Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Daech" ou comment détourner le pétrole au profit des USA?! (Irib)

par Irib 8 Novembre 2014, 18:08 Syrie Pétrole USA EI

"Daech" ou comment détourner le pétrole au profit des USA?! (Irib)
"Daech" ou comment détourner le pétrole au profit des USA?!
Irib

Les attaques de Daech contre les installations de pétrole et de gaz en Irak et en Syrie, s’expliquent dans le cadre de la politique énergétique des Etats-Unis.

Les activités de l’organisation de l’Etat islamique (Daech) ne s’expliquent pas seulement dans le cadre des actions d’un groupe rebelle avec des tendances religieuses radicales pour déstabiliser les pays du Moyen-Orient et créer un « émirat islamique » dirigé sous le califat d’Abou Bakr al-Bagdadi. D’ailleurs, il n’est pas possible non plus que les terroristes de Daech seraient uniquement au service de la réalisation des idées des gens comme al-Bagdadi. En réalité, d’après les aveux de certains responsables du gouvernement américain et la révélation des documents confidentiels, l’organisation terroriste de Daech est un produit des services de renseignements des pays comme les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et le régime sioniste.

Sur le plan militaire, les terroristes extrémistes de Daech applique presque toujours la même stratégie sur tous les fronts. Par exemple, pour attaquer la ville kurde de Kobani en Syrie, les forces de Daech se servent de la même tactique militaire qu’ils avaient utilisée pour attaquer la province irakienne d’al-Anbar. En outre, les forces de Daech se comportent toujours de la même manière face aux révolte des habitants des régions occupées. Dans les régions où il existe des champs de gaz et de pétrole, les terroristes de Daech organisent toujours leurs opérations de sorte qu’ils puissent très vite s’emparer des installations gazières et pétrolières. Par cette tactique, les terroristes visent directement le système économique de la Syrie et de l’Irak, afin de pouvoir affaiblir ensuite leur capacité défensive. Cela peut s’expliquer également dans le cadre des objectifs déclarés des terroristes de Daech : le renversement des gouvernements de Damas et de Bagdad afin de proclamer ensuite le « califat islamique » sur l’ensemble du territoire de ces deux pays.

En outre, les terroristes de Daech pillent partout les richesses et les ressources de ces deux pays, en les vendant sur le marché noir des pays voisins surtout en Turquie, avec l’autorisation et la bénédiction de la Maison Blanche. C’est dans cette logique que les terroristes de Daech viennent récemment de multiplier leurs attaques contre le champ pétrolier d’al-Shaer dans la province syrienne de Homs. En même temps, Daech et les médias des pays arabes du sud du golfe Persique essaient de suggérer que le gouvernement et l’armée syriens n’ont pas la force de protéger leurs installations économiques et stratégiques face aux assauts des groupes terroristes. Mais la réalité est différente de ce que prétendent ces médias : le champ pétrolier d’al-Shaer ne s’étant que sur un terrain de 16 kilomètres carrés, et se situe tout près d’autres grands champs pétroliers de Hayan qui s’étendent sur un vaste terrain de 45 kilomètres carrés. L’ensemble de cette région se trouve au milieu d’une plaine tout à fait plate dont la défense est très difficile en l’absence de reliefs naturels. Par conséquent, le fait que les terroristes de Daech aient réussi à contrôler cette zone, ne signifierait pas la faiblesse ou l’incompétence de l’armée syrienne à défendre les installations vitales et stratégiques du pays.

En outre, l’armée syrienne a mené une grande opération pour libérer le champ pétrolier d’al-Shaer. Au cours de cette opération, les forces de l’armée ont réussi à reprendre aux terroristes l’ensemble du champ pétrolier de Hayan et sa raffinerie de gaz. L’opération était particulièrement difficile, car les soldats syriens devaient repousser les terroristes de Daech de cette zone sans endommager les installations ou provoquer une catastrophe environnementale. Par ailleurs, il n’est pas possible d’isoler les événements qui se produisent à al-Shaer de ce qui se passe actuellement à Kobani près de la frontière turque ou à Tripoli dans le Nord du Liban, sans oublier de violents combats qui sont actuellement en cours dans la province d’Idlib entre les terroristes et les soldats de l’armée syrienne.

L’un des objectifs important des terroristes est de trouver un moyen de s’approcher des côtes de la Méditerranée pour pouvoir trafiquer plus facilement le pétrole volé de la Syrie et de l’Irak. Tandis que Daech se concentre l’occupation de la ville kurde de Kobani, les terroristes du Front al-Nosra essaient de développer les territoires qu’il occupe de sorte qu’il puisse aider Daech à faire communiquer les régions occupées au nord et à l’ouest de la Syrie avec la côte méditerranéenne. Ceci dit, il existe peut-être en apparence quelques différends entre Daech et le Front al-Nosra, mais au fond ces deux groupes terroristes collaborent ensemble pour réaliser les objectifs des Etats-Unis dans la région, car ces deux organisations terroristes ont été toutes les deux créées et financées par les Américains et leurs alliés régionaux.

Le projet des Etats-Unis pour l’Irak et la Syrie est d’y créer un conflit religieux entre Chiites et Sunnites, comme l’a déclaré le secrétaire général du Hezbollah libanais, Seyed Hassan Nasrallah, dans son récent discours à l’occasion de l’Achoura. Mais il ne faut pas perdre de vue l’importance des facteurs économiques qui déterminent, en grande partie, les politiques régionales des Etats-Unis et du régime sioniste avides de faire mainmise sur les richesses énergétiques de tous les pays de la région.

commentaires

Haut de page