Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ziad Takieddine dénonce les fables de Mediapart (Mondafrique)

par Mondafrique 16 Novembre 2014, 10:25 Gabon Ali Bongo Ziad Takieddine Pierre Péan Médiapart Françafrique

Ziad Takieddine dénonce les fables de Mediapart
Mondafrique

L'intermédiaire franco-libanais Ziad Takieddine, selon Mediapart, aurait proposé aux autorités gabonaises de retarder la parution du dernier livre de Pierre Péan "Nouvelles affaires africaines" en échange de 10 millions et de l'emploi d'un proche de Péan. Dans une interview à Mondafrique, Ziad Takkiedine dément fermement cette version et dédouane Pierre Péan.

Dans un article paru le 7 novembre, Mediapart affirme que l'intermédiaire franco-libanais Ziad Takieddine aurait offert, fin 2013, aux autorités gabonaises de surseoir à la parution du dernier livre de Pierre Péan, "Nouvelles affaires africaines" moyennant un versement de 10 millions d'euros sur le compte d’une société suisse, et l’emploi d'un ami de Péan, Jean-Louis Gros.

"Je ne connais pas le Gabon"

Selon Mediapart, c'est Ziad Takieddine et Fara M’Bow, un intermédiaire franco-sénégalais, qui auraient introduit Pierre Péan auprès d'Alain Claude Bilie By Nze, le porte-parole du président gabonais Ali Bongo, avant de proposer de retarder à la parution du livre du journaliste.

Un « protocole d’accord » aurait même été rédigé dans les bureaux de l’avocat de Takieddine, et envoyé par mail à la présidence gabonaise.

Dans ses "Nouvelles affaires africaines", Péan évoque lui-même l'existence d'un protocole qui n'aurait pas bénéficié de la signature d'Ali Bongo : "J’appris que Ziad Takieddine – ou plutôt sa société Helliu Group, basée au Panama – aurait tenté de faire signer au chef de l’État gabonais un protocole d’accord stipulant qu’il acceptait “la mission (…) consistant à faire en sorte que l’ouvrage en question ne soit pas publié”. Et ce pour des millions d’euros ! Le dit protocole ne fut pas paraphé par Bongo. Mais comme le livre n’existait pas, il ne sortit évidemment pas en librairie début décembre."

Dans un entretien à Mondafrique, Ziad Takieddine dément toute implication dans l'affaire. "Je ne connais pas le Gabon" déclare l'intermédiaire qui affirme par ailleurs n'avoir "rien à voir" avec la société qui aurait signé le protocole prévoyant le versement de 10 millions d'euros. Il met par ailleurs Pierre Péan hors de cause en disant douter que le journaliste ait rédigé ce livre dans le but de recevoir de l'argent. "Ce n'est pas un homme de chantage" déclare-t-il.

Lundi prochain, la suite de l'entretien avec Ziad Takieddine sur le jeu trouble du Qatar et de Sarkozy en Libye

commentaires

Haut de page