Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« Pas de troupes russes en Ukraine » selon le représentant des observateurs européens de l'OSCE... (Russia Today)

par Russia Today 29 Août 2014, 12:08 Ukraine RUssie OSCE Troupes russes

« Pas de troupes russes en Ukraine » selon le représentant des observateurs européens de l'OSCE...  (Russia Today)
« Pas de troupes russes en Ukraine » selon le représentant des observateurs européens de l'OSCE...

Russia Today
Traduction : Résistance 71

L'hystérie va t'en guerre occidentale bat de nouveau son plein. Les criminels de l'OTAN et de l'UE, valets de l'empire anglo-américain continuent à battre les tambours de la guerre. Qu'il y ait des conseillers militaires russes avec les forces d'auto-défense du Donbass est plus que probable, les "conseillers militaires" occidentaux encadrent-ils bien les mercenaires de l'état islamique (EIIL), chacun son truc. Nous dirions même plus, au vu du merdier se déroulant sur leur pas de porte, il serait irresponsable pour les Russes de laisser faire l'OTAN et ses marionnettes nazies de Kiev et qu'ils conseillent les forces insurgées de libération du Donbass relèvent en fait plus de la survie qu'autre chose à notre avis.

Les banquiers veulent une bonne guerre non thermo-nucléaire... C'est la mission assignée à leurs putes de politiciens mis en place pour renvoyer les ascenceurs à leurs maîtres. Ils y parviendront si nous les laissons faire !

-
Résistance 71 -

L'OSCE a été informée par ses observateurs de terrain qu'aucune présence russe n'avait été constatée à travers la frontière russo-ukrainienne, réfutant ainsi les affirmations de jeudi faites d'une invasion totale qui se déroulerait. A la fois le chef de l'équipe de contrôle ukrainienne et la représentation russe ont émis un "non" péremptoire.

Le chœur des allégations d'une invasion militaire russe de l'Ukraine ont vu le président ukrainien Porochenko demander une réunion d'Urgence du CS de l'ONU, tandis que le premier ministre Iatsenouk demandait jeudi un gel des avoirs russes.

Aucune preuve formelle n'a été donnée ni par les gouvernements étrangers ni par les médias à part que des photos existeraient et que "quelqu'un les auraient vu..."

"J'ai pris la décision d'annuler ma visite de travail en Turquie à cause d'une aggravation de la situation dans la région de Donetsk, particulièrement à Amvrosiivka et Starobechevo, tandis que des troupes russes ont été amenées en Ukraine." A dit Petro Porochencko dans une déclaration sur son site internet.

Le représentant russe de l'OSCE (Observateurs de l'Europe) Andreï Kéline quant à lui a donné une réponse ferme à ces allégations en disant que "nous avons dit qu'aucune implication russe a été vérifiée, il n'y a aucun soldat ni équipement présents."

"Des accusations au sujet de convois de transports de troupes blindés ont été entendues cette dernière semaine et la semaine d'avant ; toutes ont été prouvées fausses et sont toujours prouvées fausses maintenant", a t'il déclaré.

Dans le même temps, Porochenko appelle pour une réunion du CS de l'ONU. "Le monde doit fournir une évaluation de l'aggravation de la situation en Ukraine." A t'il ajouté.

Le président ukrainien a ajouté que jeudi se tiendrait une réunion du conseil de sécurité et de défense de l'Ukraine afin d'élaborer un plan d'action future.

"Le président se doit de rester à Kiev," a t'il dit.

Devant la confusion générée par la récente capture de parachutistes russes et des vidéos d'interview diffusées par les services de sécurité ukrainiens, des tensions se sont facilement fait jour au sujet de la supposée invasion de jeudi. Maintenant le gouvernement va demander aux États-Unis, à l'UE et au G7 de geler les avoirs russes jusqu'à ce que leurs troupes se retirent.

Dans le même temps, l'OSCE a annoncé qu'elle demandait une réunion d'urgence à Vienne, la seconde pour ce mois d'Août.

Lorsque le chef de sa mission ukrainienne, Paul Picard, a été questionné pour savoir si l'équipe de surveillance avait vu ou obtenu quelque preuve que ce soit du passage de la frontière de l'armée russe avec des chars et des troupes, la réponse fut "non". Il a discuté avec les journalistes d'un système de surveillance 24/24 par une équipe de 16 personnes. L'équipe a dit "Nous avons entendu des tirs, mais il est difficile de savoir la distance".

Ceci n'a pas empêché le gouvernement ukrainien de dire que la ville frontalière de Novoazovsk dans le sud-est était tombée sous contrôle russe dans un mélange de troupes et d'Ukrainiens de la région, soulevés contre Kiev.

Le représentant de l'Ukraine à l'OSCE, Ihor Prokopchouk a aussi dit que "ce qui a été enregistré est une invasion directe par l'armée russe des régions Est de l'Ukraine... un acte d'aggression."

En ce qui le concerne, l'envoyé russe Kéline a dit "Nous ne savons que ce que le maire de la ville de Novoazovsk a dit, à savoir qu'après que 10 tirs d'artillerie furent entendus, les soldats ukrainiens ont fait retraite de la ville et les forces d'auto-défense y sont entrées."

Il a ajouté que "l'ambassadeur ukrainien n'a offert aucune suggestion pour démentir cette information."

Les médias occidentaux ont littéralement explosé en supputations avec tout le monde allant de CNN au New York Times (NdT: la voix de la CIA rappelons-le...) se répandant de manière similaire: citant les vues de politiciens ukrainiens sur la Russie, aussi bien que des figures américaines, l'ambassadeur ukrainien aux États-Unis et des hauts fonctionnaires du ministère des affaires étrangères. De tout cela ressort une similitude : la concentration sur des déclarations passionnées (NdT : donc émotionnelles), sans preuve (NdT : donc irrationnelles), qui fut suivi par une grosse récapitulation des choses qui se sont produites cette dernière semaine (NdT : Quid du vol MH17... plus personne en occident n'en parle, pourquoi ? Les preuves sont contre l'armée ukrainienne, l'avion de ligne ayant été abattu par un Su-25 ukrainien au canon de 30mm, c'est à dire à bout portant... L'occident ne veut pas plus d'enquête là-dessus pour sûr)

A chaque fois qu'il fut question de quelqu'un ayant actuellement vu les chars russes, il semblerait qu'il n'y ait jamais eu un téléphone portable de disponible pour faire des photos...

commentaires

Haut de page