Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Israël poursuit la scandaleuse colonisation de la Palestine (Agoravox)

par Laurent Pinsolle 3 Octobre 2014, 21:53 Israël Colonialisme Palestine Cis-Jordanie

Israël poursuit la scandaleuse colonisation de la Palestine (Agoravox)
Israël poursuit la scandaleuse colonisation de la Palestine
Par Laurent Pinsolle (son site) 
Agoravox

Après être intervenu violemment et de manière disproportionnée dans la bande de Gaza cet été, Israël poursuit, inexorablement, la colonisation de la Palestiné, avec ce qui est l’annexation de terres la plus importante depuis une génération selon The Economist.

Une guerre qui ne dit pas son nom

C’est sans doute doute un des plus gros scandales des relations internationales des dernières décennies : l’annexation lente et sournoise d’une partie des territoires palestiniens occupés par l’érection de « colonies » ce qui correspond à une forme de vol de terres, qu’Israël se permet car il est plus fort que les Palestiniens et leurs alliés. Quelques jours à peine après la fin des opérations à Gaza, Benyamin Netanyahou a décidé d’un nouveau vol de terres palestiniennes pour créer une nouvelle ville, Givaot, qui va doubler la population de colons dans un bloc qui entoure la ville de Bethléem.

The Economist souligne que les habitants du village palestinien de Wadi Fukin, à proximité, ont perdu la bagatelle de 85% de leurs terrains du fait de la colonisation, privant les paysans de terres pour les chèvres et les moutons. L’hebdomadaire conclut « n’ayant plus la possibilité de cultiver, beaucoup d’hommes trouvent du travail dans le BTP souvent pour des colonies juives à proximité. Ils peuvent même être appelés à construire des maisons pour les Israéliens sur des terres qu’ils considéraient comme les leurs auparavant ». Difficile d’y voir les conditions d’une paix durable.

Des batailles et de la guerre

Dans un monde où la règne la loi du plus fort, Israël profite pleinement de sa plus grande force et continue à agir au mépris du droit international, comme à Gaza cet été, sans passer par une résolution pour agir, et en continuant à dépouiller petit à petit le territoire légitime des palestiniens sans que les autres pays ne réagissent vraiment. Outre le manque de mesure, pour ne pas dire l’arrogance de ce peuple sans doute trop fier et sûr de lui, ce comportement est forcément perdant. Car si, comme cela est probable, Israël n’est plus le plus fort demain, il lui sera difficile de demander clémence et modération à celui qui aura pris sa place dans la région. Tel Aviv sème les graines de sa propre déchéance…

Pire pour Israël, l’opinion publique internationale commence de plus en plus à tourner, en défaveur de cet état qui fait tant de victimes en Palestine, de manière totalement disproportionnée. Comme The Economist l’a souligné cet été, si Israël a gagné une bataille à Gaza, il perd de plus en plus la guerre de l’opinion publique, qui commence à évoluer, y compris aux Etats-Unis. En continuant à se comporter comme le caïd du Moyen Orient, qui fait tout ce qu’il veut, quelles que soient les conséquences, y compris humaines, et quelle que soit l’opinion des autres pays, le comportement de l’état d’Israël provoque un rejet de plus en plus fort qui sera extrêmement dangereux quand les forces s’équilibreront.

Paradoxalement, c’est aussi pour les Israéliens qu’il faut prendre des mesures très fermes pour imposer la fin de cette colonisation sournoise et injustifiables. Parce que seuls ceux qui s’y seront vraiment opposés pourront demain plaider la mesure à l’autre camp quand la situation sera inversée.

commentaires

Haut de page