Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accusé d’avoir falsifié sa naissance et ses diplômes, Ali Bongo porte plainte contre Pierre Péan (Connection Ivoirienne)

par Connection Ivoirienne 12 Novembre 2014, 09:05 France Gabon Françafrique Pierre Péan

Accusé d’avoir falsifié sa naissance et ses diplômes, Ali Bongo porte plainte contre Pierre Péan (Connection Ivoirienne)
Accusé d’avoir falsifié sa naissance et ses diplômes, Ali Bongo porte plainte contre Pierre Péan

Connection Ivoirienne

Dans son livre « Nouvelles affaires africaines », le journaliste français accuse entre autre le Président gabonais d’avoir falsifié son acte de naissance et ses diplômes. L’ambassade gabonaise à Paris a annoncé qu’une plainte pour diffamation avait été déposée ce lundi.

Le nouveau livre de Pierre Péan n’est pas en vente au Gabon, mais il y fait déjà scandale. L’ambassade gabonaise en France a annoncé lundi que le Président Ali Bongo portait plainte pour diffamation contre le journaliste, qui multiplie les accusations contre le pouvoir.

Dans Nouvelles affaires africaines, publié le 29 octobre, Pierre Péan attaque directement le successeur d’Omar Bongo, dont il était très proche. Le nouveau chef d’Etat gabonais aurait falsifié les résultats de son élection en 2009, et aurait même utilisé un faux acte de naissance.

Son père, l’ancien Président Omar Bongo, l’aurait adopté. Orphelin du Biafra (une région du Nigeria), Ali Bongo aurait dû être inéligible au Gabon.
« On va le démonter page par page »

Les accusations de Pierre Péan n’ont pas été du goût du pouvoir gabonais. Outre la plainte déposée à Paris, des proches du Président ont dénoncé l’ouvrage dans la presse nationale. « [Ce livre], on va le démonter page par page », s’est enflammé le porte-parole du gouvernement, Alain-Claude Billie By Nzé, dans une interview à VoxAfrica TV.

« C’est loin d’être un succès, comme le livre de Zemmour ou de Valérie Trierweiler », a-t-il également rappelé lors d’une conférence de presse.
10 millions d’euros pour empêcher la publication?

Pour décrédibiliser le journaliste, le porte-parole accuse également Pierre Péan d’avoir proposé au gouvernement gabonais de payer 10 millions d’euros pour annuler la publication de l’ouvrage. Selon Mediapart, l’intermédiaire Ziad Takieddine, qui était une source de Pierre Péan pour son livre La République des Malettes, aurait engagé des négociations avec l’Etat gabonais au nom du journaliste.

Le site d’information publie une copie du contrat, qui n’a été signé ni par Pierre Péan, ni par le gouvernement gabonais. Le journaliste dément d’ailleurs toute démarche de ce type: « Imaginer que j’aurais pu accepter des enveloppes en échange de mon silence, c’est insultant. Mais c’est surtout idiot: si j’avais été corruptible, je m’y serais pris autrement qu’en passant par Takieddine et en faisant signer des contrats qui laissent une trace… », a-t-il déclaré au Point.

BFMTV écrit par Joseph SOTINEL

----

Pierre Péan revient sur l’affaire du Gabon: «Le fait qu’Ali Bongo soit d’origine biafraise n’est pas un scoop»

On l’a appris hier, lundi 10 novembre, le Gabon dépose plainte contre le dernier livre de Pierre Péan, dans lequel il est écrit que le président Ali Bongo aurait été un enfant nigérian adopté par Omar Bongo pendant la guerre du Biafra. Pierre Péan connaît bien le Gabon. Dans sa jeunesse, l’essayiste français y a vécu deux ans. En 1983, il a publié un premier livre sur ce pays, Affaires africaines. Aujourd’hui, il publie chez Fayard Nouvelles affaires africaines. Il répond aux questions de Christophe Boisbouvier.

Pierre Péan revient sur l’affaire du Gabon: «Le fait qu’Ali Bongo soit d’origine biafraise n’est pas un scoop»

« Je tiens à dire que je sais cela depuis très longtemps. Déjà quand j’ai écrit les Affaires africaines, en 1983, je parlais des enfants biafrais de Bongo. Et donc, la seule chose que j’ai faite en plus, c’est de chercher des anciens qui ont un peu de mal à parler, parce que la plupart ont des relations encore avec le Gabon. Mais je veux dire que le fait qu’il soit d’origine biafraise, c’est Noël en décembre. Ce n’est pas du tout un scoop. » RFI…

commentaires

Haut de page