Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’Irlande pour une reconnaissance de la Palestine (Quid.ma)

par Abdelaziz Allaoui 24 Octobre 2014, 14:01 Palestine Reconnaissance Irlande

L’Irlande pour une reconnaissance de la Palestine (Quid.ma)
L’Irlande pour une reconnaissance de la Palestine
Par Abdelaziz Allaoui
Quid.ma

Le nombre de pays de l’ONU qui reconnaissent la Palestine passe maintenant à 134 sur 193. Pendant ce temps, le territoire pour un futur état palestinien continue de rétrécir

Les sénateurs de la chambre haute du parlement irlandais, le Seanad, ont adopté une motion aujourd’hui appelant le gouvernement irlandais à reconnaître officiellement l’Etat de Palestine. La semaine dernière, 31 des 60 membres de la Chambre haute avaient signé la motion proposée par la sénatrice Averil power du Fianna Fáil Republican Party. La motion a reçu l’appui de tous les partis et a été adoptée sans vote.

Averil Power a déclaré qu’il était important que la communauté internationale « envoie un message clair de soutien au peuple palestinien et à son droit à l’auto-détermination » après une période d’intenses combats dans la région de Gaza pendant l’été qui ont tué plus de 2000 palestiniens. L’Irlande sera ainsi le second pays de l’Union Européenne à reconnaitre officiellement la Palestine, si on exclu la Grande-Bretagne dont le parlement a voté en faveur d’une motion non contraignante de reconnaitre la Palestine.

La motion déclarait: « Seanad Éireann (la chambre haute) demande au gouvernement de reconnaître officiellement l’Etat de Palestine et de faire tout ce qu’il peut au niveau international pour aider à sécuriser une solution viable à deux Etats au conflit israélo-palestinien ». Averil Power a déclaré au site d’informations Thejournal.ie « plus il y’aura de pays qui reconnaissent l’Etat de Palestine, plus forte sera la pression sur Israël pour mettre fin à son occupation illégale et convienne d’un accord de paix à long terme dans la région » ajoutant « l’Irlande a toujours démontré son soutien au peuple palestinien et active dans le lobbying en leur nom à l’échelle internationale ». La sénatrice a également mentionné qu’elle espère que la motion favorisera un vote similaire dans le Dail, la chambre basse du parlement irlandais.

Une victoire symbolique pour la cause palestinienne qui ne peut suffire

La porte parole de l’ONG Ireland Palestine Solidarity Campaign (IPSC), Freda Hughes, a félicité le sénat d’avoir passé cette motion. «Nous nous félicitons de cette décision au nom du Seanad Eireann qui fait suite à de récents votes des parlements britannique et suédois. Il s’agit d’une expression importante de soutien pour un Etat palestinien et la paix dans la région d’une manière hautement symbolique mais très efficace » a-t-elle déclaré en soulignant « bien que des actions symboliques telles que cette reconnaissance sont importants et bienvenues, elles ne peuvent remplacer des actions concrètes et significatives. L’IPSC continue d’exhorter le gouvernement irlandais d’imposer des sanctions politiques et économiques à l’encontre d’Israël jusqu’à ce que ce pays mette fin à son occupation de la Palestine et respecte pleinement ses obligations en vertu du droit international ».

La priorité doit être donnée aux négociations selon Israël

L’ambassadeur d’Israël en Irlande, Boaz Modai, a quant à lui déclaré qu’il avait contacté tous les sénateurs pour leur demander de voter contre la mesure. « Ces actions précipitées comme la reconnaissance de la Palestine de manière unilatérale sont contre-productives parce qu’elles donnent des excuses à ceux du côté palestinien qui espèrent atteindre leurs objectifs sans négocier directement avec Israël » a ajouté l’ambassade d’Israël dans un communiqué. On aimerait demander à l’ambassadeur, dont le gouvernement rejette catégoriquement toutes les demandes palestiniennes aussi légitimes soient-elles, à quelles négociations ou discussions fait il référence ? A cette mascarade de processus de paix qui dure depuis bientôt 21 ans dont la seule réalisation concrète a été la multiplication du nombre de colonies en terres palestiniennes ? Israël a sans nul doute sa propre conception de la paix. Une paix imposée où les exigences d’Israël primeront sur toutes les revendications palestiniennes. Ce n’est donc pas une solution qu’Israël désire négocier mais bien les termes d’une reddition. Cependant, Israël continuera malgré tout de perpétuer le mythe que les problèmes seront réglés grâce à ces négociations illusoires. Le plus ahurissant dans cette histoire est que les Israéliens continueront d’imputer aux palestiniens la responsabilité de l’échec d’un processus de paix imaginaire et de clamer tout haut qu’ils n’ont pas de partenaire pour la paix.

La reconnaissance, un moyen de pression ?

Nul doute que la pilule est amère pour Israël qui voit se succéder ces derniers mois les reconnaissances de la Palestine. Après la Suède et la motion non contraignante du parlement Britannique, un des alliés les plus fidèles du régime sioniste, voila maintenant l’Irlande. Le commencement d’une réaction en chaîne ? Peut-être bien. Toutefois, ces reconnaissances pourront-t-elles influencer la politique d’Israël ? Certainement pas tant que les gouvernements Israéliens pourront bénéficier de l’appui sans faille de Washington. Plus le temps passe, plus la perspective d’une solution à deux états disparait. Considérant la situation actuelle sur le terrain c’est à n’en point douter déjà trop tard.134 des 193 membres de l’ONU reconnaissent aujourd’hui la Palestine comme Etat souverain, pourtant la perspective de le voir un jour se matérialiser n’a jamais semblé si sombre.

Haut de page