Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La propagande pro-nazi des médias français démasquée (IC)

par Initiative Communiste 4 Octobre 2014, 00:03 Ukraine Propagande pro-nazi Médias français

La propagande pro-nazi des médias français démasquée (IC)
La propagande pro-nazi des médias français démasquée : sur la chute de la statue de Lénine à Kharkov [Reprise]

Initiative communiste

Lundi 29 septembre, des fascistes d’Ukraine investissaient Kharkov pour démolir la statue de Lénine qui s'y trouve. Vous aurez pu remarquer la célérité de l'ensemble de la machine de propagande médiatique pour s'emparer de cette image d'une foule faisant tomber la statue de Lénine (pour la remplacer par ... le drapeau de l'OTAN !!! ), contrastant singulièrement avec le mutisme relatif que les médias français adopte depuis quelques temps sur le sujet propagande pour la guerre impérialiste au moyen orient et couverture de l'agitation à Hong Kong obligent. Surtout, chacun pourra remarquer que si la presse "libre" sait reprendre instantanément les images de la chute d'une statue de Lénine, elle sait aussi parfaitement censurer que ce sont des nazis appuyés par la junte fasciste pro UE de Kiev qui sont venu en nombre pour détruire ce monument défendu par la population de Kharkov. Tout comme la censure frappe la répression anti-communiste et le massacre des populations du Donbass par l'armée pro-UE et pro OTAN de Kiev. De fait, le lien entre l'anticommunisme et le fascisme est ici évident. Tout comme nos camarades communistes ukrainiens au premier rang de la résistance contre la junte fasciste de Kiev démontrent le lien entre communisme et antifascisme.

Lire également : Ukraine. Die Anstalt se moque de la propagande allemande anti-russe (vidéo)

La propagande pro-nazi des médias français démasquée : sur la chute de la statue de Lénine à Kharkov.

Le blog les-crises s'est livré à une analyse détaillée de ce qui a été publié par la presse capitaliste française sur le sujet démasquant cette entreprise de bourrage de crâne. www.initiative-communiste.fr site web du PRCF vous la livre ci-après, précédé d'une vidéo (sous titrée en français par le blog les crises) d'une émission satirique de la deuxième chaîne de télévision allemande ZDF dénonçant le bourrage de crâne : pas une émission de ce genre en France.

Une statue de Lénine est démontée à Kharkiv, événement immédiatement repris par nos médias.

Nous allons nous intéresser plus particulièrement aux termes utilises par notre presse pour décrire qui sont ces manifestants :

Le Monde : Ukraine : la plus grande statue de Lénine détruite

chez l’immonde, on nous parle de « nationalistes opposés à l’influence de Moscou » qui ont fait chuter la statue et on nous montre un court montage vidéo plutôt festif

Courrier International : UKRAINE Même dans l’est du pays, Lénine à terre

On nous parle de « manifestants ukrainiens » Un peu plus d’informations au courrier, toutes les déclarations du gouvernement de Kiev sont reprises, aucun mot sur l’opposition. L’article se termine ainsi :

Notons bien que ce “signal fort” a été fait par les autorités et les manifestants, le courrier se garde bien de parler de la population locale.

Rue89 : Le jour où Lénine est tombé de son piédestal à Kharkhiv (Ukraine)

On nous parle d’« une foule considérable ». la aussi, une “spectaculaire vidéo” nous montre une scène festive, ” aux cris de « U-krai-ina » (Ukraine) et entouré d’une nuée de drapeaux ukrainiens” d’après un journaliste américain sur place. Le journal nous rappelle, quand même, qu’en février dernier, la population locale avait protégée la statue contre les vandales !!!

L’Express : En Ukraine, la plus grande statue de Lénine déboulonnée

On nous parle de « nationalistes ukrainiens » « plusieurs centaines de personnes » « manifestants » Là aussi on reprend les déclarations d’un journaliste américain, ainsi que sa vidéo. Ensuite on nous donne la version de Kiev, où le ministre de l’Intérieur Avakov parle de la statue de Lénine comme étant une « raclure d’idole communiste ». A noter, le journal nous donne tout de même la version du maire de la ville, Kernes, qu’ils associent immédiatement à des media pro-russes, vous pouvez vous rafraichir la mémoire sur Kernes et Avakov un peu plus bas (1)

Le JDD : L’une des plus grandes statues de Lénine est tombée

On nous parle de « personnes » « activistes avec des drapeaux ukrainiens et des nationalistes avec des drapeaux rouge et noirs » Toujours la même vidéo du même journaliste américain. Fait amusant : le journal reprend la même déclaration du ministre de l’Intérieur mais eux coupent la citation avant le mot raclure. Ils parlent de drapeaux rouges et noirs sans nous en dire plus, dommage.

(drapeau rouge et noir = drapeau historique de l’UPA = drapeau actuel de Secteur Droit) - (couleur des collaborateurs nazi de Bandera)

Le Parisien : VIDEO. Ukraine : la statue de Lénine déboulonnée par la foule à Kharkiv

Là on y va carrément, mode décomplexé à la BHL : on nous parle de « militants pro-européens ».

Et maintenant voici les mêmes faits, mais avec d’autres angles de vue :

Reprenons des vidéos prises cette journée, facilement trouvables sur Youtube : Sur celle-ci, un petit groupe vient commencer le travail pour saper la base de la statue en après-midi (voir la vidéo plus bas).

Nous pouvons noter qu’il s’agit de membres du bataillon “Azov“, reconnaissable au blason et aussi au port de la cagoule, ainsi que leur drapeau jaune et noir néonazi (2).

Mais alors qui sont ces manifestants ? Qui dit la vérité ?

il se trouve que des observateurs de l’OSCE étaient sur place, comme nous le rapporte plusieurs sites, et ils ont fait un rapport sur les événements. Extrait traduit :

Le 28 Septembre, à 14 h 30 : la SMM (Mission Special d’Observation) a observé, à Kharkiv, une grande manifestation de quelque 2 000 partisans de l’Ukraine se rassemblant devant l’Opéra. La foule, composée d’hommes et de femmes de différents âges et y compris des enfants, a été dirigée par des membres du bataillon bénévole ”Azov“, ainsi que des jeunes hommes et les femmes avec des masques. Certains des manifestants ont défilé vers la place de la Liberté, où se trouve le monument de Lénine. Là, le SMM a observé un groupe de jeunes hommes, avec des masques, essayant de monter au-dessus de la statue de Lénine, tandis que la foule présente sur la place avait augmenté à environ 5000 personnes. Les manifestants qui avaient grimpé jusqu’à la statue, ont commencé à utiliser un instrument de coupe électrique afin de démonter le socle de la statue.

Ce rapport, disponible comme vous le voyez sur le site officiel de l’OSCE, organisme mandaté pour observer les événements en Ukraine, nous indique bien un enchainement d’événements correspondant aux diverses vidéos trouvées sur le net : une bande d’hooligans, associée à des membres du bataillon néonazi Azov sont venus mettre en scène la chute de la statue, sous les caméras de journalistes, américains entre autres, et ont découragé tout contre-manifestant de s’exprimer, par leur spécialité : la violence. Quand aux chants, ce sont des chants ultranationaliste, avec beaucoup d’obscénités en direction des Russes. Il n’y a donc aucun mouvement spontané,tout a été organisé, les activistes venant d’autres villes. De plus, durant tous les faits, la police était présente mais n’est pas intervenue, sur ordre du ministre de l’Intérieur, qui au contraire a exprimé son soutien aux néonazis. Et ce n’est pas la première fois qu’Avakov le fait, il a déjà a plusieurs reprises cites en exemple le bataillon Azov, que ce sont des héros de la Nation, mais nous reviendrons là dessus dans un autre billet, tellement il y a à dire. Comment donc notre presse a pu qualifier de “manifestants nationalistes et/ou pro européens”, ceux qui sont des ultra-néonazis ??? Comment nos journalistes n’ont ils pas pris compte du rapport de l’OSCE ? ainsi que des nombreuses vidéos montrant les faits ?

“Hasard”, on trouve depuis quelques jours dans la rue de Kharkiv de charmants tracts :

dont voici la traduction : Poulets Grillés façon Odessa - Demandez la Maison des syndicats la plus proche surmontant un ruban de saint georges symbole des antifascistes. (NDLR : la nazis font ici très clairement référence à leur attaque contre les antifascistes d'Odessa, massacrés dans la maison des Syndicats le 2 mai dernier).

On est donc prévenus de ce qui risque d’arriver – bah oui, ces gens là ne vont pas laisser les choses se calmer… 1) Un petit rappel sur Kernes, et Avakov, tire de l’Actu Ukraine du 2 mai :

28 avril 2014 : Tentative d’assassinat sur le maire de Kharkiv, Avakov suspecté :

Gennady Kernes, maire, pro russe, de Kharkiv, deuxième plus grande ville d’Ukraine, s’est fait tirer dessus, dans le dos. Il est actuellement hospitalisé, dans un état très grave, en Israël. Au moment des faits, et ce depuis mars, ce maire était assigné à résidence, sous surveillance du gouvernement de Kiev, étant accuse de séparatisme, ce qui est devenu un crime depuis l’arrivée au pouvoir du nouveau gouvernement. L’affaire ne s’arrête pas la : un proche du maire a mis en cause directement le ministre de l’intérieur, M. Avakov. “Lors des dernières élections pour la ville de Kharkiv, Kernes avait battu Avakov, de 0.63%. Ce dernier avait alors accusé Kernes de tricheries.” Depuis ce temps, l’ambiance était devenue très mauvaise entre ces deux personnes, Kernes accusant Avakov de blanchiment d’argent, Avakov en retour appelait la ville de Kharkiv a se réveiller en décembre dernier. Malgré cela, l’enquête sur cette tentative d’assassinat va être confiée au ministère de l’intérieur, donc M. Avakov. En réaction, le parti des régions a déposé une motion a la Rada demandant la démission du ministre de l’intérieur, M. Avakov, pour banditisme, et tentative d’assassinat (note : Avakov a déjà été arrêté par Interpol en 2012 pour une affaire de transfert illégal de terrains) 2) Un petit rappel destine à nos médias sur qui sont Azov, nous avions fait tout un billet sur eux ici. Et une vidéo très récente de la ZDF sur Azov et montrant des symboles nazis sur leurs casques :

3) Rappel sur les Ultras et autres gangs de supporters des clubs de foot ukrainiens (et russes aussi) extraits de l’Actu Ukraine du 5 mai parlant des evenements d’Odessa : Petits rappels sur le foot en Ukraine : les matchs avaient déjà été la source de gros combats, en effet les hooligans sont, comme dans tous pays, prompts à la bagarre, la violence, mais en Ukraine ils paraissent l’être encore plus. Jugez par vous-même : Euro 2012, retour, sur la presse, en particulier anglaise, qui est plus sensible au sujet des hooligans et surtout plus connaisseuse : Dailymail : de violents hooligans ukrainiens racistes menacent Skynews : Des néo-nazis ukrainiens menacent les fans anglais

Des hooligans du club de Kharkov portant un drapeau nazi[/caption] Guardians : Euro 2012 : des relents antisémites menacent la célébration Los Angeles Times : l’équipe officielle de foot US refuse de jouer à Kharkiv, de peur des ultras ukrainiens RTBF : Le hooliganisme en Ukraine, un fléau Pour terminer, un rappel sur les propriétaires des clubs, que vous trouverez facilement dans l’article sur ce site : Porochenko et ses amis

Source : article sur le site web du PRCF - via le blog Les Crises d'O Berruyer

les insignes nazis du bataillon Azov[/caption] A la 13ème seconde, nous voyons qu’un cameraman et une personne avec un drapeau d’Ukraine, sont éconduits par des membres encagoulés d’Azov, tout en laissant toute une troupe sur la statue. il y a donc bien un désir de mettre en scène, de contrôler l’image. La suite, c’est la chute de la statue, comme filmée par ce journaliste américain tant cité par notre presse indépendante. Une fois tombée, le même groupe responsable de la chute va poser devant le socle. Notez bien qu’en début de la vidéo, les “manifestants” nettoient la statue des nombrables bouquets de fleurs, tout le monde ne déteste donc pas cette statue, et logiquement il y a eu des opposants, qui sont venus exprimer leur opinion, comme en démocratie. Et la, ça dégénère très vite.

En effet, ils ont rapidement été pris à parti par les activistes.

Une vidéo un peu plus longue où nous voyons un homme, battu par les “militants pro européens”, qui vont alors l’obliger à s’agenouiller tout en le frappant. JE VOUS LA RECOMMANDE :

Cet homme est probablement communiste (qui fait dans les 25 / 30 % des voix dans cette zone) et s’oppose à la destruction de la statue. Il abuse donc… Ces images m’ont bouleversé – c’est effroyable ce qu’on voit dans les yeux de ce pauvre homme :

Welcome to the 30′s… (ndlr : bienvenu de nouveau dans les années 30....) Dans le même ordre d’idées, à Odessa, le député de la Rada du Parti des régions Nestor Shufrych a été tabassé :

Welcome to the 30′s… (ndlr : bienvenu de nouveau dans les années 30....) Dans le même ordre d’idées, à Odessa, le député de la Rada du Parti des régions Nestor Shufrych a été tabassé :

(quelqu’un peut il vérifier, on dirait que la même femme apparait sur la vidéo de Karkiv ?) Ce site d’informations de Kharkiv nous montre d’ailleurs des vidéos avec tous ces jeunes manifestants, ces démocrates en herbe, le jour même des événements, dans la même ville, écoutez, on sent la démocratie, ça transpire la grande Europe, une Europe qui sera très nationaliste, très ukrainienne…

Le journal de Kharkiv nous indique qu’il s’agit d’Ultra, donc des fans de football. Nous avions déjà parle des hooligans en Ukraine, par exemple lors des événements d’Odessa où ils ont joue un grand rôle (3)

La propagande pro-nazi des médias français démasquée (IC)

commentaires

Haut de page