Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Alors que la France, par l'intermédiaire de Nicolas Sarkozy, a reconnu être intervenu pour installer par les armes son candidat Ouattara, le "procès" de Simone Gbagbo a commencé ce matin au tribunal

par Le Gri-Gri 26 Décembre 2014, 12:29 Simone Gbagbo Procès Côte d'Ivoire Sarkozy Ouattara Abidjan France Françafrique Articles de Sam La Touch

Alors que la France, par l'intermédiaire de Nicolas Sarkozy, a reconnu être intervenu pour installer par les armes son candidat Ouattara, le "procès" de Simone Gbagbo a commencé ce matin au tribunal
Le "procès" de Simone Gbagbo a commencé ce matin au tribunal *

Le Gri-Gri

Nicolas Sarkozy avoue avoir installé Alassane Ouattara en renversant le président Laurent Gbagbo, déclaré élu à l’issue de l’élection présidentielle de novembre 2010, et investi comme tel par le Conseil constitutionnel, l’unique juge des élections en Côte d’Ivoire. Gbagbo a été «sorti» pour qu’Alassane Ouattara soit «installé» comme l’affirme Nicolas Sarkozy, à la page 39 du livre.

Source : Press Ivorian

Alors que la CPI voudrait la voir rejoindre son mari à La Haye - ou feint de le souhaiter pour mieux permettre l'inéluctable embrouillamini administratif consécutif...

Alors que chaque jour Ouattara s'avère davantage incapable d'organiser le moindre procès sérieux, et moins encore l'embryon d'une Réconciliation - Konan Banny, nommé à la tête d'une commission à cet effet, vient, parce qu'il annonce sa candidature à la présidentielle de 2015, face à lui, de subir une campagne de presse salissante -, il s'obstine à prétendre que la Côte d'Ivoire est capable de juger la dernière Première Dame légitime du pays...

Alors que PAS UN des membres de la rébellion qui pendant plus de dix ans aura ensanglanté la Côte d'Ivoire au nom de Ouattara et Soro n'a seulement été arrêté, jugé et condamné...

Alors que "l'assassin de Sankara" (selon I Télé), déboulonné après 27 ans de meurtriers méfaits dans toute l'Afrique de l'Ouest, co-responsable des crimes et délits de la rébellion ivoirienne, Blaise Compaoré, vient en douce de se re-réfugier à Yammoussoukro...

Alors que le procès Gbagbo continue(ra) de s'enliser - rappelons que les auditions de témoins ne sauraient prendre moins de 18 mois, selon les plus favorables hypothèses...

Alors que le FPI est secoué, traversé de courants et contradictions, lourd de treize années sans congrès...

Alors que les organisations et associations de défense des droits des femmes se foutent chaque 8 mars du sort des Ivoiriennes et de la Première d'entre elles, violentée, humiliée et séquestrée depuis le 11 avril 2011...

Alors que la France, par son ancien président, avoue et admet un secret d'État et de polichinelle : la France est intervenue militairement en Côte d'Ivoire pour y installer par les armes SON candidat, tricheur pourtant défait aux élections de 2010...

Ce matin du vendredi 26 décembre 2014, sur le compte facebook d'un membre de la famille du dernier président élu de Côte d'Ivoire, Laurent Gbabo, nous avons trouvé cette émouvante photo d'une Simone Gbagbo plus Jeanne Dark que jamais ! Prise à l'ouverture de ce qui s'annonce un sommet de kafkaïsme : son procès.

Texte / G.P. (feat Halte au génocide mémoire & justice)

* Le Chapô est de SLT

commentaires

Haut de page