Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Libye : les États-Unis, l'OTAN et la destruction de la Libye (Pambazuka News)

par Sam La Touch 22 Août 2014, 16:15 Articles de Sam La Touch Libye USA OTAN Destruction

Libye : les  États-Unis, l'OTAN et la destruction de la Libye (Pambazuka News)
Libye : les  États-Unis, l'OTAN et la destruction de la Libye
Article originel : Libya: US, Nato and the Destruction of Libya - the Western Front of a Widening War
Par Horace G. Campbell
Pambazuka News

Traduction SLT


L'OTAN a affirmé que son intervention en Libye a été un succès historique. Mais trois ans plus tard, la Libye est en plein chaos. Près de 1700 milices ont un total de 250.000 hommes sous les armes. Une autre intervention externe semble nécessaire pour stabiliser le pays. Mais les Etats-Unis et l'OTAN ne devront jamais y être impliqués.

INTRODUCTION

La plupart des ambassades occidentales ont évacué leur personnel de Tripoli au cours des dernières semaines pendant que les combats entre les milices armées rivales ont créé une violence cauchemardesque, confrontant des millions de Libyens à l'insécurité et à la mort. Le week-end dernier, les États-Unis ont utilisé leur présence militaire en Méditerranée pour escorter leur personnel d'ambassade et des gardes maritimes afin de les exfiltrer, par la route, en Tunisie.

L'évacuation des diplomates occidentaux livrant des millions de Libyens à un sort incertain a mis en évidence les dimensions d'un théâtre de guerre beaucoup plus vaste de Tripoli jusqu'au Caire en passant par Benghazi, d'Alexandrie à Gaza et d'Alep en Syrie à Mossoul en Irak.

Les anciens alliés de l'OTAN tels que le Qatar, la Turquie et l'Arabie Saoudite sont désormais connectés à différentes factions de la guerre civile libyenne. En Libye, la guerre et la saignée entre le général Khalifah Hifter (parfois orthographié Haftar) appuyé par les USA et les milices soutenues par le Qatar est révélateur de la désalliance qui touchent les anciens alliés d'hier.

Malgré cette déclaration de victoire, il y avait des signes évidents de désordre en provenance des milices soudoyées par l'OTAN qui se battent pour le contrôle de la Libye. Aujourd'hui, ce combat a englouti toute la société libyenne, au point que les milices qui ont été déployées par l'OTAN sont maintenant hors de contrôle tandis que les bailleurs de fonds des milices sont pris dans des disputes plus larges sur l'avenir de l'Afrique, la Palestine et la péninsule arabique.


Les appels à l'Organisation des Nations Unies et de l'Union africaine à intervenir militairement en Libye doivent désormais être accompagnés par un appel à veiller à ce qu'aucun des membres actuels du Conseil de sécurité des Nations Unies qui participaient à l'intervention de l'OTAN puissent faire partie d'une force de l'ONU visant à démilitariser la Libye et à désarmer ces milices hors de contrôle.


LA GUERRE CIVILE EN COURS EN LIBYE

Les informations concernant la guerre civile en cours en Libye restent confuses parce que les agences de presse occidentales (et leurs commanditaires, ndt) ont tout intérêt à maintenir la confusion sur la situation actuelle de manière à maintenir une Libye déstabilisée et détruite. Depuis la destruction de la Libye par l'OTAN en 2011, il y a eu plus de 50.000 Libyens qui ont perdu leur vie. Ce drame survient dans une société où l'Organisation des Nations Unies était allée en Libye avec un mandat marqué par la responsabilité de protéger la population libyenne (Responsibility to Protect).

Au lieu de protéger les civils libyens, les forces de l'OTAN en ont tué des dizaines de milliers, ont construit des milices et ont abandonné le pays aux différentes factions qui ont déclenché un règne de terreur dans la société libyenne.

Malgré les efforts du Département d'Etat des États-Unis et de l'OTAN à présenter un soi-disant "processus de transition" habillé de rituels démocratiques tels que les élections, le rôle des milices a été la caractéristique dominante de cette guerre occidentale et de la destruction qu'elle a essaimée...


Pour la lire la suite cliquez sur le lien : Libya: US, Nato and the Destruction of Libya - the Western Front of a Widening War

commentaires

Haut de page