Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les gros cadeaux d'un oligarque kazakh à l’équipe Sarkozy (Mediapart)

par Karl Laske et Geoffrey Le Guilcher 11 Octobre 2014, 11:43 Sarkozhy Kazakhstan Corruption France Patokh Chodiev

Les gros cadeaux d'un oligarque kazakh à l’équipe Sarkozy (Mediapart)
Les gros cadeaux d'un oligarque kazakh à l’équipe Sarkozy
Par Karl Laske et Geoffrey Le Guilcher
Mediapart

En septembre 2009, l’oligarque kazakh Patokh Chodiev convainc les conseillers de Nicolas Sarkozy d’actionner leurs soutiens en Belgique pour le blanchir dans une affaire de corruption. Il offre alors une montre de 44 000 euros à un conseiller diplomatique de l’ancien président, Damien Loras. Une partie de cette affaire s'est nouée lors d’un dîner réglé rubis sur l’ongle – 11 000 euros –, selon des documents obtenus par Mediapart.

est une nouvelle affaire qui en rappelle d’autres. En 2009, plusieurs conseillers de Nicolas Sarkozy ont négocié avec l’oligarque kazakh Patokh Chodiev les conditions d’un marché de vente de 45 hélicoptères, de deux satellites d’observation au Kazakhstan et d’autres contrats pour un montant total d’environ 2 milliards d’euros. Mais l’oligarque qui offre ses contacts avec le président Noursoultan Nazarbaïev demande l’appui de l’Élysée pour sortir d’une affaire judiciaire en Belgique. Et il sort le grand jeu pour séduire le clan Sarkozy.

Selon des documents obtenus par Mediapart, Patokh Chodiev qui a pris contact avec certains conseillers dès 2008, invite le 25 septembre 2009 l’équipe de Sarkozy au restaurant trois étoiles L’Ambroisie — pour 11 000 euros —, puis il offre une montre de 44 000 euros au conseiller diplomatique Damien Loras. Quelques jours plus tard, le 6 octobre 2009, Nicolas Sarkozy rend une visite éclair, de quelques heures, au président Nazarbaïev « autour de la signature de contrats économiques », au grand dam des organisations des droits de l’homme, qui condamnent de longue date les pratiques de ce régime autoritaire.

« La meilleure façon de résoudre des problèmes, car il y a des problèmes, et j'en ai parlé avec le président, ce n'est pas forcément de venir en donneur de leçons, c'est de venir en ami pour essayer de trouver des solutions », explique alors Sarkozy.

C’est un virement de 300 000 euros reçu par un chargé de mission à l’Élysée, Jean-François Étienne des Rosaies, qui alerte le service de lutte contre le blanchiment Tracfin, et provoque une enquête du parquet, puis une information judiciaire, dont l’ouverture en mars 2013 a été dévoilée par Le Monde.

L’enquête pour « blanchiment en bande organisée », « corruption d’agents publics étrangers » et « complicité et recel » est confiée aux juges Roger Le Loire et René Grouman. Ces derniers ont mis en examen, début septembre, l’avocate en France de Patokh Chodiev, Me Catherine Degoul, qui a procédé elle-même, selon Le Monde, au virement sur le compte d’Étienne des Rosaies, chargé de mission à l’Élysée jusqu’en 2010...


Lire la suite

commentaires

InternetDev 11/10/2014 16:37

En même temps, Sam, si tu veux que tes billets soit référencés sur Mediapart, tu ne peux pas copier coller les articles du site, sinon, on comprend qu'ils te déférence.

Sam La Touch 11/10/2014 22:57

Faux ! Je leur fais de la pub. Ils m'ont déréférencé pour d'autres raisons que j'ignore et qu'ils ont passé sous non respect de la charte. Allez hop à la trappe !
Cela dit quand ils ont de bons articles, je les publie sur mon blog pour leur donner plus d'audience mais avec uniquement le début de l'article et renvoie sur leur site.

Haut de page