Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Onxeo : le titre s’envole à la faveur d’essais thérapeutiques concluants, dans l’ombre de BioPharma et l’Arche de Zoé ? (Blog Finance)

par Elisabeth Studer 29 Novembre 2014, 22:51 Onxeo Tchad France Sarkozy Idriss Déby BioAlliance Pharma Arche de Zoé Expérimentation

Onxeo : le titre s’envole à la faveur d’essais thérapeutiques concluants, dans l’ombre de BioPharma et l’Arche de Zoé ? (Blog Finance)
Onxeo : le titre s’envole à la faveur d’essais thérapeutiques concluants, dans l’ombre de BioPharma et l’Arche de Zoé  ?

Par Elisabeth Studer
www.leblogfinance.com

Bonne nouvelle pour les actionnaires de Onxeo : le titre a bondi de 11,01% mardi 25 novembre, s’échangeant à 6,25 euros, surfant sur la vague d’une nouvelle recommandation positive du comité d’experts indépendants (DSMB) sur les données de tolérance de l’essai de Phase III de Livatag dans le cancer primitif du foie.

Précisons que le comité d’experts réputés « indépendants » se réunit tous les 6 mois en vue de revoir les données de tolérance de l’essai ReLive et d’émettre ses recommandations pour la poursuite de l’étude.

L’essai international de phase III ReLive vise à démontrer l’efficacité de Livatag sur la survie chez près de 400 patients atteints de carcinome hépatocellulaire (cancer primitif du foie) après échec ou intolérance au Sorafenib.

« Chaque recommandation positive de notre Comité d’experts renforce un peu plus notre confiance dans la tolérance de Livatag et confirme que ce profil de tolérance est conforme à celui attendu. Chacune de ces étapes est très importante pour ce programme, l’un des plus prometteurs de notre portefeuille », commente quant à elle Judith Greciet, Directeur général d’Onxeo.

Une information qui nous permet tout de même au passage de ressortir de quelques oubliettes une bien sombre affaire …. j’ai nommé l’affaire de l’Arche de Zoé. De quoi relativiser voire équilibrer l’aspect positif de la nouvelle … mais surtout d’appréhender l’ampleur de l’impact financier des essais thérapeutiques menés ici ou là sur notre bonne vieille planète.

Précisons en effet que Onxeo est une société née de la fusion en 2014 du français BioAlliance Pharma, société française spécialisée dans le développement de médicaments orphelins en oncologie, et du danois Topotarget, en vue notamment de devenir un acteur majeur dans les maladies orphelines en oncologie.
Or, si BioAlliance Pharma est un nom certes inconnu du grand public, il demeure toutefois attaché à Sarkozy (et sa famille) et à une période pour le moins mouvementée de son quinquennat.

- Quand François Sarkozy, frère de Nicolas, était membre du conseil de surveillance de BioAlliance Pharma -

Pédiatre de formation, François Sarkozy, le petit frère de Nicolas, travaille depuis 2001 dans le secteur pharmaceutique. En 2005, il entre au conseil de surveillance de BioAlliance Pharma – une société de développement de produits pharmaceutiques – en tant que vice-président.

BioAlliance Pharma, qui mène des recherches sur le sida et pratique des essais thérapeutiques développe des médicaments pour traiter des maladies décrites comme mille fois plus virulentes en Asie du Sud-Est et dans l’Afrique subsaharienne qu’en Europe. Pour développer ces traitements la société pratique des expérimentations sur des patients.

Rappelons de manière factuelle que ladite société a financé l’association l’Arche de Zoé, elle-même initiative d’un organisme français Paris Biotech Santé. Association qui s’est fait connaître du grand public lors du scandale lié à l’opération qu’elle avait tenté de mener en vue de transférer en France cent trois enfants à partir du Tchad.

En 2008, Stéphanie Lefèvre, la secrétaire générale de l’Arche de Zoé … était également directrice adjointe de Paris Biotech Santé. François Sarkozy, le frère du président, figurait avec elle parmi les membres du comité d’évaluation de cet organisme spécialisé dans la recherche bio-médicale. Des relations qui ont d’ores et déjà alerté nos confrères de Belgique et de Suisse, depuis belle lurette …

- BioAlliance Pharma, l’Arche de Zoé et la famille Sarkozy : expérimentations à hauts risques … médical, financier et politique …
Le 29 octobre 2007 la télévision d’Etat libyenne avait rapporté que Nicolas Sarkozy s’était entretenu au téléphone avec Mouammar Kadhafi, en vue notamment de condamner l’opération menée par l’association l’Arche de Zoé et inviter son homologue à venir en France. Le président français avait alors exprimé au colonel Kadhafi « sa ferme condamnation » de l’opération avortée de l’association l’Arche de Zoé, laquelle visait à transférer en France cent trois enfants à partir du Tchad.

L’agence officielle libyenne Jana indiquait parallèlement que Mouammar Kadhafi avait eu auparavant au téléphone le président tchadien Idriss Déby, lequel l’avait informé des développements de l’affaire de l’Arche de Zoé.

Mais un texte diffusé le dimanche 25 novembre 2007 dans l’Émission «La Planète Bleue» sur la chaîne de radio suisse romande «Couleur 3» faisait état de faits pour le moins surprenants concernant l’affaire de l’Arche de Zoé …

Selon les media helvétiques, le dossier pourrait cacher une autre affaire autrement plus grave, qui aurait amené le président français à s’exposer maladroitement sur la scène internationale.

Selon les teneurs de l’Émission, « pourraient apparaître en effet des imbrications entre l’exfiltration d’enfants tchadiens vers l’Europe, l’industrie pharmaceutique, et les milieux d’affaire » … voire la famille Sarkozy …

« Pourquoi et comment l’association l’Arche de Zoé, a-t-elle bénéficié de passe-droits au ministère des affaires Étrangères, au ministère de la défense, voire au ministère de l’intérieur? Pourquoi et comment l’association l’Arche de Zoé, a-t-elle pu utiliser les avions Transal de l’armée française, pour transporter son matériel de N’Ndjamena à Abéché? Pourquoi les services du ministère français de la défense, connaissaient-ils le plan de vol du Boeing affrété par Éric Breteau, le président de l’Arche de Zoé ? » s’interrogeaient en effet les journalistes.

Selon eux, « les moyens tout à fait étonnants dont a profité l’Arche de Zoé », « la précipitation maladroite du président Sarkozy, à s’impliquer personnellement dans l’affaire », aurait un rapport avec le financement quelque peu opaque de l’association l’Arche de Zoé.

Pourrait être ainsi mise au grand jour « une affaire d’expérimentations thérapeutiques sur des patients pas du tout volontaires ».

Le journal belge 7 sur 7 s’interrogeait quant à lui sur le rôle de Paris Biotech Santé. «L’Arche de Zoé n’est pas une histoire d’amateurs. Ils sont très professionnellement organisés, et ne manquent pas de fonds et de soutiens, en tout genre. La soit disant «petite» association semble avoir préparé cette opération au Tchad, avec beaucoup de relations d’influence, et de moyens techniques et financiers» faisait-il remarquer.

Sources : AFP, sens-public.org, Presse helvétique

http://www.leblogfinance.com/2014/11/onxeo-le-titre-senvole-a-la-faveur-dessais-therapeutiques-concluants-dans-lombre-de-biopharma-et-larche-de-zoe.html

Elisabeth Studer – www.leblogfinance.com – 28 novembre 2014

commentaires

Haut de page