Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Obama combat l'épidémie d'Ebola avec un Tsar et des soldats (Paul Craig Roberts)

par Paul Craig Roberts 17 Octobre 2014, 22:22 Articles de Sam La Touch Ebola Obama Epidémie CDC Théorie du complot Libéria Sierra Leone 4000 soldats

Cet homme sans combinaison accompagnant l'infirmière contaminée par l'Ebola fait-il parti du CDC ? Les responsables des compagnies d'ambulance et de l'hôpital ont déclaré qu'il ne faisait pas partie de leur personnel sous-entendant qu'il faisait partie du CDC
Cet homme sans combinaison accompagnant l'infirmière contaminée par l'Ebola fait-il parti du CDC ? Les responsables des compagnies d'ambulance et de l'hôpital ont déclaré qu'il ne faisait pas partie de leur personnel sous-entendant qu'il faisait partie du CDC
Obama combat l'épidémie d'Ebola avec un Tsar et des soldats
Article originel : Obama Fights Ebola With A Czar and Soldiers
Paul Craig Roberts
Traduction SLT
URL de cet article :
http://le-blog-sam-la-touch.over-blog.com/2014/10/obama-combat-l-epidemie-d-ebola-avec-un-tsar-et-des-soldats-paul-craig-roberts.html

Le public continue d'être rassuré que le virus Ebola ne soit pas un problème pour les Etats-Unis, CNN a rapporté que Barack Obama avait nommé un tsar de l'Ebola. Le tsar n'est pas un membre du personnel médical, mais un avocat qui a servi comme chef de cabinet du vice-président Biden.

Peu importe que les théories du complot se répandent plus vite que le virus Ebola. Et comme tout le monde le sait, les complots pourraient être vrais.

Le professeur de droit Francis Boyle, de l'Université de l'Illinois, un expert des perfidies du gouvernement étatsunien, nous rappelle que la Sierra Leone et le Libéria, les pays les plus touchés par l'épidémie d'Ebola, sont deux pays ouest-africains qui accueillent des laboratoires US de guerre biologique. Le Professeur Boyle se demande comment la maladie, qui est principalement associée à la République Démocratique du Congo dans la région équatoriale africaine a pu atteindre l'Afrique de l'Ouest à des milliers de kilomètres de là.

La réponse de Washington est elle-même surprenante. Le régime Obama a envoyé 4.000 soldats étatsuniens en Afrique de l'Ouest pour lutter contre le virus Ebola. Les soldats n'ont pas la formation ou l'équipement nécessaire pour lutter contre le virus Ebola. Pourquoi exposer 4.000 Etatsuniens à une épidémie ? Cette décision apparemment inutile a éveillé des soupçons selon lesquels Washington aurait envisagé d'exposer les troupes au virus Ebola afin de tester des vaccins ou des traitements sur ces troupes.

D'autres commentateurs ont remarqué que l'Afrique de l'Ouest est une région où les investissements chinois sont majeurs. Ils se demandent si Washington utilise le prétexte de l'épidémie d'Ebola pour occuper ces pays ou même de laisser la maladie se diffuser afin de chasser les Chinois. La nouvelle force de l'Africom US a été formée pour contrer la pénétration économique de la Chine en Afrique.

L'incompétence des autorités de santé publique des États-Unis pour répondre à l'épidémie Ebola donne des ailes à ces théories. Les complots réels existent et abondent. Ceux qui disent "c'est juste une théorie du complot" doivent rechercher le sens de complot. Comme un commentateur l'a observé, la réponse de la CDC au virus Ebola est trop stupide.

Le protocole du CDC est basée sur des hypothèses concernant le virus Ebola qui ne semblent pas être adéquates concernant la souche actuelle. Une infirmière, qui a traité le patient à Dallas qui est mort de l'Ebola, a reçu le feu vert pour prendre un vol commercial, alors qu'elle avait signalé au CDC qu'elle avait des symptômes. Elle a exposé 132 passagers durant le vol, et ces passagers ont depuis été en contact avec des milliers d'autres personnes. Le Daily Mail a publié des photos d'un Etatsunien avec un bloc note et sans protection adéquate accompagnant l'infirmière dans un avion privé sur le chemin de la mise en quarantaine à l'hôpital (voir les photos).

Les autorités de santé publique des États-Unis n'ont imposé aucune quarantaine concernant les voyages aux États-Unis en provenance de pays infectés. Les compagnies aériennes US continuent à voler çà et là en provenance des pays infectés, malgré le risque d'introduction de nouvelles infections aux États-Unis.

Les pays africains sont en train de faire un bien meilleur travail que la superpuissance hégémonique. Ils ont fermé les frontières, empêché les voyages par voir aérienne, et traqué les personnes infectées et les personnes exposées.

Au lieu de prendre des précautions raisonnables, le régime Obama nomme un tsar de l'Ebola et envoie 4.000 soldats US dans les zones où la maladie fait rage.

Il n'est pas étonnant que les Etatsuniens n'aient plus confiance dans leur gouvernement.

Comme les Républicains veulent tout privatiser et tout externaliser, pourquoi ne pas fermer Washington et externaliser notre gouvernance vers un pays plus compétent ?

A noter qu'il y a aussi ce point de vue : http://jonrappoport.wordpress.com/2014/10/17/ebola-hoax-hidden-purpose-of-the-operation/

UPDATE: http://www.globalresearch.ca/a-liberian-scientist-claims-the-u-s-is-responsible-for-the-ebola-outbreak-in-west-africa/5408459

Le Dr Paul Craig Roberts fut Secrétaire Adjoint au Trésor pour la politique économique et rédacteur en chef adjoint du Wall Street Journal. Il était chroniqueur pour Business Week, Scripps Howard Nouvelles Service et Creators Syndicate. Il a eu de nombreux postes universitaires. Ses chroniques sur internet ont eu un succès dans le monde entier. Les derniers livres de Roberts sont The Failure of Laissez Faire Capitalism and Economic Dissolution of the West and How America Was Lost.

Un homme sans protection a été vu sur le Tarmac alors qu'il accompagnait l'infirmière infectée par l'Ebola (en combinaison jaune) pour un vol vers Atlanta

Un homme sans protection a été vu sur le Tarmac alors qu'il accompagnait l'infirmière infectée par l'Ebola (en combinaison jaune) pour un vol vers Atlanta

L'homme au bloc note embarque sur le même vol que l'infirmière contaminée

L'homme au bloc note embarque sur le même vol que l'infirmière contaminée

Le même homme en route vers Atlanta dans la même ambulance que la victime contaminée par Ebola.

Le même homme en route vers Atlanta dans la même ambulance que la victime contaminée par Ebola.

Obama combat l'épidémie d'Ebola avec un Tsar et des soldats (Paul Craig Roberts)

commentaires

Haut de page