Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Racisme au Maroc : à Tanger, un pogrom anti-migrants fait au moins un mort (JAI)

par JAI 2 Septembre 2014, 19:16 Maroc Tanger Racisme Migrants Pogroms

Racisme au Maroc : à Tanger, un pogrom anti-migrants fait au moins un mort (JAI)
Racisme au Maroc : à Tanger, un pogrom anti-migrants fait au moins un mort

JAI

À Tanger, une expédition sauvage menée par des Marocains contre des migrants à fait au moins un mort, le 29 août. Un drame qui met à nouveau en lumière le problème du racisme dans le royaume.

Dans la nuit du 29 Août 2014, des migrants subsahariens résidant dans le quartier de Boukhalef, à Tanger, sont attaqués, à 22 heures, par un groupe de Marocains munis d’armes blanches, de machettes et de couteaux, leur enjoignant de quitter les lieux au motif que leur présence est indésirable. Malheur à ceux qui tentent de résister. Charles Alphonse N’Dour, de nationalité sénégalaise, est mortellement poignardé au cou. Les assaillant voulant s’emparer du corps, les compatriotes du défunt s’y opposent. L’un d’eux, Abdou Niang, est défenestré du deuxième étage. Ce qui lui vaudra une fracture à la jambe.

>> Lire aussi Meurtre d'un Sénégalais à Rabat en 2013 : les actes racistes violents en hausse au Maroc ?

Selon le communiqué de l’Organisation démocratique du travail (ODT)/Travailleurs immigrés, daté du 1e septembre, "les migrants interrogés, ont fait part de la mort de trois autres migrants (un Camerounais et deux Guinéens) dont les corps ont été emportés par les agresseurs. La délégation de l’ODT travailleurs immigrés a cherché (en vain) à connaître les noms de ces trois autres migrants décédés", mais aucune information crédible n’a étayé les témoignages.

>> À lire : Racisme au Maghreb : les Noirs sont-ils des citoyens comme les autres ? et notre dossier spécial sur le racisme au Maghreb

Coups de machettes

Par ailleurs, plusieurs blessés graves et légers ont été confirmés par la délégation de l’ODT/Travailleurs qui s’est rendu à l’hôpital Mohamed V, à Tanger. Outre Abdou Niang, déjà cité, l’Ivoirien Kante Adama a reçu un coup de machette sur le crâne et son pronostic vital serait engagé selon les dires d'un médecin de l'hôpital Mohammed V, membre de l’ODT/Santé à Tanger...


Lire la suite

commentaires

Haut de page