Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Turquie et Israël soutiennent directement l'Etat islamique (EI) et les terroristes d'Al-Qaïda en Syrie (Washington's Blog)

par Washington's Blog 30 Septembre 2014, 03:40 Articles de Sam La Touch Israël EI Al-Nosra ASL Al-Quaïda Syrie Soutien au terrorisme Turquie

La Turquie et Israël soutiennent directement l'Etat islamique (EI) et les terroristes d'Al-Qaïda en Syrie (Washington's Blog)
La Turquie et Israël soutiennent directement l'Etat islamique (EI) et les terroristes d'Al-Qaïda en Syrie
Article originel : Turkey and Israel Are Directly Supporting ISIS and Al Qaeda Terrorists In Syria
Washington's Blog

Traduction SLT


Les alliés des Etats-Unis soutiennent les terroristes que nous sommes soi-disant en train de "combattre".

Selon le Jerusalem Post, un combattant de l'Etat Islamique (EI) a déclaré que la Turquie finance le groupe terroriste. La Turquie est membre de l'OTAN et un allié proche des Etats-Unis.

Un programme d'information allemand - voir la vidéo ci-dessous avec les sous-titres anglais - montre que la Turquie envoie des terroristes en Syrie :

Des députés de l'opposition turque ont déclaré que le gouvernement est en train de protéger et de coopérer avec l'EI et les terroristes d'Al-Qaïda, et de fournir des soins médicaux gratuits à leurs dirigeants.

Selon un grand journal turc (Today Zaman), les infirmières turques en ont assez de fournir des soins médicaux gratuits aux terroristes de l'EI dans les hôpitaux turcs.

Selon le journaliste Seymour Hersh, lauréat du prix Pulitzer, et des appels téléphoniques interceptés entre hauts responsables turcs, la Turquie a également mené l'attaque au gaz chimique, pour lequel Assad a été accusé, et a prévu d'autres attaques "false flag" en Turquie.
Foreign Policy a révélé aussi qu'Israël soignait les terroristes de l'EI gratuitement dans ses hôpitaux :

Selon un rapport de 15 pages publié par le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon à partir des travaux de la Force des Nations Unies chargée d'Observer le Dégagement à savoir la FNUOD (FNUOD), au cours des trois derniers mois, les rebelles syriens aguerris ont transporté des dizaines de Syriens blessés à travers une ligne de cessez-le-feu qui séparait Israël de la Syrie depuis 1974. Une fois en Israël, ils reçoivent un traitement médical dans un hôpital de campagne, avant d'être envoyé en Syrie, où, sans doute, certains reviendront poursuivre les combats.

Les casques bleus de l'ONU chargés de surveiller le cessez-le-feu vieux de plusieurs décennies ont observé la présence de groupes d'opposition armés qui "transféraient 89 personnes blessées" à partir du territoire syrien en Israël, où ils ont été reçus par des membres des Forces de défense israéliennes, selon le rapport. Les forces israéliennes ont retourné 21 Syriens membres armés de l'opposition en Syrie, dont les corps de deux hommes morts.

***

Le gouvernement israélien fourni une assistance médicale aux rebelles syriens blessés depuis plus d'un an. En février, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a effectué une visite à l'hôpital militaire de campagne dans le plateau du Golan.

The Times of Israël a rapporté le mois dernier:

Un commandant de l'Armée syrienne libre, arrêté le mois dernier par la milice islamiste Al-Nosra, a déclaré à ses ravisseurs, qu'il a collaboré avec Israël en échange d'un soutien médical et militaire, dans une vidéo diffusée cette semaine.

Dans une vidéo en ligne sur YouTube depuis lundi ... Sharif As-Safouri, le commandant d'Al-Haramein du bataillon de l'Armée syrienne libre, a admis être entré en Israël à cinq reprises pour rencontrer les dirigeants israéliens qui lui ont plus tard fourni des armes anti-chars soviétiques et des armes légères. Safouri a été enlevé par le Front al-Nosra proche d'al-Qaïda dans la région de Quneitra, près de la frontière israélienne, le 22 juillet.

"Les factions recevaient un soutien d'Israël et envoyaient les blessés [en Israël] à ​​condition que la zone de démarcation israélienne soit respectée. Aucune personne n'a été autorisée à venir près de cette zone sans coordination préalable avec les autorités israéliennes", a déclaré Safouri dans la vidéo.



***

Dans la vidéo, dans lequel Safouri semble indemne physiquement, il dit que dans un premier temps, qu'il a rencontré un officier israélien nommé Achraf à la frontière et a reçu un téléphone cellulaire israélien. Il a rencontré plus tard un autre officier du nom de Younis et avec les deux hommes, Abou Daoud. Au total, Safouri a déclaré qu'il est entré en Israël à cinq reprises pour des réunions qui ont eu lieu à Tibériade.

Après les réunions, Israël a commencé à fournir Safouri et ses hommes avec "le soutien médical de base et des vêtements" ainsi que des armes, qui comprenaient 30 fusils russes, 10 lance-roquettes RPG avec 47 et 48 000 balles de 5,56 millimètres.

En Mars,Haaretz a rapporté :

qu'un haut fonctionnaire de l'opposition a déclaré au journal Al Arab, selon un rapport publié dans Al Alam, que l'opposition syrienne était prête à abandonner les revendications sur les hauteurs du Golan en échange d'argent et d'aide militaire israélienne contre le président Bachar al-Assad.



***

Les groupes de miliciens soutenus par l'Occident veulent qu'Israël mettent en place une zone d'exclusion aérienne sur une partie du sud de la Syrie pour protéger les bases rebelles de frappes aériennes des forces d'Assad, selon le rapport.

D'autres alliés proches des États-Unis - dont l'Arabie saoudite, le Koweït et le Qatar soutiennent aussi les terroristes de l'Etat islamique.

Ce qui se passe réellement en fait ? Il s'agit de favoriser un changement de régime en Syrie ... ENCORE UNE FOIS .

LiveLeak.com révèle comment la Turquie arme et envoie des djihadistes wahhabites en Syrie

Dans cette vidéo, Safaoui commandant de l'ASL déclare qu'il a rencontré un officier israélien nommé Achraf à la frontière et a reçu un téléphone cellulaire israélien. Il a rencontré plus tard un autre officier du nom de Younis avec les deux hommes, Abou Daoud. Au total, Safouri a déclaré qu'il est entré en Israël à cinq reprises pour des réunions qui ont eu lieu à Tibériade. Après les réunions, Israël a commencé à fournir Safouri et ses hommes "le soutien médical de base et des vêtements" ainsi que des armes, qui comprenaient 30 fusils russes, 10 lance-roquettes RPG avec 47 et 48 000 balles de 5,56 millimètres.

commentaires

veyrat 02/12/2015 15:58

israel et daesh sont unis

Marie Tosun 01/06/2015 17:43

Magnifique article ! Bravo de dire la vérité sur ces gouvernements qui aident le terrorisme !

Haut de page