politique parce que l’heure est en fait venue de faire ses valises. Mais je ne crois pas que Iatseniouk soit aussi intelligent. Dans ces conditions il a tout simplement fait ce que doit faire un des leaders d’un parti la veille des législatives c’est-à-dire laisser une bonne image de soi-même, que les gens pensent qu’il a agi honnêtement. On peut dire qu’il est entré dans la course électorale ».

Quoi qu’il en soit, pour les experts la démission présentée par Iatseniouk serait un mauvais coup joué au président Piotr Porochenko.

Selon certains experts, la seule perspective politique pour Arseni Iatseniouk est de se faire réélire au parlement au sein duquel il sait et aime prendre la parole (mais de préférence dans le rôle d’une personnalité d’opposition). D’autres experts admettent que Iatseniouk voudrait reprendre le poste de premier ministre.

Dans tous les cas de figure il est évident que la campagne électorale qui vient d’être de fait lancée en Ukraine sera impitoyable, chaotique et extrêmement populiste quant aux slogans avancés. Personne ne se souvient plus des « hauts idéaux de Maïdan ». Ce qu’il fallait démontrer…
Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2014_07_26/Demission-de-Iatseniouk-sauve-qui-peut-4975/

commentaires

Haut de page