Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tournée africaine de Claude Bartolone: piètre tentative de reconquête de l’Afrique (Le Sphinx Hebdo)

par Le Sphinx Hebdo 27 Octobre 2014, 18:32 Afrique Claude Bartolone France Françafrique Tchad Cameroun Côte d'Ivoire

Tournée africaine de Claude Bartolone: piètre tentative de reconquête de l’Afrique (Le Sphinx Hebdo)
Tournée africaine de Claude Bartolone: piètre tentative de reconquête de l’Afrique
Armand  Roger  Biloa  Mballe
Le  Sphinx  Hebdo 

 

Mr  Claude  Bartolone : Président de l’Assemblée Nationale  Française a entrepris le jeudi 23 octobre 2014 sur le Continent noir, un périple qui va le conduire  en Côte d’Ivoire, au Tchad et   au Cameroun. Comme d’habitude,  nonobstant la situation socio-économique et financière  quasiment désespérée et catastrophique  que connaît la France, ce Monsieur, à sa descente d’avion à Abidjan a osé déclarer « nous ne mettons pas les pieds dans n’importe quel pays ».Quelle jactance !Lui qui est venu quémander, et/ou faire pression sur des chefs d’Etat des pays visités pour que les Entreprises françaises aient plus de marchés dans un environnement africain de plus en plus concurrentiel et pour lequel la France en pleine décadence a du mal à s’accommoder. Elle qui, depuis la colonisation a bâti sa pseudo-puissance sur des situations de rente en Afrique. Selon l’agenda de M Claude  Bartolone, ce dernier sera reçu par  M  Alassane  Drame Ouattara en  Côte d’Ivoire. Mais il ne le sera pas au Tchad ; et au Cameroun  il aura un tête à tête avec le Président Paul Biya. Mais ce qu’il n’avoue pas par orgueil, c’est qu’il visite les principales mamelles nourricières de l’économie française et les deux poids lourds de la zone franc que sont la Côte d’Ivoire et le Cameroun grâce à laquelle ce  pays se targue encore de grande Puissance.

Le  journal Le Messager : Réputation et Honneur perdus  d’un organe de presse naguère crédible et sérieux.

Certains journaux locaux, à l’instar du quotidien camerounais Le Messager, comme il le fait depuis quelque temps, a présenté la visite de M Claude Bartolone au Cameroun comme étant enfin  un soulagement pour les Autorités camerounaises et l’événement diplomatique le plus important de l’année pour ce pays. En effet, le traitement que cet organe de presse accorde à ce non-événement ressemble étrangement à celui que  les caisses de résonance de la France (Quai d’Orsay, Matignon ou l’Elysée) en  Afrique que sont  RFI, France 24  ou TV5. Devenu  un simple relais des informations que diffuse l’Ambassade  de France au Cameroun,  le Messager a perdu toute crédibilité aux yeux de nombreux Camerounais .Il est allé  jusqu’aux plus petits détails de la visite de  M  Bartolone pour montrer à quel niveau il a des entrées dans les services de l’Ambassade de France. Voilà un  Monsieur dont la première loi en tant que Président de l’Assemblée Nationale Française a été de légaliser  l’HOMOSEXUALITE dans uns pays qui se prévalait hier  LA FILLE AINEE DE L’EGLISE CATHOLIQUE. Une abomination et une honte. Ce journal élude  sciemment ou inconsciemment les vrais mobiles de la visite de M  Bartolone en  Afrique, notamment au Cameroun. Comme nous l’a communiqué l’un de nos correspondants tapis au sein des réseaux et officines françafricains, et au regard de la composition de la délégation qui l’accompagne, M   Bartolone vient faire pression auprès des Autorités camerounaises afin qu’elles légalisent la pratique homosexuelle au Cameroun. Sa délégation en effet est composée à plus de 85%  des membres faisant partie du lobby homosexuels français. A titre de rappel et pour la gouverne de nos lecteurs, le numéro de cette  délégation est un ex-mari d’un ex-banquier camerounais qui, depuis quelques années évolue  à Douala.

Redonner espoir aux homosexuels dans l’un des pays africains les plus hostiles à cette ignoble et infâme pratique, revisiter, promouvoir et galvaniser les réseaux économiques et financiers  d’une France en pleine décrépitude morale et économique de surcroît gagnée par le doute et la peur: tels sont les vrais mobiles de la visite de ce Président homosexuel en terre africaine notamment au Cameroun. Le reste n’est que de la poudre de l’orgueil aux yeux des Africains.

Aussi  Le Sphinx  Hebdo, votre journal de combat d’avant-garde appelle-t-il la Société Civile camerounaise à plus de vigilance et à redoubler d’effort pour barrer la voie à tous ces voyous  français qui ne comprennent pas que  l’Afrique de 2014 n’est plus celle des années 1960 où le Noir devait répondre «  OUI  MONSIEUR »dès qu’un négrier français toussait ou éternuait devant un Africain. C’est l’occasion de rendre un hommage appuyé au Président du Rassemblement de la Jeunesse Panafricaine :M  Bitjocka  Barleev pour le combat qu’il mène sur le terrain au  Cameroun dans la sensibilisation des jeunes camerounais contre ce désastre éthique, moral et humain que constitue l’homosexualité. 

Toutefois  si M Bartolone comme il l’a déclaré à son arrivée en Côte d’Ivoire  évolue en terrain conquis, au Cameroun, que les Officiels ne le trompent guère, la  Société camerounaise, dans ses composantes majeures, davantage éclairée et sensibilisée par des medias audio visuels à l’instar de la chaîne panafricaine de télévision  Afrique Media l’attend de pieds fermes face à la moindre dérive  diplomatique ou verbale. Il est averti.

Faisant feu de tout bois Mme l’Ambassadeur de France au Cameroun  Christine Robinchon  à la veille de cette visite, a exhumé, voire ressuscité un ramassis de dirigeants de toutes les vieilles Associations dont certains arrivés quelques semaines en mission avancée au Cameroun n’ont plus reconnu ce pays dont les ressortissants de plus en plus lorgnent ailleurs que vers cette France en panne de repères. Aussi l’Association  « Amitié  France/Cameroun au Parlement français »a-t-elle été sollicitée .Une structure de même nature est en gestation au niveau du Sénat afin de prendre langue au Cameroun ; bref de vieilles recettes qui ont montré leurs insuffisances et limites dans une Afrique qui bouge. Pendant ce temps les états-majors et lobbies des Sociétés  Total, Orange, CFAO, Satom s’agitent et s’échauffent dans les coulisses afin que leur patron Mr. Bartolone venant tout droit de l’Hexagone arrache des parts de marchés qu’ils n’ont pas pu obtenir auprès des Autorités camerounaises face à la concurrence pour laquelle ils ne se sont pas préparés. Mentalité de colon et de rente oblige.

Dès son étape ivoirienne M Bartolone, en choisissant de visiter en premier lieu le Port Autonome d’Abidjan annonce la vraie couleur de sa tournée africaine. Tout un symbole, à partir duquel M Sarkozy  Nagy de Bocksä et ses barbouzes ont déstabilisé la Côte d’Ivoire sous le prétexte de la crise post-électorale. Pour distraire l’opinion de ce pays il se rendrait dans un Centre de prévention du virus Ebola. Avec quels moyens ? Personne n’est dupe  cher Monsieur Bartolone.

Qu’êtes-vous parti chercher au Port Autonome d’Abidjan Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale  Française ? Sinon  constater de visu comment votre boulimique et magnat Vincent Bolloré a pris la principale porte d’entrée de la zone ouest africaine en otage à l’instar de ce qu’il fait au Cameroun.

Cette  visite  se situe enfin à quelques jours du Sommet de la Francophonie qui doit se tenir à Dakar au Sénégal. Elle constitue donc une espèce de mise en perspective des prescriptions  et autres « directives » que  François Hollande entend tenir à l’endroit des Chefs d’Etat africains, notamment sur l’effort et la contribution de ces derniers dans le redressement  économique d’une France en quasi faillite. Comme à la veille du  Sommet France/Afrique de novembre 2013(où  sur recommandation de l’Elysée et du Quai d’Orsay, M  Hubert  Védrine avait publié un Rapport  sur les nouvelles stratégies de recolonisation de l’Afrique), les Autorités françaises  sous la supervision de l’ex-Conseiller Spécial du Président   François Mitterrand,   M Jacques  Attali vient de remettre un Rapport  au Président Hollande  qui s’intitule « Pour le Redressement et le Rayonnement de la France : la Francophonie un  potentiel inexploité » .Le Sphinx  Hebdo promet  d’en faire état dans son prochain numéro.

Endiguer  le déclin de la France par tous les moyens  y compris la création, l’organisation et l’entretien des rébellions et le chaos dans les Etats africains  sans parler du travail de sape  que les officines  et autres  barbouzes en poste dans diverses  administrations africaines font afin de faire mains basses sur leurs ressources constitue   la stratégie actuelle de ce  pays en Afrique. La visite africaine  de M  Claude  Bartolone s’inscrit dans  ce registre.

Armand  Roger  Biloa  Mballe, pour  Le  Sphinx  Hebdo

commentaires

Haut de page