Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Zimbabwe-Etats-Unis: Mise en garde de Washington à Harare au sujet de ses liens avec Moscou (APA)

par APA 6 Octobre 2014, 13:45 Zimbabwe USA Russie Tensions

Zimbabwe-Etats-Unis: Mise en garde de Washington à Harare au sujet de ses liens avec Moscou (APA)
Zimbabwe-Etats-Unis: Mise en garde de Washington à Harare au sujet de ses liens avec Moscou

APA

Le gouvernement des Etats-Unis aurait menacé de saboter un important accord minier sur le platine, portant sur plusieurs milliards de dollars et qui a été signé le mois dernier entre le Zimbabwe et la Russie, a appris APA sur place dimanche.

Selon le journal gouvernemental Sunday Mail, l'ambassade des Etats-Unis à Harare avait écrit au ministère zimbabwéen des Affaires étrangères, pour exprimer son mécontentement au sujet des relations florissantes entre le Zimbabwe et la Russie, à la veille de la visite effectuée en septembre par le ministre russe des Affaires étrangères Sergei Lavrov à Harare.

Citant des sources diplomatiques, le journal a indiqué que le courrier envoyé au ministère des Affaires étrangères comportait des "sanctions américaines contre Moscou et un avertissement implicite au Zimbabwe d'une rupture des relations avec toute entreprise et personnalités russes sujettes à un embargo".

Un official ministériel qui a requis l'anonymat a confié au Sunday Mail : "Il s'agissait d'une menace à peine voilée en ces termes : "Vous allez également subir des sanctions si vous traitez avec la Russie et ses entreprises."

M. Lavrov, lors d'une visite en mi-septembre au Zimbabwe, avait mis en service une mine de platine d'un coût de trois milliards de dollars près de Harare, en compagnie du président Robert Mugabe, avec lequel il a également signé plusieurs accords économiques.

Les pays occidentaux ont imposé, en mars dernier, des sanctions contre de hauts responsables russes, le ministère du Pétrole et les entreprises travaillant pour le ministère de la Défense et des banques, après avoir accusé Moscou de fournir des armes et des troupes aux séparatistes pro-russes dans l'est de l'Ukraine.

La Russie a démenti ces allégations.

commentaires

Haut de page