Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommet de la COI: La Françafrique à l’échelle régionale (Tsimok'i Gasikara)

par Tsimok'i Gasikara 26 Août 2014, 17:47 COI Océan Indien Afrique France Françafrique

Sommet de la COI: La Françafrique à l’échelle régionale (Tsimok'i Gasikara)
Sommet de la COI: La Françafrique à l’échelle régionale

Tsimok'i Gasikara

Le 4ème sommet de la COI (Commission de l’Océan Indien) se tient en ce moment à Moroni (Comores) sous la présidence tournante de Madagascar. Tous les chefs d’Etat de la zone seront certainement présents car le grand manitou Hollande est venu spécialement de métropole pour rendre visite à ses ouailles. Qu’est-ce que la COI sinon l’instrument politique de la françafrique, au même titre que l’OIF dans le domaine culturel, dans cette région géo-stratégiquement importante qu’est la zone occidentale de l’OI. La France y est bien présente à travers La Réunion et Mayotte, mais aussi les "Iles Eparses" situées dans le Canal de Mozambique et regroupant l’île Europa, Bassas da India, l’île Juan de Nova, les îles Glorieuses, et enfin l’île Tromelin (la seule qui se trouve hors du Canal de Mozambique) et elle entend bien y exercer sa domination, et pour cause. La région regorge d’importantes ressources (halieutiques, gaz et pétrole), comme au Sahel d’ailleurs (Pétrole, Uranium).

Mais cette domination de la France a toujours été une source de contentieux, latents mais profonds, entre elle et les autres membres. Les revendications se font de plus en plus criantes:

  • les Iles éparses par Madagascar car elles font partie intégrante de la grande île et pour preuve, une résolution de l’ONU de 1979 a demandé à la France de les restituer.
  • Mayotte par les Comores car sa départementalisation est illégale au regard du droit international, une résolution de l’ONU de décembre 1972 en fait foi. D’ailleurs, la France a fait l’objet de plusieurs condamnations par l’ONU mais elle a toujours brandi son véto pour violer le droit international.
  • Maurice et Seychelles réclament également Tromelin.

Soyons clairs, la France agit en hors-la-loi dans cette région et ce, depuis des années. Elle viole le droit international pour faire main basse sur les richesses pléthoriques du Canal de Mozambique. Il faut dénoncer ici la mauvaise foi et le double discours hypocrite de la France. D’un côté, un pays qui se veut le chantre des droits de l’homme, qui crie au respect du droit international et de l’intégrité territoriale (en Ukraine, au Mali, en Centrafrique) et de l’autre, un Etat voyou qui bafoue les règles et les institutions internationales lorsqu’il s’agit de ses propres intérêts. "La France n’a pas d’amis, elle a des intérêts", ce principe gaulliste reste toujours le maître-mot de la politique étrangère de la France.

Ne soyons pas dupes, cette réunion au sommet sera l’occasion pour la France de rappeler et asseoir sa domination illégale devant les chefs d’Etat marionnettes; on parle diplomatiquement de "négociation". Charge à ces guignols de se débrouiller avec leur opinion publique de plus en plus consciente et hostile à cet état de fait.

M. Rajaonarimampianina a parlé de "cogestion" des îles Eparses. On peut l’interpréter comme un signe de reddition, d’abandon des revendications malgré la faveur du droit international, ce qui lui mettrait dans une situation proche du suicide politique au nom de la françafrique. Car les îles Eparses sont devenus un symbolique national et patriotique pour les Malagasy. Donc, HVM est prévenu.

Pour en savoir plus:

https://tsimokagasikara.wordpress.com/2012/09/14/les-iles-eparses-un-tresor-bien-garde/

https://tsimokagasikara.wordpress.com/2012/08/21/petrole-ou-biodiversite-geostrategie-de-la-france-dans-le-canal-du-mozambique/

https://tsimokagasikara.wordpress.com/2012/04/24/du-mali-a-mayotte/

https://tsimokagasikara.wordpress.com/2012/06/14/madagascar-le-canal-du-mozambique-un-enjeu-strategique-pour-la-france/

commentaires

Haut de page