Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

128 journalistes tués en 2014 à travers le monde, avec Israël en tête de liste des coupables (Infopalestine)

par Infopalestine 17 Décembre 2014, 16:12 Israël Journalistes tuésGaza Gaza

128 journalistes tués en 2014 à travers le monde, avec Israël en tête de liste des coupables (Infopalestine)
128 journalistes tués en 2014 à travers le monde, avec Israël en tête de liste des coupables

Infopalestine

Le Moyen-Orient est au sommet de la liste avec 46 journalistes tués, suivi de l'Asie avec 31, de l'Amérique Latine avec 27, de l'Afrique subsaharienne avec 14 et de l'Europe avec 10.

Gaza a été l'endroit le plus dangereux pour les journalistes en 2014, avec 16 journalistes tués pendant l'attaque israélienne sur le territoire assiégé cet été.

Le Ministère Palestinien de l'Information a diffusé une vidéo en septembre indiquant qu'Israël faisait pression sur les journalistes étrangers avant qu'ils ne traversent le passage d'Erez entre la Palestine Occupée et Gaza, pour leur faire signer une décharge en cas d'incident « soulageant Israël de la responsabilité de n'importe quel mal ou dommage qui peut leur être infligé pendant qu'ils couvrent la guerre sur Gaza. »

La Syrie est en seconde position avec 13 journalistes tués en 2014, alors que le Comité pour la Protection des Journalistes (CPJ) a fait savoir de son côté que plus de 70 journalistes ont été tués alors qu'ils couvraient la guerre en Syrie qui est maintenant entrée dans sa quatrième année.

Récemment, trois journalistes syriens de la chaîne de télévision Nouvelles Syriennes de l'Orient ont été tués par un missile dans la province de Deraa au sud-ouest du pays, le 10 décembre.

Le Pakistan est en troisième position avec 12 tués, alors que l'Irak est placé quatrième avec 10 journalistes tués, dont beaucoup ont perdu leurs vies à la suite d'une vague d'attaques par l'État Islamique d'Irak et de Syrie (ISIS). Dans des conditions qui ont entraîné un tollé au niveau international, le groupe a tué deux journalistes américains en Irak au cours de l'été.

Le groupe de défense des droits de l'homme Amnesty International a accusé à plusieurs reprises l'ISIS de « crimes de guerre, avec des massacres répétés de masse et des décapitations » dans les secteurs qu'il contrôle, contre toute personne refusant allégeance.

L'Ukraine est en cinquième position avec neuf journalistes tués, dont quatre de nationalité russe. La Turquie est également sur la liste avec deux journalistes tués et le Liban avec un.

Faute d'enquêtes indépendantes, le PEC a estimé que près de la moitié des journalistes tués en 2014 ont été intentionnellement visés par des rebelles ou des forces de gouvernement.

Au cours des cinq dernières années, 614 journalistes ont été tués, élevant la moyenne annuelle à 123 soit plus de 2 par semaine. [En dehors des territoires palestiniens sous occupation] le rapport a pointé la Syrie, le Pakistan, le Mexique, l'Irak et la Somalie comme les cinq endroits les plus dangereux.

Le secrétaire général du PEC, Blaise Lempen, a aussi déclaré que beaucoup d'agences de presse ont cessé d'envoyer des journalistes dans des zones de conflit en raison des risques extrêmes, ajoutant qu'une moindre couverture des conflits porte préjudice à la possibilité de trouver des solutions et de financer l'aide humanitaire.

Lempen s'est également félicité des efforts conduits par beaucoup de gouvernements et d'ONGs pour garantir la sécurité des journalistes, principalement en mettant en application ou en appelant à mettre en application les résolutions des Nations Unies.

Traduction : Info-Palestine.eu

Haut de page