Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Libye - France : un cousin de Kadhafi accuse Sarkozy d'avoir perçu des fonds du "Guide" en 2007 (JAI)

par JAI 18 Septembre 2014, 14:53 Libye France Françafrique Sarkozy Kadhafi Elections 2007 Ahmed Kadhaf al-Dam

Libye - France : un cousin de Kadhafi accuse Sarkozy d'avoir perçu des fonds du "Guide" en 2007 (JAI)
Libye - France : un cousin de Kadhafi accuse Sarkozy d'avoir perçu des fonds du "Guide" en 2007
JAI

Dans un entretien publié mercredi par "L’Express", l'ancien diplomate Ahmed Kadhaf al-Dam, un cousin de l’ancien "Guide" libyen Mouammar Kadhafi, affirme que Nicolas Sarkozy a bel et bien bénéficié de fonds libyens pour financer sa campagne présidentielle de 2007. Pour les proches de l’ancien président français, ce nouveau témoignage à charge n’a aucune crédibilité.

Une semaine après l’annonce de son prochain retour à la vie politique, Nicolas Sarkozy est une nouvelle fois accusé d’avoir bénéficié du soutien financier de l’ancien raïs libyen, Mouammar Kadhafi, lors de sa campagne présidentielle de 2007.

Cette fois, c’est le témoignage d’Ahmed Kadhaf al-Dam qui vient conforter les soupçons pesant sur Nicolas Sarkozy. Dans cette interview, publiée mercredi 17 septembre par l’hebdomadaire L’Express, cet ancien haut dignitaire libyen revient, entre autres, sur une conversation qu’il aurait eue avec son cousin, Mouammar Kadhafi.

>> Lire aussi Nicolas Sarkozy : enregistrements secrets, écoutes... Le fantôme de Kadhafi pourrait-il réapparaître ?



"Nous devons aider Sarkozy à devenir président"

"En octobre 2005, à Tripoli. Nicolas Sarkozy, ministre de l'Intérieur, avait débarqué en visite officielle pour nous vendre des armes et du matériel de surveillance. Il avait retrouvé Kadhafi sous la tente pour discuter en tête à tête. Quand il est reparti à l'aéroport, j'ai rejoint Muammar. Nous sommes sortis nous promener dans le jardin et il m'a parlé de Nicolas Sarkozy", explique Ahmed Kadhaf al-Dam.

"Moummar m’expliquait que nous ne pourrions jamais construire une puissance africaine autonome si nous n’instaurions pas d’excellentes relations avec la France. Il me disait ceci : 'Nous devons aider Sarkozy à devenir président. Il nous faut un ami à l’Élysée'", rapporte-t-il. "Mouammar parlait d'un soutien financier. Il parlait en même temps d'un soutien politique et d'un soutien médiatique. Il était prêt à engager tous les moyens pour que Sarkozy soit élu." S'il avoue ne pas savoir les montants qui auraient été versés à l'ex-président français, Ahmed Kadhaf al-Dam assure que d'autres sources libyennes confidentielles lui ont confirmé ces "financements secrets".

Aucune preuve

"Kadhafi avait mis en place un comité spécial, composé de trois personnes chargées de faciliter le processus. Il y avait le Premier ministre, Baghdadi al-Mahmoudi ; le chef du renseignement extérieur, Moussa Koussa ; et enfin notre ministre des Affaires étrangères de l'époque, Abderrahmane Chalgham", ajoutet-t-il. Des accusations qui ne sont accompagnées d’aucune preuve, mais qui concordent avec d’autres témoignages d’anciens hauts responsables du régime de Kadhafi. En 2011, par exemple, Baghdadi Ali al-Mahmoudi, l’ancien Premier ministre libyen, avait lui-même indiqué qu’"un financement [avait] bien été reçu par M. Sarkozy".

Pour le clan Sarkozy qui n’accorde aucune crédibilité aux propos d’Ahmed Kadhaf al-Dam, "il s’agit, une fois de plus, d’un témoignage fantaisiste", rapporte L’Express. Ces nouvelles allégations vont-elles ternir le retour de l'ex-président, annoncé comme imminent par ses proches ?

>> Lire aussi : Exclusif : Financement présumé de Sarkozy par Kadhafi : demande d'entraide financière de la France au Mali.

commentaires

Haut de page