Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Liban. Des combattants du Hezbollah repoussent et tuent un grand nombre de miliciens Takfiri (Press TV)

par Press TV 6 Octobre 2014, 06:59 Articles de Sam La Touch Liban Syrie Hezbollah Takfiri Etat islamique Al-Quaïda Combats

Liban. Des combattants du Hezbollah repoussent et tuent un grand nombre de miliciens Takfiri (Press TV)
Des combattants du Hezbollah repoussent et tuent un grand nombre de miliciens Takfiri
Article originel : Hezbollah fighters repel Takfiri militants, kill scores

Press TV

Traduction SLT

Les combattants du Hezbollah ont tué des dizaines de miliciens takfiri après que des hommes armés ont pénétré, à partir de la Syrie, dans l'est du Liban et ont attaqué les postes du mouvement de résistance libanais.

Une source du Hezbollah, parlant sous condition d'anonymat, a déclaré que les positions du mouvement dans les montagnes autour de Nabi Sbat, situées à l'est de la ville de Baalbek dans la vallée de la Bekaa, ont été attaquées par des groupes armés venus de la région montagneuse de Qalamoun en Syrie le long de la frontière avec le Liban.

La plupart des miliciens tués lors des affrontements dimanche étaient du groupe al-Nosra lié à al-Quaïda. Deux combattants du Hezbollah ont été tués dans les combats.

Ces évènements surviennent un jour après que les forces de l'armée libanaise aient repoussé un groupe de miliciens qui tentaient d'entrer dans le pays à partir de la frontière syrienne.

Les hommes armés ont tenté de pénétrer dans la ville libanaise orientale de Arsal, située à 124 kilomètres (77 miles) au nord-est de la capitale, Beyrouth, samedi, mais ont été repoussés par des soldats libanais et ont été forcés de retourner en Syrie.

Le front al-Nosra et les miliciens de l'Etat islamique ont envahi Arsal en août, tuant et capturant des dizaines de soldats et de policiers. Ils ont ensuite exécuté trois des otages.

Au cours des derniers mois, le Liban a souffert d'attaques terroristes par des miliciens d'al-Qaïda ainsi que de tirs de roquettes aléatoires, considérés comme une extension du conflit syrien.

La Syrie a été saisie par la violence meurtrière depuis 2011 avec des terroristes takfiri de l'Etat islamique qui contrôlent actuellement des parties de celle-ci, surtout dans l'est et le nord du pays.

commentaires

Haut de page