Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Gaza. Le coût de la guerre et du boycott estimés aux alentours de 12 milliards de dollars pour l'économie israélienne soit 30% du P.I.B d'Israël

par Sam La Touch 3 Septembre 2014, 15:14 Articles de Sam La Touch Israël Coût de la guerre 12 milliards de dollars Boycott

Gaza. Le coût de la guerre et du boycott estimés aux alentours de 12 milliards de dollars pour l'économie israélienne soit 30% du P.I.B d'Israël


Après avoir bombardé massivement Gaza entraînant 2143 morts côté palestinien (contre 71 côté israélien), et des dégâts matériaux incommensurables (à un tel point que l'ONU estime qu'il faudra 20 ans pour reconstruire Gaza), Israël s'apprête à effectuer des coupes budgétaires drastiques. En effet cette guerre barbare menée par Israël contre le peuple palestinien de la bande de Gaza a eu un coût important pour l'armée israélienne de près de 2 milliards d'euros ( 2,5 milliards de dollars). C'est ce qu'a révélé le ministre de la défense israélien, Moshe Yaalon, mardi 2 septembre.


"Les dépenses de l'opération "Bordure protectrice" – dépenses militaires, les dépenses directes – s'élèvent à plus de 9 milliards de shekels. Nous avons attaqué plus de 6 000 cibles, plus de 5 000 d'entre elles via les forces aériennes et quelque 900 à partir de la terre et de la mer." [1]

En fait le coût direct de la guerre pourrait être de 4 milliards de dollars selon certaines sources [2] :

"Le chiffre de trois voire quatre milliards de dollars a été avancé pour chiffrer le coût de la guerre. La Défense a par ailleurs demandé une rallonge du même montant pour réapprovisionner les stocks de munitions ou le système de défense antimissiles." [2]


A cela s'ajoute le coût de la campagne de boycott d'Israël qui a déjà coûté à l'autorité coloniale près de 8 milliards de dollars [3] mais qui, il est vrai, a commencé bien avant la guerre d'Israël à Gaza. Un coût indirect de 8 milliards de dollars sans compter le maintien voir le renforcement du boycott dans de nombreux pays qui asphyxie considérablement l'économie israélienne avec un risque de crise économique majeure et de faillite. D'après le Middle East Monitor, la somme de 8 milliards de dollars correspond à 20% du PIB d'Israël [3]. Les coûts directs (4 milliards) et indirects (8 milliards) portent à près de 12 milliards de dollars (près de 10 milliards d'euros) le coût de cette guerre israélienne qui s'est soldée par un échec israélien cuisant et a poussé Israël à s'accaparer des centaines d'hectares de terres palestiniennes supplémentaires en Cisjordanie [4] à défaut de reposséder Gaza. 12 milliards de dollars équivaut à 30 % du P.I.B. L'entité sioniste s'est donc enfoncée une fois de plus dans une économie de guerre en asséchant sérieusement son budget mais en préservant son budget militaire aidé en cela par les Etats-Unis et les pays européens qui fournissent nombre de subventions et de livraisons d'armes à Israël.

Une cure d'austérité qui est en train de générer des protestations sociales au sein de l'Etat colonial israélien. Le premier ministre Benyamin Netanyahou, le ministre de la Défense Moshé Yaalon et le ministre des Finances Yaïr Lapid ont demandé en conseil des ministres une réduction de 2% du budget de chaque ministère, à l'exception de la Défense, pour la fin de l'année en cours [2]. «Le gouvernement a approuvé cette demande», a indiqué un responsable gouvernemental sous couvert d'anonymat. Le ministère de l'Éducation, qui devrait réduire son budget de 100 millions d'euros, sera le plus touché par les mesures de rigueur. Le premier ministre a aussi demandé un effort de 12 millions d'euros aux Affaires sociales et de près de 10 millions à la Santé [2].

Si la campagne de boycott d'Israël se maintient voir se renforce [5-8], l'économie israélienne sera asphyxiée et ce sera la survie d'Israël qui sera en jeu à ce rythme là. Les pays occidentaux continuant à subir la crise de plein fouet ne pourront pas toujours mettre la main à la patte. Israël sera indéniablement amenée à renoncer à sa politique d'apartheid et coloniale tôt ou tard.

Sources :
1. Le Monde La guerre à Gaza a coûté près de 2 milliards d'euros à Israël
2. 20 Minutes Israël serre les cordons de la bourse
3. Middle East Monitor Israël perd huit milliards de dollars et des partis arabes rejoignent le boycott
4. La Presse.ca Israel s'approprie une vaste portion de territoire en Cisjordanie 
5. Boycott de banques israéliennes par les Pays-Bas : Israël convoque l’ambassadeur, redoutant une contagion (Blog Finance) 
6. Buycott : une application pour faire la différence (LGS) 
7. As the Gaza crisis deepens, boycotts can raise the price of Israel’s impunity (The Guardian) 
8. Canada. Les étudiants des universités de l'Ontario ont voté à l'unanimité une motion de boycott d'Israël (Globe and Mail) 

commentaires

Haut de page