Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La vidéo du meurtre de Foley "pourrait avoir été truquée" (The Telegraph)

par Sam La Touch 27 Août 2014, 02:56 Articles de Sam La Touch EIIL Décapitation Foley Analyse vidéo

La vidéo du meurtre de Foley "pourrait avoir été truquée" (The Telegraph)

La vidéo du meurtre de Foley "pourrait avoir été truquée"
Article originel : Foley murder video 'may have been staged'
Par Bill Gardner
The Telegraph

Traduction SLT

Il est apparu que la vidéo de l'exécution de James Foley a peut-être été mise en scène, tandis que le meurtre réel aurait eu lieu hors champ ("off-camera").

Les analyses médico-légales de la séquence de la mort du journaliste suggèrent que le djihadiste britannique dans le film pourrait avoir été un simple acteur plutôt que le tueur.

Le clip, présentant la décapitation brutale de M. Foley, a été largement considéré comme un acte de propagande pour le groupe des miliciens de l'État islamique.

Mais une analyse de ce clip de quatre minutes et 40 secondes, réalisée par une société internationale scientifique qui a travaillé pour les forces de police britannique, a suggéré que des techniques de trucage de la caméra assorties de techniques de post-production sophistiquées pourraient avoir été utilisées.

Un analyste légiste a déclaré au Times que le sang ne peut être vu, même si le couteau passe dans la région du cou au moins six fois.

"Après traitement des images, on peut voir que le couteau coupe (ou effleure : "to be drawn accross") la partie supérieure du cou au moins six fois, sans qu'il n'apparaisse de traces de sang jusqu'au moment où l'image s'arrête", a déclaré l'analyste.

Les bruits qui auraient été émis par Foley ne semblent pas compatibles avec ce qu'on pourrait attendre de cette situation.

Pendant le discours de Foley, il semble y avoir une anomalie qui pourrait indiquer que le journaliste a dû répéter une ligne.

Un expert chargé d'examiner la vidéo a déclaré : "Je pense qu'il s'agit d'une mis en scène. Mon sentiment est que l'exécution a pu se produire après que la caméra ait été arrêtée".

Cependant, l'entreprise, qui a requis l'anonymat, n'a pas fournit une analyse définitive.

Ses experts ont conclu: "Personne ne conteste qu'à un moment donné il y ait eu exécution."

commentaires

Haut de page