Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Selon le Washington Post, l'opération militaro-humanitaire d'Obama au Libéria et en Sierra Leone est de plus en plus critiquée

par Sam La Touch 6 Octobre 2014, 00:22 Articles de Sam La Touch Libéria 4000 militaires US Ebola USA

Selon le Washington Post, l'opération militaro-humanitaire d'Obama au Libéria et en Sierra Leone est de plus en plus critiquée

Malgré l'appel du président Obama pour une participation accrue de l'armée étatsunienne dans la lutte contre l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, le plan militaro-humanitaire des Etats-Unis est sérieusement entravé par un manque de personnel médical militaire avec une expertise pour traiter ce virus mortel. C'est ce qu'un haut fonctionnaire en charge de la la coordination de la réponse des États-Unis a déclaré mardi, selon le Washington Post.


"Il n'y a pas d'autre équipe qui ait suffisamment d'expérience dans le traitement de cette épidémie que" celle d'ONGs comme Médecins sans frontières, a déclaré Nancy Lindborg de l'Agence étatsunienne pour le développement international.


Des critiques avaient déjà fusé quant au plan d'Obama d'envoyer 3000 militaires au Libéria et en Sierra Leone. A présent l'administration Obama a porté ce chiffre à 4000 soldats au prétexte que l'épidémie s'aggraverait au Libéria selon l'OMS tout en sachant que cet organisme a révélé dans son rapport du 3 octobre que les cas liés à l'Ebola au Libéria étaient largement surévalués et dans son raport du 1er octobre que l'incidence de la maladie avait reculé depuis deux semaines dans la région.

Lire également :

D'après le Washington Post, le Pentagone a annoncé lundi qu'il allait mettre en place un hôpital de campagne de 25 lits au Libéria pour aider à fournir des soins médicaux pour les travailleurs de la santé luttant contre l'épidémie, ce qui a renforcé les critiques des groupes d'aide internationaux et des défenseurs de la santé mondiale qui disent que cette action est dérisoire par rapport à la nécessité des pays les plus touchés comme la Guinée, le Libéria et la Sierra Leone.

Lindborg a déclaré mardi que l'hôpital est destiné à fournir des soins de santé pour les travailleurs étrangers, et non aux Libériens. L'objectif de l'hôpital est de «fournir l'assurance qu'il y aura des soins de santé de qualité disponibles pour les travailleurs de la santé» qui pourraient se porter volontaires pour aller dans l'un des pays touchés, a-t-elle ajouté toujours selon le Post.

Source : Washington Post Official: U.S. military’s response to Ebola hampered by lack of expertise with virus

commentaires

Haut de page