Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Non à l'OTAN" : des centaines de personnes marchent contre le sommet de l'OTAN à Newport du 4 au 5 septembre (RT)

par Russia Today 31 Août 2014, 14:39 Articles de Sam La Touch OTAN Pays de Galle Grande-Bretagne Nucléaire Guerre Militarisme USA No to NATO

Manifestation contre l'OTAN à Newport (AP)
Manifestation contre l'OTAN à Newport (AP)
"Non à l'OTAN" : des centaines de personnes marchent contre le sommet de l'OTAN à Newport du 4 au 5 septembre.

Article originel : ‘No to NATO’: Hundreds march against militarism, nuclear weapons at Wales summit
Russia Today


Traduction SLT

Quelques 400 personnes ont rejoint un camp de protestation à Newport pour manifester contre l'OTAN. La marche survient avant le sommet militaire de la semaine prochaine qui verra 60 dirigeants du monde atlantiste se réunir au Royaume-Uni au Pays de Galle dans cette région. La zone est déjà à l'origine de perturbations considérables pour la population locale.

Sur les nombreuses pancartes des manifestants, on peut lire : "L'OTAN nucléaire - non merci ! " ou "Irak, Ukraine - nous ne voulons plus de guerres". Les 400 manifestants ont défilé samedi dans une marche contre le sommet de l'OTAN.

Les responsables de la Campagne pour le désarmement nucléaire ont déclaré qu'ils s'attendaient à ce que la marche de samedi soit une «grande manifestation» et des responsables locaux ont dit qu'un certain nombre de routes ont été affectés au passage du défilé, qui a débuté à 14 heures, heure locale.

Les militants ont organisé une semaine de défilé et de réunions contre l'OTAN ainsi qu'un "camp pour la paix" et un contre-sommet qui a lieu ce dimanche. Le sommet de l'OTAN doit ce tenir au Celtic Manor Resort à la périphérie de Newport, le 4 et le 5 Septembre.

Il y aura des représentants d'un certain nombre d'associations lors des manifestations, notamment les groupes militants : "Non à l'OTAN", la Campagne pour le désarmement nucléaire (CND), la Coalition Stop the War et South West against Nuclear (SWAN).


Plus de 20.000 manifestants du monde entier sont attendus à ces manifestations qui est présenté comme la plus grande manifestation ayant eu lieu au pays de Galles depuis une génération.

Selon Harry Fear, correspondant de Russia Today, les manifestants "associent l'OTAN avec l'impérialisme, la guerre, l'inégalité dans le monde et l'austérité mondiale".

Il a également déclaré qu'un nombre impressionnant de forces de l'ordre ont été déployés pour assurer la sécurité "des réunions de l'OTAN dans le sud du Pays de Galle ainsi que le bon déroulement de ces manifestations très importantes."

John Rees de la coalition Stop the War, a déclaré à RT que l'OTAN et les politiciens qui la soutiennent ont perdu tout contact avec les gens ordinaires.

"Le monde est au bord d'un précipice. Nous avons une rhétorique aberrante poussant au conflit entre deux grandes puissances en Ukraine. Les gens pensent que ce sont les dirigeants mondiaux qui sont hors de contrôle, ils n'ont pas intégrés que leurs politiques sont profondément impopulaires", a-t-il déclaré.

Eddie Clarke, du groupe "Non à l'OTAN", a déclaré que l'idée était de rassembler toutes les associations protestants contre l'OTAN de manière à parler tous d'une seule et même voix.

"Les objectifs sont de se débarrasser des armes nucléaires et de l'OTAN, pour détruire complètement les armes de destruction massive. Les objectifs à court terme sont de connecter chaque groupe similaire dans les pays membres de l'OTAN afin de parler d'une seule voix,afin de mieux faire passer notre message dans chaque pays ", a-t-il déclaré au magazine IBTimes au Royaume-Uni.


Beaucoup de manifestants sont contre l'existence de l'OTAN, qui, selon eux représente également la prolifération nucléaire. Il y aura aussi des associations représentants les réfugiés d'Irak, d'Afghanistan et de Libye. L'OTAN a mené des guerres et des bombardements aériens dans l'ensemble de ces pays afin de réaliser des changements de régime, à présent ces pays ont tous été plongés dans le chaos à des degrés divers.

Les organisateurs de la manifestation ont dit qu'ils étaient extrêmement préoccupés par la menace à la paix mondiale que l'OTAN représente aujourd'hui.

"Beaucoup d'entre nous sont de plus en plus inquiets par la menace que l'OTAN fait peser sur la stabilité du monde et des relations pacifiques. Depuis la fin de la guerre froide, l'OTAN se présente soit disant comme un outil de la «communauté internationale» pour protéger «la liberté et la sécurité" ont-t-ils déclaré.

"En réalité, il s'agit d'un organisme dirigé par les USA visant à utiliser la force pour défendre les intérêts des riches et des puissants, favoriser une militarisation accélérée, sans passer par l'Organisation des Nations Unies et le système de droit international, et faciliter également l'escalade des dépenses d'armement."

Le site de Stop War annonce que les 60 dirigeants du monde atlantiste se réunissent pour "planifier leur guerre contre le monde." Ils sont censés répondre à la présumée agression russe en Ukraine orientale.

La communauté locale est également mécontente des perturbations importantes provoqués par le sommet.

Plus de 20 kilomètres de clôtures en acier ont été érigées dans certaines parties de Newport et Cardiff. Les routes et les écoles ont été fermées, ce qui signifie que beaucoup de gens ont été forcés de s'absenter du travail. Un hôpital local a également été contraint de transférer une partie de ses patients.

La clôture a été surnommé "l'anneau d'acier" et a été comparée à une prison ou au mur de Berlin, alors que les craintes sont vives que le sommet soit la cible d'une attaque terroriste.

Simon Coopey, qui est le candidat pour le parti nationaliste gallois, le Plaid Cymru, à Newport Ouest à la prochaine élection générale, a déclaré à IBTimes au Royaume-Uni : "Personne n'a évoqué clairement combien d'argent cela rapportera au Pays de Galles ou à Newport. Les gens doivent prendre une journée de congé en raison des perturbations du trafic et des écoles qui seront fermées, on dirait plutôt que cela aura l'effet inverse. Notre économie va perdre de l'argent parce que les gens ne vont pas être en mesure de se rendre au travail".

commentaires

Haut de page