Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Je veux te couper la gorge" : Galloway agressé par un fanatique pro-israélien (Russia Today)

par Russia Today 2 Septembre 2014, 18:55 Articles de Sam La Touch George Galloway Agression Israël Palestine

"Je veux te couper la gorge" : Galloway agressé par un fanatique pro-israélien
Article originel : ‘I want to cut your throat’: Galloway beaten by pro-Israeli fanatic for Gaza views
Russia Today

Dans sa première interview télévisée après sa sortie de l'hôpital, le député britannique George Galloway a déclaré à Russia Today, qu'il était surpris par l'absence de condamnation de la part d'autres politiciens britanniques suite à l'attaque brutale qu'il a subi. L'agression de Galloway par un homme pro-israélien lui a entraîné beaucoup de souffrance.

Galloway, âgé de 60 ans, a été sauvagement battu, vendredi dernier, à Notting Hill, à Londres, en raison de ses positions sur le conflit à Gaza.

"Il m'est très douloureux de marcher, de me déplacer, même de parler parce que je souffre d'une luxation de la mâchoire, avec de très mauvaises blessures à la tête, et des côtes cassés", a-t-il déclaré.

Il a déclaré que l'attaque a eu lieu aux alentours de 19h30, en plein jour, alors qu'il se trouvait dans la rue.

"Malheureusement pour moi, il n'y avait pas beaucoup de gens aux alentours. Mais heureusement, aucun de mes petits enfants n'étaient là pour assister à ce qui s'est passé ensuite", a-t-il dit. "Je posais pour une photo avec deux messieurs marocains qui avaient un magasin dans la rue. Et tandis que je posais pour cette photo, un homme est arrivé venant de nulle part - vêtu d'un t-shirt avec le logo des Forces de défense israéliennes - puis s'est rué vers moi, maudissant, jurant et criant son soutien à Israël et son opposition à mon point de vue sur Israël. Ensuite, un torrent de coups de poing et de coups de pied [ont suivi] - qu'il a reconnu devant la cour aujourd'hui même si il a plaidé non coupable de l'accusation selon laquelle son acte était motivé religieusement".

La reconstruction de Gaza prendra 20 ans, a déclaré l'ONU

Après une audience, l'affaire a été transmise à une juridiction supérieure. "Dans tous les cas, le juge a renvoyé la question devant une plus haute juridiction, la libération conditionnelle n'a pas été acceptée. Il a été refusé que l'homme soit libéré sous caution, il va donc passer quelques semaines en prison avant que cette question revienne devant une juridiction."

Galloway a décrit l'agresseur comme un "pro-israélien fanatique." "Son site Facebook contenait ses mots selon lesquels il voudrait me couper la gorge. Un homme qui dit qu'il aimerait vous couper la gorge, habillé pour l'occasion dans un t-shirt des Forces de défense israéliennes et qui déboule dans une rue près de chez vous, a probablement une intention sérieuse de vous faire du mal".

"Ceci est sans précédent ces derniers temps. La Grande-Bretagne n'est pas vraiment le genre de pays où les législateurs, les députés sont sauvagement attaqués de cette manière - et certainement pas quand ils ont été élus six fois, après 27 ans au parlement après avoir atteint la soixantaine".

"Si cela peut arriver à Galloway, cela peut arriver à n'importe qui "

L'incident a été largement ignoré par les hauts responsables politiques du Royaume-Uni.

Peter Oborne, un écrivain conservateur pour le quotidien conservateur The Telegraph a demandé dans un article, lundi, pourquoi aucun des hauts responsables politiques n'ont condamné l'agression de Galloway.

"Cela semble très étrange. Ils nous disent souvent combien ils détestent la violence et le terrorisme, combien ils croient en la primauté du droit, la liberté d'expression et la démocratie. Mais quand on m'a agressé, ils se sont tus. Ce chroniqueur conservateur soulignait un point évident : si cela peut arriver à Galloway, cela peut arriver à n'importe qui ".

"Aucune arme pour Israël !" Un groupe de manifestant a versé du faux sang dans un aéroport de Belgique

Connu pour ses prises de position anti-israélienne radicale, Galloway est allé jusqu'à déclarer sa circonscription une "zone sans Israël." Le député a exhorté les gens à ne pas acheter des biens ou des services israéliens et même à rejeter les touristes.

Galloway a souligné qu'il fait la distinction entre les gens et le régime. "Israël n'a rien à voir avec le judaïsme. Beaucoup de juifs sont contre ce que fait Israël et la plupart des personnes soutenant ce que fait Israël ne sont pas juifs", a-t-il dit.

"Le mot Juif n'a jamais franchi mes lèvres. Je n'ai pas une once de racisme dans mon corps. L'Union soviétique était une construction politique, l'apartheid en Afrique du Sud est une construction politique, l'État de l'apartheid sioniste d'Israël est une construction politique. Cela n'a rien à voir avec la haine des gens, encore moins d'une religion ".

"La plus massive en 30 ans (de colonisation) : Israël s'approprie 400 hectares de terres en Cisjordanie

Le peuple palestinien a le droit légal et moral de résister à l'occupation israélienne, a-t-il ajouté.

"La résistance palestinienne a, pendant presque 70 ans, tenté de récupérer son pays en l'état. Il a été rayé de la carte et le peuple palestinien dispersé aux quatre coins du monde. Personne n'accepterait cela. Si des étrangers viennent voler votre pays, vous effacez de la carte, prendre votre maison et vous chasser, vous allez lutter et tout faire pour revenir ".

commentaires

Haut de page