Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Un vote pour Hillary Clinton est un vote pour la machine de guerre étatsunienne" (Press TV)

par Press TV 18 Octobre 2014, 15:46 Articles de Sam La Touch USA Hillary Clinton Elections présidentielles 2016 Complexe militaro-industriel

"Un vote pour Hillary Clinton est un vote pour la machine de guerre étatsunienne"
Article originel : Vote for Hillary Clinton, vote for US war machine: Analyst 
Press TV
Traduction de SLT
URL de cet article  http://le-blog-sam-la-touch.over-blog.com/2014/10/un-vote-pour-hillay-clinton-est-un-vote-pour-la-machine-de-guerre-etatsunienne-press-tv.html

Un vote pour Hillary Clinton à l'élection présidentielle de 2016 aux États-Unis serait un vote pour la machine de guerre de Washington, selon un commentateur politique et avocat international.

Barry Grossman a fait ces remarques en commentant samedi les récentes déclarations de Ron Paul qui a déclaré que Mme Clinton serait une présidente pro-guerre, étroitement liée au complexe militaro-industriel et favorable à la FED.

Dans une d'Etat étatsunienne.

Paul, ancien membre du Congrès républicain et candidat à la présidentielle, a répondu, "je pense qu'elle serait assez moyenne, assez médiocre, plutôt favorable à la guerre, plutôt pour le bien-être-isme, pour les déficits, et apporterait un joli soutien à la Réserve fédérale avec un fervent support au complexe militaro-industriel. "


Grossman, qui est basé sur l'île indonésienne de Bali, a déclaré: "Je préfère ne pas exprimer une opinion sur la politique intérieure des Etats-Unis, mais il est difficile d'imaginer une candidate plus favorable à la vision néoconservatrice de la Pax Americana qu'Hillary Clinton."

"Son dossier est là pour s'en rendre compte. Comme son mari Bill, elle est sans vergogne pro-israélienne et, quand sa rhétorique est mise de côté, elle est indifférente à la souffrance des Palestiniens et d'autres dans la région. Elle a l'habitude de recevoir des dignitaires étrangers à Washington, avec un sourire, seulement pour superviser plus tard, leurs assassinats avant de faire des blagues sur ce sujet ", a-t-il déclaré.


"C'est la femme qui a supervisé le fiasco en Libye, puis qui a eu ce jugement horrible en se vantant de l'assassinat de Mouammar Kadhafi en déclarant (dans un éclat de rires,ndt) : « Nous sommes venus, nous avons vu, il est mort.»(voir la vidéo plus bas, ndt)" a-t-il ajouté.

"Elle a joué un rôle majeur dans l'ingénierie du pivot asiatique qui a défendu l'engagement militaire et la coopération US imprudente avec le Myanmar, en dépit de son bilan effroyable en matière de droits de l'homme", a poursuivi Grossman, en se référant au traitement qu'ont subi les musulmans Rohingyas au Myanmar où ils font face à la torture, à la négligence et à la répression depuis de nombreuses années.

En tant que secrétaire d'État, Mme Clinton a été une ardente défenseure du «pivot» des États-Unis vers l'Asie conçu pour concentrer ostensiblement les efforts diplomatiques, économiques et militaires des États-Unis sur la promotion de ses intérêts stratégiques dans la région Asie-Pacifique.


Grossman a poursuivi en disant que, en anticipation de sa course à la présidence, "Clinton soutient depuis quelques temps une politique militaire beaucoup plus agressive que celle que le président Barack Obama nous a donné."

"Son soutien aux insurgés en Syrie est bien connu ; sa haine pour le président syrien élu Bachar al-Assad est aussi trop bien documenté", a-t-il noté.

"Son soutien en tant que secrétaire d'État à ceux qui ont jeté les bases de l'aventure étatsunienne en Ukraine et l'agitation qui s'en est suivi n'est pas moins discutable," a poursuivi l'analyste.

"Rappelez-vous, c'est la femme qui a été congédiée du comité d'enquête du Watergate du Parti démocrate pour 'mensonge et comportement contraire à l'éthique'" quand elle n'avait seulement que 27 ans. Il n'y a aucune indication que son caractère se soit amélioré depuis. Beaucoup de bien meilleurs candidats ont été rejetés pour beaucoup moins de défaillances morales, selon Grossman.

"Un vote pour Hillary Clinton est un vote pour la machine de guerre étatsunienne" a-t-il conclu.

commentaires

Haut de page