Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« N’en riez pas ! » Le Burkina-Faso en l’espace de trois semaines à son 6ème chef d’État (Connection Ivoirienne)

par Connection Ivoirienne 17 Novembre 2014, 23:30 Burkina Faso Dictature Coup d'Etat Zida Traoré Lougué Kafando Transition ONU

« N’en riez pas ! » Le Burkina-Faso en l’espace de trois semaines à son 6ème chef d’État (Connection Ivoirienne)
« N’en riez pas ! » Le Burkina-Faso en l’espace de trois semaines à son 6ème chef d’État

Connection Ivoirienne

30 Oct: Blaise Compaoré, chassé par la rue le matin, se proclame président le soir.

31 Oct: Traoré se proclame président à 13 heures.

31 Oct: Zida se proclame à son tour président à 14 H.

2 Nov: c’est à dire 48 h après: deux putschistes mal préparés se sont proclamés tour à tour président (Kouamé Lougué et son compère)

Le même jour des deux putschs manqués, Zida reprend son pouvoir avant d’être sommé de rendre le fauteuil à un civil.

Au réveil du 17 novembre2014, l’onusien Michel Kafando est propulsé président du Faso à la suite d’une élection démocratique dans un salon quelque part à Ouagadougou.

Ouf ! bonne arrivée cher monsieur au « Gondwana », un terme emprunté à Mahmane. Ne m’en voulez pas, car ici bas, tout est éphémère et la roue tourne trop vite pour les présidents de cette génération d’Africains.

A votre place, je m’interdirais que l’on m’appelle « Excellence Monsieur le Président de la République ».
C’est pompeux pour un si court mandat, de surcroit sous haute surveillance du « Balai citoyen ».
je me ferais appeler sobrement M. Michel Kafando.
La seule bonne note dans cette succession éclaire et record de présidents à la tête d’un pays qui aura cautionné 27 ans de pouvoir autocratique, c’est que la banalisation de la fonction présidentielle en Afrique n’est plus loin.

C’est alors que le citoyen ordinaire pourra regarder tout droit son chef d’État et lui dire sans complexe:

Bonjour Michel. Comment va le pays que tu diriges ? Que comptes-tu faire à la fin de ton mandat?
Comment dépenses-tu notre argent? Peux-tu nous dresser un tableau détaillé de l’utilisation de la manne pétrolière, aurifère, ou cacaoyère?

Quelles sont les mesures que tu projettes pour faire cesser les détournements de l’argent des contribuables par ton administration des impôts?

De quoi as-tu parlé lors de ta rencontre avec tel autre président ?

Peux-tu rendre public les contrats de concession des puits pétroliers ?

Es-tu sûr que les compagnies pétrolières déclarent la totalité des barils exploités?

Quelle est ta rémunération mensuelle ? etc.

Nous n’en sommes pas loin même si l’impatience nous montre autre réalité ambiante.

DAPA Donacien
Chroniqueur Indépendant
dapadonacien@yahoo.fr
Côte d’Ivoire

commentaires

Haut de page