Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Après l'imbroglio militaire français en Centrafrique, Total en passe de l'emporter

par Sam La Touch 1 Octobre 2014, 05:46 Articles de Sam La Touch Centrafrique Pétrole Bloc A France Françafrique Tchad Chine Total

Après l'imbroglio militaire français en Centrafrique, Total en passe de l'emporter

Le dictateur françafricain Bozizé qui avait signé un contrat avec les dirigeants Chinois portant sur le bloc pétrolier A à la frontière avec le Tchad a été renversé suite à une action conjointe franco-tchadienne. L’un des enjeux caché de cette guerre en Centrafrique, était le partage du pétrole du bloc A découvert à la frontière avec le Tchad, convoité par les Français et les Tchadiens, mais promis aux Chinois par Bozizé.

Son remplaçant le putchiste Djotodia porté au pouvoir par les rebelles de la Séléka soutenus par l'alliance franco-tchadienne avait annulé tous les contrats de Bozizé favorables à la Chine et promis de favoriser l'armement de son armée par la France et l'Europe. Devant les massacres commis par les troupes de la Séléka, l'armée française est intervenue pour désarmer les Séléka et renverser le putchiste qui a été remplacé par une dirigeante toute aussi favorable aux intérêts français et plébiscité par le M.A.E Laurent Fabius : Catherine Samba-Panza avec la caution de Washington.

Aux dernières nouvelles, cette guerre du pétrole occultée par les médias français semble tourner à l’avantage des Français de Total depuis le renversement de Bozizé et cela malgré les protestations d’une opposition démocratique et panafricaine exilée en Afrique du sud :

"Total après avoir rencontré la présidente lors des différents séjours en Europe, mais surtout le ministre des mines qui a été au mai invité avec sa famille aux frais de Total, pour un séjour idyllique à Paris, a pu conclure un gentleman agreement soit un accord de principe avec les autorités centrafricaines.Les dits accords prévoient de céder à Total l’exclusivité de l’exploitation du bloc A octroyant à la RCA 10% et 90% à la société française. De même Total rentre dans le capital de l’accord liant la Centrafrique à la Chine en s’octroyant 40% des parts revenant à la RCA ce qui donne lieu à lune répartition défavorisant la RCA 10%, et 50% à la Chine." Centrafrique:Total fait main basse sur le pétrole centrafricain (Kangbi-Ndara)

Après l'imbroglio militaire français en Centrafrique, Total en passe de l'emporter

commentaires

Haut de page