Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ZMapp : Y a-t-il eu non assistance à peuple en danger ?

par Sam La Touch 21 Août 2014, 18:48 Articles de Sam La Touch ZMapp Obama Libéria Kent Brantly Nancy Writebol

ZMapp : Y a-t-il eu non assistance à peuple en danger ?

Ainsi donc, le ZMapp, sérum d'anticorps monoclonaux "expérimental" administré à deux états-uniens infectés par le virus Ebola au Libéria, serait un traitement efficace. Les deux personnes traitées par ce sérum dit "expérimental" seraient quasiment guéries.

Les deux missionnaires états-uniens infectés en Afrique sont guéris et ont été autorisés à sortir de l'hôpital cette semaine, ont annoncé jeudi les médecins traitants (AFP).

Le Dr Kent Brantly, 33 ans et Nancy Writebol, 60 ans, avaient été rapatriés en juillet aux Etats-Unis à l'hôpital universitaire Emory près d'Atlanta (Géorgie, sud-est).

Il aura donc fallu que deux Etats-uniens soient infectés par l'EBola pour que le laboratoire qui produit le ZMapp se manifeste alors que l'épidémie en Afrique de l'Ouest avait fait déjà près de 1000 morts. Heureusement que la non assistance à personne en danger n'existe pas aux USA ni sur le plan international. Depuis, sous la pression de l'OMS et de scientifiques intègres, le laboratoire qui produit le fameux sérum ZMapp a décidé d'envoyer des lots de son fameux sérum en Afrique où l'épidémie sévit de plus belle. Une décision prise malgré les premières déclarations du Prix Nobel de la Paix, Barack Obama, qui en plein sommet USA Afrique préconisait plutôt des mesures sanitaires à mettre en place.
"Nous devons laisser la science nous guider et je ne crois pas que nous ayons toutes les informations pour déterminer si ce traitement est efficace... les pays affectés devraient se concentrer sur une amélioration de leurs mesures de santé publique, plutôt que sur un médicament expérimental.".

Visiblement ce traitement "expérimental" peut apporter la guérison des malades infectés par le virus Ebola. Un traitement qui mériterait d'être pris en compte dans les stratégies de soins curatives à côté des mesures sanitaires et préventives.

Lire aussi :
- Ebola. Les USA avaient un traitement secret dans leur tiroir depuis 2 ans
- Selon Navy Times, les Filovirus comme Ebola intéressaient le Pentagone en tant qu'armes biologiques potentielles à la fin des années 1970

commentaires

Haut de page