Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Selon le New York Times, l'Egypte et les Emirats Arabes Unis ont bombardé la Libye

par Sam La Touch 26 Août 2014, 04:32 Articles de Sam La Touch Libye Bombardements Egypte Emirats Arabes Unis Tripoli

Selon le New York Times, l'Egypte et les Emirats Arabes Unis ont bombardé la Libye

Selon les déclarations au New York Times , de hauts fonctionnaires des États-Unis, l'Egypte et les Emirats arabes unis (EAU) ont agi de concert en secret pour mener des frappes aériennes sur la Libye. Les deux pays auraient coordonné et lancé leurs attaques à deux reprises la semaine dernière.


Alors que l'Egypte a dénié ces informations de manière catégorique, les Émirats arabes unis ne se sont pas prononcés face à ces accusations. L'Egypte et les Emirats Arabes Unis sont des alliés militaires solides et sont soutenus par les Etats-Unis.

Cependant, les sources du NYT ont déclaré que les EAU ont fourni les pilotes, les avions de combat et les avions de ravitaillement en vol tandis que les bases égyptiennes ont été utilisées pour frapper Tripoli au cours des deux attaques, dont l'une a eu lieu il y a une semaine et l'autre a eu lieu samedi dernier.

Lors de la première, un dépôt de munitions a été frappé, tandis que lors de la seconde, des lance-roquettes, des véhicules militaires et un entrepôt ont été endommagés. Les deux zones sont sous la juridiction des forces islamistes.

Les responsables US ont déclaré au journal que ce n'était pas la première fois que ces deux pays unissaient leurs forces contre la Libye. Au cours des derniers mois, une équipe des forces spéciales basée en Egypte a détruit un camp islamiste dans l'est de la Libye. Du personnel militaire des Émirats arabes unis ont probablement été également impliqués.

Le lundi, les gouvernements de la France, de l'Allemagne, de l'Italie, du Royaume-Uni et des États-Unis ont publié une déclaration commune condamnant fermement l'escalade des combats à travers la Libye et demandant à ce que les responsables des violences, qui "portent atteinte à la la transition démocratique et à la sécurité nationale libyennes" soient tenus pour responsables.

«Nous croyons que toute ingérence extérieure en Libye exacerbe les divisions actuelles et compromet la transition démocratique en Libye», a déclaré le communiqué publié par le Département d'Etat US.

La Libye est toujours envahie par la violence et le chaos, après l'éviction de Mouammar Kadhafi en août 2011, avec le soutien des forces atlantistes. Les dernières attaques marquent la pire escalade de violence depuis la révolution. Le nouveau gouvernement égyptien, l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis ont en outre tenté d'empêcher l'influence des islamistes dans la région.

Trois ans après que les Etats-Unis et ses alliés de l'OTAN (France, Grande-Bretagne...) aient utilisé la puissance aérienne pour aider les miliciens (dont bon nombre d'islamistes) a renversé l'ancien leader Kadhafi, le pays a sombré dans le chaos sans gouvernement stable et les milices rivales se disputent le pouvoir.

La situation a commencé à échapper à tout contrôle, lorsque la coalition islamiste Fajr Libye a lancé une offensive sur l'aéroport de Tripoli le mois dernier pour combattre les milices de Zenten fidèles au général Hifter pro-CIA qui avaient tenté de reprendre Tripoli.

Sources :
New York Times Arab Nations Strike in Libya, Surprising U.S.
Russia Today Egypt and UAE have been conducting secret air strikes on Libya – report

commentaires

Haut de page