Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le « ZMapp », un traitement contre Ebola expérimenté sur deux Américains infectés (Le Monde)

par Le Monde 5 Août 2014, 17:37 Ebola USA ZMapp Afrique de l'Ouest

Le « ZMapp », un traitement contre Ebola expérimenté sur deux Américains infectés (Le Monde)
Le « ZMapp », un traitement contre Ebola expérimenté sur deux Américains infectés
Le Monde

S'il n'existe pour l'heure aucun traitement ni vaccin validé contre le virus Ebola, de nombreux protocoles expérimentaux sont testés par les scientifiques du monde entier pour lutter contre cette fièvre hémorragique mortelle, qui a fait 887 victimes en Afrique de l'Ouest.

C'est l'un de ces traitements expérimentaux qui a été administré aux deux Américains, Kent Brantly et Nancy Writebol, contaminés par le virus Ebola lors d'une mission humanitaire au Liberia.

  • Un produit jamais testé sur l'homme

Kent Brantly et Nancy Writebol, un médecin bénévole et une coordinatrice du personnel, travaillaient tous deux pour l'organisation caritative chrétienne Samaritan's Purse lorsqu'ils ont contracté la maladie. L'ONG a confirmé que les deux bénévoles avaient reçu un traitement expérimental.

Ce dernier n'avait jamais été testé chez des humains pour évaluer sa sécurité d’emploi, mais seulement sur des singes. Les deux malades, informés du caractère expérimental du traitement, auraient accepté de prendre ce risque, selon des sources familiales.

Lire le reportage de notre envoyé spécial dans la zone touchée : Avec les damnés du virus Ebola

  • Un sérum obtenu à partir d'animaux exposés au virus Ebola

Selon CNN, trois fioles d'un sérum mis au point par la société de biotechnologie Mapp Biopharmaceutical, sise en Californie, ont été envoyées jeudi par avion au Liberia sur proposition d'un responsable des autorités sanitaires américaines.

Ce produit est le fruit d’un programme financé par le gouvernement et l’armée américains, en collaboration avec les autorités sanitaires canadiennes. Il a été identifié comme traitement potentiel en janvier. Baptisé « ZMapp », c'est un cocktail d'anticorps monoclonaux, c'est-à-dire de molécules dirigées spécifiquement contre une autre molécule et permettant sa destruction par le système immunitaire.

En l'occurrence, le ZMapp est obtenu en laboratoire avec des animaux exposés à des particules du virus Ebola qui produisent des anticorps prenant donc précisément pour cible le virus.

  • Un effet protecteur vis-à-vis du virus Ebola

Menées pendant une décennie, les recherches des virologues de l'United States Army Medical Research Institute of Infectious Diseases (Institut de recherche sur les maladies infectieuses de l'armée des Etats-Unis, situé à Fort Detrick, dans le Maryland) avaient abouti en 2012 à la publication sur le site des Comptes-rendus de l'Académie nationale de sciences américaine (PNAS) de résultats sur l'effet protecteur vis-à-vis du virus Ebola d'un cocktail d'anticorps monoclonaux chez huit singes.

Jusque-là, les scientifiques pensaient qu'il n'y avait pas d'anticorps efficaces contre le virus. Désigné à l'époque sous le nom de code « MB-003 », le cocktail avait efficacement protégé la totalité des primates auxquels il avait été administré une heure après l'infection. Le taux de protection était encore de deux tiers des animaux lorsque le MB-003 leur était injecté dans les quarante-huit heures suivant l'infection intraveineuse.

Une étude ultérieure publiée en 2013 dans Science Translational Medicine confirmait ces résultats et montrait que 43 % des primates étaient encore protégés par une injection du MB-003 dans les 104 à 120 heures suivant le contact avec le virus Ebola...

Lire la suite

commentaires

mehdi mountather 19/08/2014 14:30

Ebola punition d'ALLAH donc aux non musulmans de convertir a l'islam et aux musulmans d'appliquer le coran a 100% pour éviter leurs extermination par Ebola ai compris les présidents les rois et leurs gouvernements si la fin du monde après ces multiplies séismes dans le monde pour éviter l'enfer merci

Haut de page