Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

10% des combattants de l'EIIL serait d'origine turque (Asbarez)

par Sam La Touch 6 Août 2014, 21:19 Articles de Sam La Touch EIIL Turquie Syre Die Welt

10% des combattants de l'EIIL serait d'origine turque (Asbarez)
10% des combattants de l'EIIL serait d'origine turque
Article originel : 10 Percent of ISIS Fighters Reportedly Turkish
Asbarez

Traduction SLT



ANKARA- Selon le quotidien allemand Die Welt, tel que rapporté dans la presse turque, le groupe islamique extrémiste de l'Etat Islamique d'Irak et du Levant (EIIL), un groupe dissident d'Al-Qaïda que la Turquie a soutenu contre le régime de Bachar al-Assad au cours de la guerre civile syrienne, est devenu ironiquement une menace pour la Turquie, et à contient à présent en son sein un pourcentage important de combattants d'origine turque.

Die Welt a rapporté, mardi, que le fait que l'EIIL soit devenu une menace pour la Turquie était à présent une "totale ironie" du sort, rappelant que la Turquie a été accusé de soutenir, depuis un certain temps, directement ou indirectement, l'EIIL contre le régime al-Assad.

On estime que l'EIIL a environ 10.000 à 15.000 miliciens dans la région. Die Welt affirme que 10 pour cent d'entre eux sont Turcs.

L'histoire écrite par le correspondant de Die Welt Balkans à Budapest, Boris Kálnoky, a indiqué que la plupart des non-Arabes de l'EIIL sont soit des citoyens turcs soit des citoyens des pays européens qui sont d'origine turque.

Selon l'histoire, basée sur des informations recueillies à partir des unités de renseignement européennes, depuis le début de la guerre civile en Syrie environ 1.200 miliciens de l'Europe ont franchi les frontières de la Syrie via la Turquie pour rejoindre l'EIIL, et après avoir été impliqués dans des combats là-bas, ces militants sont retournés en Europe via la Turquie. Die Welt suggère que cela devrait avoir inévitablement un effet négatif sur les relations de la Turquie avec l'Union européenne.

Die Welt a rapporté qu'Ankara aurait des informations selon lesquelles il y aurait plus de 1000 citoyens turcs qui auraient rejoint l'EIIL. On les estime à 10% du nombre total de miliciens de l'EIIL.

Selon le journal, les citoyens européens d'origine turque de l'Allemagne, de la France, de la Belgique et de l'Autriche s'engagent également au sein de l'EIIL.

Die Welt a également suggéré qu'il existe des «cellules dormantes» en Turquie qui attendent leur heure pour lancer des attaques à l'intérieur du pays, et que les miliciens de ces cellules ont été formés par l'EIIL, d'après les précédents rapports de la presse turque.

Le rapport mentionne également la crise des otages de Mossoul dans laquelle 49 citoyens turcs, y compris le consul général de Turquie Öztürk Yılmaz, d'autres membres du personnel diplomatique, des membres des forces spéciales ont été pris en otage par l'EIIL, le 11 Juin de cette année.

"Ankara a résolu le problème en imposant la censure sur la situation des otages. Celui qui rapporte une histoire à propos de la situation devra aller au tribunal. Par conséquent, en Turquie il n'y a pas de problème d'otage", a rapporté Die Welt.

commentaires

Haut de page