Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Maroc : cimetière des dictateurs françafricains ?

par Sam La Touch 22 Novembre 2014, 04:54 Articles de Sam La Touch France Françafrique Maroc Dictateurs Blaise Compaoré Mobutu Presse française

Le Maroc : cimetière des dictateurs françafricains ?

Tout comme le dictateur Mobutu, le dictateur françafricain Blaise Compaoré a échoué en terre françafricaine marocaine dans le royaume chérifien. Ce dictateur mis en place par la France et les Etats-Unis et responsable d'un coup d'Etat, impliqué dans l'assassinat de Thomas Sankara et dans la déstabilisation de toute la sous région depuis plus de deux décennies (Libéria, Sierra Léone, Côte d'Ivoire) a donc été expulsé vers la dernière terre de refuge des dictateurs soutenus par la France après un bref passage par la néocolonie ivoirienne. Ce dictateur présenté par les médias français racialistes et le gouvernement impérial-socialiste instrumentalisé par le lobbby militaro-industriel comme un président stabilisateur de la sous-région alors qu'il est impliqué directement et indirectement dans de nombreux crimes de guerre et contre l'humanité (soutien direct à Charles Taylor, armement des rebelles au Libéria pour destituer Samuel Doe, destabilisation de la Sierra Leone au travers de son poulain Charles Taylor lui-même agent de la CIA, armement et soutien militaire des rebelles en Côte d'Ivoire à la demande de la France et des USA pour destituer Gbagbo) montre bien la conception française très sélective des droits de l'homme qui dès que l'on touche au portefeuille dans le pré-carré des pays d'Afrique francophone oubliant son vernis droit de l'hommiste pour se fourvoyer dans sa politique collaborationniste et colonaliste avec les pires dictateurs à l'instar de ceux du Tchad et du Congo-Brazzaville.

Les deux dictateurs, en place depuis près de 20 ans, dans ces deux derniers pays sont choyés par l'Elysée, reçus comme des princes au "Chateau" et globalement protégés par une presse française racialiste qui pour une part profite de la manne financière françafricaine soit directement au travers de journalistes faisant des piges ou des ménages pour ces dictateurs soit indirectement au travers de leurs employeurs branchés sur la Françafrique (Bolloré, Total, Areva, Bouygues, l'Etat français...).


Qu'importe les vies humaines africaines pourvu que l'on ait une base militaire implantée dans ces pays et que les multinationales françaises profitent de la main mise sur ces territoires néocoloniaux de la République. Les dictateurs et tyrans qui ont servis les intérêts colonialistes français sauront bénéficier de l'immunité de la République. C'est d'ailleurs pour cela que le dictateur Blaise Compaoré a été soustrait à la justice de son pays par les forces spéciales françaises du COS qui l'ont exfiltré en Côte d'Ivoire à la demande du "chef de guerre" François Hollande.

commentaires

Haut de page